En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
© Reuters
Chaud-froid

Entre chauffage au nord et climatisation au sud, où est-il désormais le plus cher de vivre en matière d’énergie ?

Publié le 02 octobre 2018
Nous sommes en octobre et les températures ont chuté de plusieurs degrés en l'espace de quelques semaines. Alors que l'hiver 2018 s'annonce rugueux, le chauffage risque bien d'occuper une part non-négligeable du budget de la population. Un peu comme la climatisation durant l'été.
Rémy Prud'homme est professeur émérite à l'Université de Paris XII, il a fait ses études à HEC, à la Faculté de Droit et des Sciences Economiques de l'Université de Paris, à l'Université Harvard, ainsi qu'à l'Institut d'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rémy Prud'homme
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rémy Prud'homme est professeur émérite à l'Université de Paris XII, il a fait ses études à HEC, à la Faculté de Droit et des Sciences Economiques de l'Université de Paris, à l'Université Harvard, ainsi qu'à l'Institut d'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nous sommes en octobre et les températures ont chuté de plusieurs degrés en l'espace de quelques semaines. Alors que l'hiver 2018 s'annonce rugueux, le chauffage risque bien d'occuper une part non-négligeable du budget de la population. Un peu comme la climatisation durant l'été.

Atlantico : En termes d'énergie, qu'est ce qui coûte le plus cher ? Se réchauffer l'hiver ou se rafraîchir l'été ? 

Rémy Prud'homme : Il n’y a pas photo : se chauffer l’hiver. Le pourcentage de logements climatisés reste très faible: un peu plus de 5%. Pour 95% des ménages, la dépense de climatisation l’été est égale à zéro. La climatisation dans le tertiaire (bureaux, commerces) est bien plus répandue (le tiers des surfaces environ), et constitue l’essentiel de la climatisation en France. Qui reste modeste: le pic de consommation électrique l’été est de 60 GW, à comparer au pic de l’hiver qui est de 100 GW (le 17 janvier 2017). En dépit du fait que toute la climatisation repose sur l’électricité, alors que le chauffage repose pour plus de la moitié sur d’autres sources d’énergie.

Concrètement, dépense-t-on plus dans le nord ou dans le sud en termes d'énergie ? Énergétiquement parlant, ou vaut-il mieux-vivre en France ?

Nous dépensons plus dans le Nord certainement, pour les raisons évoquée ci-dessus. Et il vaut mieux vivre dans le Sud. La retraite donne à un certain nombre de Français le choix de leur lieu de résidence.  Beaucoup choisissent Nice ou Biarritz, très peu Dunkerque ou Maubeuge.

Quels conseils donneriez-vous afin d'éviter une facture trop importante cet hiver ?

La hausse des prix de l’électricité, qui est en Europe une fonction directe de la part des renouvelables dans le mix électrique (l’électricité est deux fois plus chère en Allemagne qu’en France), commence à créer de la pauvreté énergétique, importante au Allemagne et au Royaume-Uni, plus limitée - mais hélas bien réelle - en France. Il n’y a pas de solution miracle pour dépenser moins dans un contexte d’augmentation des prix. On peut se calfeutrer mieux (mais l’isolation coûte souvent cher, et le gouvernement diminue les aides à la pose de fenêtres isolantes), et/ou se chauffer moins.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

03.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

04.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

05.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

06.

Pourquoi le sectarisme flambe

07.

Voilà ce qu’on protège vraiment en protégeant le mode de vie européen (et pourquoi le défi est de taille)

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Insécurité : la sombre réalité française dans le match des criminalités européennes

04.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

05.

L’insécurité, grenade dégoupillée pour la fin du quinquennat Macron ?

06.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

01.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

02.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Université d'Evergreen (États-Unis) : une terrifiante vidéo qui montre le vrai visage de la nouvelle bête immonde

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires