En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

02.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

03.

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

04.

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

05.

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

07.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

03.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 11 heures 20 sec
light > France
Monument de la gastronomie
Mort de Pierre Troisgros, le légendaire chef trois étoiles
il y a 14 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Ours et Une demande en mariage" de Anton Tchekhov : de biens étranges déclarations d’amour

il y a 16 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Blackbird" de Roger Michell : par le réalisateur de "Coup de foudre à Notting Hill", un drame bouleversant sur les adieux d’une mère à sa famille… Avec une Susan Sarandon au sommet…

il y a 17 heures 26 min
décryptage > Terrorisme
Menace terroriste

Daech au grand Sahel : l’assassinat des Français au Niger, une preuve de plus de sa résistance

il y a 19 heures 38 min
décryptage > Economie
Projet de fusion

Suez – Veolia : le mythe toxique du "champion national"

il y a 19 heures 48 min
décryptage > France
"Le Livre noir de l'autisme"

Autisme : les cobayes de la honte

il y a 20 heures 6 min
pépite vidéo > Politique
LREM
Aurore Bergé révèle qu'il existe un "malaise profond" au sein de La République en marche
il y a 20 heures 41 min
décryptage > Science
Univers

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

il y a 21 heures 21 min
décryptage > Finance
Impact de la crise du Covid-19

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

il y a 21 heures 45 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 12 heures 12 min
pépites > Société
Evolution
Emmanuel Macron annonce "7 jours obligatoires" dans le cadre du congé paternité d'un mois
il y a 14 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les pôles, une aventure française" de Dominique Le Brun : "il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer". Aristote

il y a 16 heures 59 min
décryptage > International
Espoir

Un processus de paix en Afghanistan, quelle issue et à quel prix ?

il y a 19 heures 21 min
Futur
Elon Musk espère produire une voiture électrique coûtant 25.000 dollars d'ici trois ans
il y a 19 heures 44 min
décryptage > Europe
Union européenne

La force : question de taille ou d’agilité ?

il y a 19 heures 55 min
light > People
People
Le prince Harry et Meghan Markle critiqués pour avoir donné leur avis sur la prochaine élection présidentielle américaine
il y a 20 heures 29 min
décryptage > France
Un pluriel apaisant

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

il y a 21 heures 14 min
pépites > Justice
Enquête
Une dizaine d’ADN inconnus trouvés sur un matelas de Michel Fourniret
il y a 21 heures 23 min
pépites > International
Russie
Alexei Navalny, opposant politique russe, a quitté l'hôpital allemand où il était soigné
il y a 21 heures 53 min
© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP
Bonnes Feuilles

Pourquoi à force lutter contre les voitures à Paris, on en oublie les gens qui sont dedans

Publié le 29 septembre 2018
Comme le constate chaque année l’organisme officiel de surveillance de la qualité de l’air, Airparif, tous les polluants de l’air de Paris sont en très nette diminution. Mais l'angoisse des Parisiens à propos de leur air ne fait qu'augmenter. Quelle est la clé de ce paradoxe ? C'est ce que s'est demandé Christian Gérondeau dans son dernier essai, L'air est pur à Paris..., publié chez L'Artilleur. Extrait 2/2.
Christian Gérondeau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Gérondeau est polytechnicien et expert indépendant. Il travaille depuis plus de dix ans sur les questions environnementales.Il est l'auteur du livre "Ecologie la fin" aux Editions du Toucan et "L'air est pur à Paris: mais personne ne...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Comme le constate chaque année l’organisme officiel de surveillance de la qualité de l’air, Airparif, tous les polluants de l’air de Paris sont en très nette diminution. Mais l'angoisse des Parisiens à propos de leur air ne fait qu'augmenter. Quelle est la clé de ce paradoxe ? C'est ce que s'est demandé Christian Gérondeau dans son dernier essai, L'air est pur à Paris..., publié chez L'Artilleur. Extrait 2/2.

Lorsqu’on voit l’acharnement avec lequel les responsables actuels de la ville de Paris veulent bannir la voiture de ses artères, il faut se rendre à l’évidence: ils sont victimes de l’effet safari. Pas plus que les fauves qui voient passer sans réagir dans les savanes africaines les véhicules qui transportent les touristes, ils n’ont compris qu’il y avait en leur sein des êtres humains.

Ils n’ont pas compris que dans les voitures qui sillonnent la voirie de la capitale, se trouvaient des habitants de Paris, de banlieue ou d’ailleurs qui allaient travailler, faire des achats, rendre visite à des médecins, transporter des personnes âgées ou des enfants, sans oublier les artisans et les ouvriers qui se rendent sur leurs chantiers.

Ils ne savent pas qu’en France près de 90% des déplacements motorisés qui prennent place chaque jour sont effectués en voiture par des citoyens de tous milieux et de tous niveaux de revenu, et que l’automobile est ainsi devenue le vrai mode de transport social de notre temps. Ils font partie de la grande cohorte de ceux qui attribuent des valeurs morales aux différents modes de transport, les uns étant supposés vertueux, et les autres, c’est-à-dire essentiellement l’automobile et le camion, accusés de tous les maux. À cette aune, les dizaines de milliers de Franciliens qui vont chaque jour travailler dans le quartier de La Défense, essentiellement des cadres, seraient de bons citoyens parce que la quasi-totalité d’entre eux s’y rendent en transport en commun. En revanche ceux, presqu’aussi nombreux, qui ont un emploi sur l’aéroport de Roissy, essentiellement des personnels de service aux revenus modestes qui s’y rendent presque tous en voiture compte tenu des dimensions du lieu, seraient au contraire éminemment blâmables!

Pourtant, les utilisateurs franciliens de la voiture, qui résident et travaillent pour la plupart en grande couronne acquittent chaque année 5 milliards d’euros de taxes spécifiques, alors que ce sont les riches habitants de Paris et de sa banlieue proche qui bénéficient de l’essentiel des 5 milliards de subventions que reçoivent les transports publics...

La vérité, c’est que chaque mode de transport a ses domaines de compétence. Les transports en commun sont indispensables dans le centre des grandes villes et pour leurs liaisons avec la banlieue. Partout ailleurs, ce sont les véhicules individuels qui seuls peuvent répondre à l’essentiel des besoins. C’est là affaire de géographie et de densité de l’habitat et des emplois, et c’est pourquoi neuf dixièmes des habitants de notre pays ont recours quotidiennement à l’automobile, les transports en commun n’étant véritablement utilisés régulièrement que par un dixième d’entre eux.

Fort heureusement, les véhicules routiers sont de plus en plus propres, les émissions de la plupart des produits ayant été divisées par vingt ou trente au cours des années récentes quand ils n’ont pas entièrement disparu comme c’est le cas pour le plomb ou le soufre. Quant à l’influence que pourrait avoir une modification des conditions de circulation à Paris sur les émissions mondiales de CO2 à une époque où les pays en développement acquièrent chaque année des dizaines de millions de camions et de voitures nouvelles, elle relève clairement de l’illusion.

Extrait de L'air est pur à Paris... de Christian Gérondeau, L'Artilleur, 2018.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires