En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

03.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

04.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

05.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

06.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

07.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 11 heures 54 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 13 heures 32 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 16 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 17 heures 20 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 18 heures 27 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 19 heures 31 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 20 heures 24 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 20 heures 48 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 21 heures 28 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 21 heures 52 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 12 heures 25 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 14 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 16 heures 59 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 18 heures 6 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 18 heures 42 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 20 heures 11 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 20 heures 38 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 21 heures 22 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 21 heures 45 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 21 heures 53 min
© FRANCK FIFE / AFP
© FRANCK FIFE / AFP
Atlantico Sport

PSG / Étoile rouge de Belgrade : Paris, une victoire capitale

Publié le 04 octobre 2018
Certes, il s'agissait seulement de la seconde journée de cette saison de la Ligue des Champions mais l'enjeu était déjà de taille. Battu il y a deux semaines chez le grand Liverpool (en affichant autant de suffisance que d'insuffisances), Paris n'avait guère le choix contre l'Etoile Rouge de Belgrade.
Olivier Rodriguez
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Rodriguez est entraîneur de tennis... et préparateur physique. Il a coaché des sportifs de haut niveau en tennis.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Certes, il s'agissait seulement de la seconde journée de cette saison de la Ligue des Champions mais l'enjeu était déjà de taille. Battu il y a deux semaines chez le grand Liverpool (en affichant autant de suffisance que d'insuffisances), Paris n'avait guère le choix contre l'Etoile Rouge de Belgrade.

Dans la course à la qualification pour les phases finales de la plus prestigieuse des compétitions européennes, les trois points promis au vainqueur étaient obligatoires, surtout avant la réception périlleuse (le 24 octobre prochain) du Naples de Carlo Ancellotti. L'adversaire du soir, très loin de son glorieux passé (vainqueur de l'épreuve en 1991 contre l'Olympique de Marseille), affichait une belle santé avant sa venue au parc des Princes, avec 34 matchs consécutifs sans défaite, toutes compétitions confondues. Conscients des enjeux, les Parisiens bénéficiaient du retour de Verratti et Thomas Tuchel pouvait enfin présenter son onze type. Après une douzaine de minutes prudentes, le PSG a passé la vitesse supérieure. Une vitesse inaccessible pour ses malheureux adversaires, constamment surclassés et réduits au rang de faire-valoir; ce qui n'est pas sans nous rappeler que cette magnifique compétition est aussi l'une des plus déséquilibrée.

Impeccable dans l'animation du jeu, dans la discipline et l'intensité, Paris a donné un véritable récital. Neymar par deux fois (un coup franc Platinien puis de près après un relai avec Mbappe), Cavani (sur un but qu'il ne doit qu'à lui-même) et Di Maria pour finir la première période ont puni les visiteurs. Affichant une possession de balle de 79%, le PSG rentrait aux vestiaires après une première mi-temps à sens unique. La seconde période débutait sur le même rythme et Mbappe y allait de son but après une passe géniale de Neymar, lequel n'est jamais aussi bon que lorsqu'il se met au service du collectif. 
 
Un (léger) relâchement permettait aux visiteurs de sauver l'honneur plus que de réduire le score avant que le coach Parisien ne procède, logiquement, à quelques changements. Nous aurions pu en rester là mais Neymar en décida autrement. A dix minutes du terme, il déclenche l'ovation du stade après un coup-franc en pleine lucarne (Zidanien celui-là). La messe avait beau être dite depuis longtemps, le Brésilien continuait d'enchaîner les miracles et rendait le calvaire adverse plus douloureux encore.
 
Au final, quelle lecture faire de ce match ? Retenir l'intensité, les attitudes positives à la perte du ballon ( dans la lignée des matchs contre Reims et Nice et à contrario du match contre Liverpool), l'investissement dans les duels, la bonne opération comptable et reconnaître que cette fois, cette équipe semble vouloir apprendre de ses erreurs ?
 
Ou bien que la faiblesse criante de l'adversaire (33 tirs tentés par Paris !) convoque la prudence ?
 
Il convient surtout de féliciter les Parisiens pour avoir su se rendre le match facile et de l'avoir fait de la plus belle des manières. Cette équipe semble se mettre en place et montrer une nouvelle et réelle identité de jeu.
 
L'avenir à court terme livrera sa vérité. Car les matchs contre Lyon et Naples serviront de révélateurs. Nous verrons, en ces occasions, face à des oppositions d'un tout autre niveau, la consistance de l'équipe et la viabilité de ses nouveaux principes. Ces rencontres permettront au PSG de se situer réellement et d'estimer ses chances de succès dans la compétition. Laquelle est, depuis quelques années, la principale unité de mesure de la réussite annuelle des plus grosses écuries européennes.
 
Pour hier soir, ne boudons pas notre satisfaction et le spectacle offerts. Comme le chantait Charles Aznavour, certains plaisirs ne se démodent pas.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires