En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
info atlantico
Confidentiel

Nicolas Sarkozy : "On avait une équation compliquée avec le Front National, mais on n’a pas perdu notre âme"

Publié le 07 mai 2012
Dernier comité stratégique de campagne pour l'ancien Président qui a lâché : "Certains ont eu une capacité à porter des coups de pied de l’âne inversement proportionnelle à leur implication dans la campagne".
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dernier comité stratégique de campagne pour l'ancien Président qui a lâché : "Certains ont eu une capacité à porter des coups de pied de l’âne inversement proportionnelle à leur implication dans la campagne".

Durant cette réunion Nicolas Sarkozy a dressé un bilan de la campagne et a livré quelques confidences : « On s’est bien battu, on n’a pas de regret à avoir, on a tout donné. On avait une équation compliquée avec le Front National, mais on n’a pas perdu notre âme. On n'a pas franchi la ligne jaune. Je suis fier de vous, à quelques exceptions : certains ont eu une capacité à porter des coups de pied de l’âne inversement proportionnelle à leur implication dans la campagne ».

La dernière partie de la phrase, aurait fait baisser les yeux à Jean-Pierre Raffarin.

Autre Confidentiel sur ce comité stratégique : Nicolas Sarkozy : "Je n'avais pas envie de la jouer à la Jospin"



Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

02.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

03.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

04.

Quand Nelson Mandela rejoignait Johnny Clegg sur scène

05.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

07.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

01.

Des tares pas si mauvaises pour l'économie

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
KIM
- 12/05/2012 - 13:23
à ste7500
Un grand garçon comme toi, ancien RP, rugbyman, et supporter bras levé au PSG, a-t-il peur de la gauche? Pourquoi ne pars-tu pas au front te taper du sans-papier à Sarcelles?....un manque de courage flagrant et surtout beaucoup plus affligeant que les gauchos qui voient des fachos partout au FN.

Cdlt.

Ps: être nationaliste exige un minimum de rescpect pour la langue de Molière.
ste75018
- 09/05/2012 - 10:57
eh oui
l ump s est laisse intoxique par les gauches qui voit des fachos partout au fn.ce n est pas nous qui l avons traite de petain,de pierre laval et meme hitler!!!!
il n avait qu a passe un accord avec le front et la droite serai encore au pouvoir aujourd hui.on s enfout d avoir perdu son ame.croyez vous que les gauches se posent ce genre de questions!!
vous etes bien naifs!!!!
Redmonde
- 08/05/2012 - 07:49
NAIVETE DE SARKOZY
La droite est majoritaire en France, et pourtant elle a perdu. Elle a perdu parce qu'elle s'est laissé intoxiquer idéologiquement par la gauche, qui depuis des années lui répète sur tous les tons que s'allier avec le FN , c'est mal parce que le parti de MLP, c'est des méchants, des nazis, des antidémocrates, etc.
Il est crucial que cette intox soit avalée par l'UMP, et que la droite aille désunie aux élections parce que ce n'est que quand la droite s'est désunie que la gauche minoritaire a pu arriver au pouvoir.
C'est ce qui s'est passé avec Mitterand, et que Sarkozy n'a pas compris. C'est pourquoi le Partouze Socialiste martèle dans les medias sur le thème de "la bête immonde": si la bête devient fréquentable, il perd.
Tant qu'il y aura deux droites antagonistes face à une gauche unie, la gauche gagnera. Tant que des idiots à l'UMP préféreront ne pas passer des accords même locaux avec le FN, parce que la gauche leur interdit de le faire, ils perdront.
La gauche, elle, donne des leçons de morale qu'elle se garde bien de s'appliquer à elle-même, s'alliant sans vergogne avec de vrais antidémocrates--les communistes sont antidémocrates par définition--avec du sang sur les mains.