En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

03.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

06.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

07.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 25 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 2 heures 3 min
décryptage > Religion
Tribune

Combattre l’hydre islamiste, oui. Mais aussi l’auto-censure des débats publics

il y a 2 heures 28 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 2 heures 48 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 3 heures 14 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 3 heures 34 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 17 heures 46 min
pépites > International
Changement de discours
Opération militaire turque en Syrie : la Chine appelle Ankara à mettre un terme à son intervention contre les kurdes syriens
il y a 19 heures 8 sec
pépites > Economie
Taxes
Bruno Le Maire se dit favorable à l’instauration d'une taxe européenne sur les carburants des avions et bateaux
il y a 20 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Rouge" de John Logan, mise en scène par Jérémie Lippmann : Ceci n’est pas un texte

il y a 21 heures 41 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 1 heure 35 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 2 heures 22 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 2 heures 42 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 2 heures 57 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 3 heures 27 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 3 heures 40 min
light > Insolite
Surprise !
Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours
il y a 18 heures 22 min
light > Santé
En pleine forme
Le nouveau doyen des Français a 110 ans
il y a 19 heures 39 min
pépites > Europe
At last!
Brexit : Paris dit espérer un accord dès "ce soir"
il y a 20 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint : l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 21 heures 56 min
© Reuters
© Reuters
GIEC

Dérèglement climatique : pourquoi la stratégie du catastrophisme est une l’erreur politique majeure

Publié le 10 octobre 2018
Ce 8 octobre, le GIEC publiait un rapport spécial enjoignant les dirigeants politiques à un sursaut concernant la situation climatique, en appelant à des actions très ambitieuses dans tous les domaines, notamment en baissant de 45% les émissions de gaz à effet de serre par rapport à leur niveau de 2010.
Météorologue - Climatologue à MeteoNews et Lameteo.org
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Decker
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Météorologue - Climatologue à MeteoNews et Lameteo.org
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce 8 octobre, le GIEC publiait un rapport spécial enjoignant les dirigeants politiques à un sursaut concernant la situation climatique, en appelant à des actions très ambitieuses dans tous les domaines, notamment en baissant de 45% les émissions de gaz à effet de serre par rapport à leur niveau de 2010.

Atlantico : En dressant un constat alarmant, et en appelant à des actions de très grande ampleur pour éviter "le pire", la communication faite au public est-elle simplement efficace ? Entre un changement de mode de vie immédiat et le risque futur, les citoyens n'auraient-ils pas tendance à choisir la seconde option ? 

Frédéric  Decker : Comme toujours, le GIEC mise sur l’alarmisme et le catastrophisme pour évoquer le réchauffement climatique actuel, et celui prévu par leurs modèles climatiques. Est-ce efficace ? Non, je ne pense pas. En culpabilisant toujours plus la population, l’angle d’approche est loin d’être optimal. Ce n’est pas en surfant sur la peur que le GIEC parviendra à se faire clairement entendre, cela suffit juste à faire la une des manchettes durant quelques temps. Le discours manque clairement d’enseignement concernant le climat et les « changements » des dernières décennies, avec les conséquences connues… et souvent inconnues du public. Les projections sur le climat à venir restent négatives, et ce malgré les doutes qui subsistent. Car malgré le consensus imposé par le GIEC, il est évident que le climat à venir reste difficile à établir clairement, avec des influences naturelles probables.

Pas sûr que les citoyens soient prêts à faire des efforts de taille. Le problème se pose moins, a priori, avec les jeunes et les enfants, plus ou moins formés voire formatés à ces efforts à faire pour l’environnement. Ce qui est une bonne chose. Cela parait plus compliqué pour les parents et grands-parents, moins sensibles écologiquement parlant. Mais ne désespérons-pas, des efforts semblent prendre effet ces dernières années. Mais ces efforts ne sont pas mondiaux. Tandis que l’occident, au sens large du terme, a tendance à se responsabiliser d’un point de vue écologique, c’est moins le cas dans les pays asiatiques, et encore moins en Afrique où l’absence d’éducation écologique doit être comblée au plus vite. Le climat est d’ailleurs un faux problème, bien moins important que la pollution des mers et océans, de l’air, des cours d’eau et des sols.

Quels sont les erreurs de communication politiques relatives à la question climatique, et en quoi ces erreurs peuvent-elles avoir un effet inverse au but recherché ? 

Si le GIEC est logiquement axé sur le climat, ça devient « le bazar » dès que cela transite via les représentants du domaine de l’environnement et les médias, qui ont tendance à mélanger les enjeux climatiques avec les différents problèmes de pollutions et leurs conséquences. Je m’en rends compte : le grand public est perdu et mélange tout. Faute d’avoir un discours clair. Car si le climat est sans cesse mis en première ligne, il n’est finalement pas l’enjeu principal. Des vrais problèmes environnementaux paraissent largement plus graves, en particulier la pollution des océans, très importante en ce qui concerne l’éternel problème des plastiques notamment. D’autre part, si des efforts sont faits chez nous concernant les pesticides, ce n’est pas le cas partout en Europe et dans le monde, loin de là. 

Bref, ne mélangeons pas tout. Les responsables politiques et les médias doivent absolument faire la part des choses concernant les soucis environnementaux.  Le problème du réchauffement climatique en lui-même est discutable. Car est-il un problème pour tout le monde ? Non. Le GIEC puis les médias noircissent le tableau à ce sujet. Il y a certes des retombées néfastes : hausse des océans et des mers, bien que loin d’être aussi grave qu’annoncée, recul des glaciers et de la banquise, pas forcément négative d’ailleurs pour quelques secteurs comme le sud du Groenland qui profite de ce recul pour se (re)lancer dans l’agriculture… Il y a aussi des retombées positives, justement dans les pays nordiques où les rendements agricoles explosent sous l’impulsion du réchauffement.

 

Quels seraient les meilleures méthodes à utiliser pour parvenir à convaincre les citoyens, mais également les dirigeants, d'agir ? 

 

Il y a plusieurs challenges à relever en terme d’écologie et d’environnement à relever. Il faut mieux les catégoriser, mieux cibler les solutions, sans tout mélanger comme c’est malheureusement trop souvent le cas encore aujourd’hui. Sans partir vers le catastrophisme ou l’apocalypse concernant ce réchauffement climatique, avéré mais pas inédit, il a déjà fait aussi chaud et même plus chaud qu’aujourd’hui dans le passé même assez récent, il faut prendre des mesures pour limiter au maximum la pollution, qu’il s’agisse de l’air, du sol ou de l’eau. Mais indépendamment du climat qui, finalement, prend bien trop de place dans l’actualité, alors que la planète peine encore à atteindre 1 degré de réchauffement, chiffre atteint épisodiquement entre décembre 2015 et avril 2016 puis en mars 2017. Les 1,5 degrés, 2 degrés et parfois plus annoncés parfois pour seulement 2030 ne seront très probablement pas atteints, en dépit des affirmations du GIEC. Et c’est (a priori) tant mieux.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

03.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

06.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

07.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires