En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête des 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

04.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

05.

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

06.

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

07.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

01.

Les Espagnols se défoncent aux champignons hallucinogènes

01.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

02.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

03.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Culture
Disparition
15 des meilleures scènes de Sean Connery en Bond, James Bond
il y a 23 min 35 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Menhir d'or" : Du pur Goscinny et Uderzo, en images et en sons

il y a 2 heures 19 min
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 3 heures 19 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 4 heures 22 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 5 heures 14 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 5 heures 44 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 5 heures 53 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 5 heures 55 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête des 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 5 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz : en route pour l'Oural avec un amoureux de la Russie, de son peuple et de sa littérature. Un voyage intéressant et émouvant

il y a 18 heures 5 min
light > Culture
Disparition
L'acteur Sean Connery est décédé à l'âge de 90 ans
il y a 48 min 13 sec
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 2 heures 59 min
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 3 heures 40 min
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 5 heures 7 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 5 heures 25 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 5 heures 53 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 5 heures 54 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 5 heures 56 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 5 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

il y a 18 heures 23 min
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
Masochisme politique

Dérèglement climatique : mais pourquoi sommes-nous incapables de voir que nous sommes de bons élèves en matière de réduction de CO2 ?

Publié le 15 octobre 2018
Les alternatives crédibles pour réduire les émissions de Co2 doivent s'adapter à la situation des pays. En France, remplacer des centrales nucléaires par des énergies vertes à moins de sens que de tenter de réduire la consommation électrique.
Jean-Paul Maréchal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Maréchal est Maître de conférences en Science économique à lUniversité Paris Sud. Il est l'auteur de l'ouvrage Chine/USA. Le climat en jeu, Paris, Choiseul, 2011, 116 p.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les alternatives crédibles pour réduire les émissions de Co2 doivent s'adapter à la situation des pays. En France, remplacer des centrales nucléaires par des énergies vertes à moins de sens que de tenter de réduire la consommation électrique.

Atlantico : Dans quelle mesure la question de la "transition énergétique" en France passe-t-elle à côté des réels problèmes de la question des gaz à effet de serre ? Quelles sont les priorités, aussi bien géographiquement, que concernant la nature des sources d'émission ?

Jean-Paul Maréchal : Le fait de s'axer sur la question de l'électricité comme on le fait est une façon d'aborder la question qui doit être remise en cause. Dans la mesure où, en France, l'électricité est à hauteur de 95% produite par des énergies qui n'émettent pas de co2. Le nucléaire 75%, ensuite 12% par l'hydroélectricité, 5.6% liés aux panneaux solaires éoliennes, etc… Il nous reste 4% produit par des centrales à charbon. Dans ce contexte, si l'on veut réduire les émissions de gaz à effet de serre, ce n'est pas du côté de la production d'électricité qu'il faut se tourner.

On peut être étonné de voir qu'on a toujours tendance à connecter la question de la production d'électricité en France avec celle de la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Ce n'est pas pertinent. Dans la mesure où si l'on produit de l'électricité avec des panneaux photos voltaïques et que l'on ferme une centrale atomique, on remplace une source qui n'émet pas de Co2 par une autre qui n'en émet pas non plus. Donc à l'arrivé, la réduction d'émission de Co2 est égal à 0.

Ce raisonnement n'est pas valable dans tous les domaines cela dit. On peut agir sur l'isolation des bâtiments, sur la consommation des voitures ou là, ce sont des dispositifs qui utilisent des énergies fossiles.

Le groupe de recherche CoalSwarn a identifié la construction de centrales au charbon en Chine, contrairement aux engagements du pays. En quoi cette information peut-elle rendre vaine nos réflexions concernant nos habitudes de consommation ?

Effectivement le rapport montre que les Chinois construisent des centrales à charbon alors que l'idée était de plafonner les émissions de Co2 autour de 2030. Ça ne veut pas forcément dire que ça ne va pas être fait. Mais on sait qu'elle exporte des centrales à charbon le long de la nouvelle route de la soie. Là, même si la Chine n'émet pas directement du Co2 sur son territoire elle le fait en exportant. Donc s'il s'avérait que la Chine mette en service autant de centrales à charbon qu'indique le rapport, il est clair que cela poserait un problème pour réaliser les objectifs des accords de Paris.

La Chine aujourd'hui, c'est un peu plus de dix milliards de tonnes d'émission de Co2 rejeté par l'utilisation de combustibles fossiles, (on ne tient pas compte de l'agriculture). Voilà ce que ça représente. Il s'agit d'à peu près un peu moins de 30% en 2015 des émissions totales de Co2 dans le monde.

Tout ça, il faut le confirmer mais il faut comprendre que nous avons un effet d'échelle. La Chine, son mix énergétique, c'est à 66% fondé sur le charbon. Ce pourcentage est resté le même au court des 40 dernières années sauf que la Chine consomme et produit beaucoup plus d'énergie aujourd'hui qu'en 1970. En 1990 c'était 2 milliards de tonnes de Co2 au total. Aujourd'hui, c'est 10 milliards. Soit cinq fois plus en l'espace d'un quart de siècle. En comparaison, la France émet 333 millions de tonnes. 5 milliards pour les Etats-Unis. L'inde 2 milliards, la Russie 1.7.

Au regard de la réalité de ces enjeux, quelles sont aujourd’hui les alternatives crédibles en termes énergétiques ?

Pour être efficace, il faut partir de la situation de chaque pays. Qui n'est pas la même. Le programme qui va être mis en œuvre doit s'adapter. Concernant la Chine, il est évident que pour réduire les émissions de Co2, le fait de recourir à des énergies vertes types éoliennes et électricité nucléaire est une bonne idée. Car à ce moment-là, vous remplacez une source qui rejette du Co2, par une autre qui n'en rejette pas.

En revanche quand vous êtes dans la situation de la France, l'effort ne peut pas être porté là-dessus. Il faut plutôt tenter de moins consommer, c’est-à-dire faire en sorte que les dispositifs qui utilisent de l'essence en utilisent moins, avoir des voitures plus économes, des bâtiments chauffés au fuel qui soient mieux isolés, (double vitrage…). Il faut agir là où on utilise des énergies fossiles.

Si on décide de développer les énergies non fossiles, il faut imaginer des plans qui permettent de mettre en œuvre ce type d'énergie là où elles seront les plus performantes. C'est à dire dans des pays où il y a du soleil, ou l'on a un problème de production d'électricité. Il est plus efficace de mettre des panneaux solaires dans des pays ensoleillés avec une faible production d'électricité que dans des pays comme la France ou l'effet sera quasiment nul.

Après, on peut souhaiter mettre en œuvre ces technologies parce que l'on considère que le nucléaire est risqué. C'est une autre problématique. Ce n'est pas la même réflexion.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires