En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

04.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

07.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 1 heure 40 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 3 heures 43 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 5 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 5 heures 27 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 5 heures 49 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 6 heures 6 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 6 heures 8 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 6 heures 9 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 6 heures 14 min
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 21 heures 51 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 3 heures 27 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 5 heures 2 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 5 heures 23 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 5 heures 34 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 5 heures 54 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 6 heures 7 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 6 heures 9 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 6 heures 9 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 6 heures 14 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 22 heures 11 min
© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP
Logement

Du parcours du combattant du locataire aux angoisses du propriétaire : le marché locatif français au bord de la crise de nerfs

Publié le 10 octobre 2018
Selon un sondage réalisé par Opinionway pour Youse "Location : pourquoi est-ce si difficile de convaincre un propriétaire ? ", les questions relatives aux exigences de solvabilité pour une location seraient les principaux écueils rencontrés par les locataires.
Olivier Bazin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Bazin est directeur général adjoint de la startup Youse. https://www.youse.fr/
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un sondage réalisé par Opinionway pour Youse "Location : pourquoi est-ce si difficile de convaincre un propriétaire ? ", les questions relatives aux exigences de solvabilité pour une location seraient les principaux écueils rencontrés par les locataires.

Atlantico : Cependant, celles-ci ne sont pas perçues de la même manière par les propriétaires et les locataires. Quelle sont leurs principales divergences d'appréciation sur ces points ? 

Olivier Bazin : La principale divergence d'appréciation entre locataire et propriétaire sur la solvabilité, c'est la manière de l'évaluer. Bien sûr les locataires doivent prendre en compte la crainte majeure des propriétaires de perdre de l'argent, mais ils  trouvent injustes que les propriétaires continuent d'appliquer des critères de sélections qui sont dépassés à leur yeux et qui ne correspondent plus à l'évolution de la société. 

L'étude montre que trois propriétaires sur quatre continue de ne louer qu'à des personnes en CDI. Cela complique énormément la vie des locataires quand on sait par exemple que, plus de 80% des embauches se font en CDD et que le nombre de freelance a doublé dans les dix dernières années. 

De même, on constate que 84% des propriétaires imposent aux locataires un revenu équivalent à trois fois le montant du loyer. L'enquête menée par OpinionWay pour Youse montre que c'est bloquant pour 60% des locataires. 

Ce qui nous a frappé chez Youse, c'est de constater que les propriétaires ont conscience pour 71% d'entre eux de cette difficulté mais qu'ils n'ont pas vraiment de solutions alternatives. Seuls 25% de propriétaires se déclarent être d'accord pour adapter leurs exigences de solvabilité comparés alors que 53% des locataires le réclament. 

C'est pour les réconcilier que Youse propose une approche de la solvabilité plus rationnelle et donc plus juste. Nous avons mis au point un algorithme d'analyse comportementale des données bancaire qui permet d'évaluer si le locataire est un bon payeur ou pas. Nous avons la conviction que le statut professionnel (CDI, Profession Libérale, Freelance, CDD...) n'est plus un critère pertinent pour déterminer la solvabiltié des locataires. De même, nous prenons en compte le revenu du locataire avec une approche plus souple. Avec Youse, votre épargne et vos revenus variables sont pris en compte. Vous pouvez ainsi obtenir un garant pour des loyers qui sont seulement 2,5 fois supérieur au montant du loyer ; ce qui redonne de la marge de manoeuvre aux locataires face à l'augmentation des loyers. 

Les exigences des propriétaires sont-elles trop élevées ou sont-elles en adéquation avec le niveau de risque pris, notamment en termes de loyers impayés ?

Les exigences des propriétaires ne sont pas trop élevées. Les inquiétudes des propriétaires sont légitimes alors qu'un propriétaire sur quatre a été confronté à une situation d'impayé ou de retard de paiement. Le vrai problème, c'est la manière de répondre à ces inquiétudes. Elle n'est plus adaptée aux locataires d'aujourd'hui. Rien ne démontre qu'un CDI paye mieux ses loyers qu'un entrepreneur. La variabilité des revenus n'est pas un signe de précarité. Lorsque nous avons imaginé notre offre YOUSE de garantie locative, nous avons été surpris de constater que les agents immobiliers eux même ont des difficultés à louer un appartement du fait de la nature de leur rémunération. Notre ambition chez Youse, c'est de donner les moyens au locataire de répondre à ces exigences avec le meilleur garant pour convaincre un propriétaire. 

Quels sont les principaux enseignements à tirer des ces résultats, notamment dans un objectif de fluidification du marché ?  

Il nous semble qu'un des éléments sur lequel on peut facilement agir pour faire changer les mentalités, c'est en faisant totalement disparaitre la plus grande crainte du propriétaire : la perte financière. Avec Youse, le propriétaire bénéficie d'un garant institutionnel qui reverse le loyer date fixe pour lui éviter toute difficulté financière. Et en cas d'impayés, Youse rassure le propriétaire en s'engageant à lui verser jusqu'à 24 mois du loyer. 

En agissant sur ce levier, on permet à ceux qui n'entrent pas dans les cases de rassurer les propriétaires pour les aider dans leur accès à la location.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires