En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

05.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

06.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

07.

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 11 heures 39 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 12 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 15 heures 16 min
light > Insolite
Ah
Lille : la Grande roue sera installée, mais restera fermée au public
il y a 15 heures 28 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 16 heures 28 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 17 heures 34 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 18 heures 55 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 19 heures 17 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 19 heures 20 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 19 heures 20 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 12 heures 11 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 13 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 15 heures 20 min
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 15 heures 57 min
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 17 heures 10 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 18 heures 24 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 19 heures 2 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 19 heures 17 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 19 heures 20 min
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 19 heures 20 min
© Reuters
"Certains concours ne seront peut être jamais remportés : l'ambition sera posée, des gens tenteront, quelque chose restera."
© Reuters
"Certains concours ne seront peut être jamais remportés : l'ambition sera posée, des gens tenteront, quelque chose restera."
Le nettoyeur

L'avenir intéresse-t-il encore quelqu'un ? Inventaire des mesures folles et nécessaires pour sauver la France

Publié le 05 mai 2012
Cette semaine, le "nettoyeur" Pascal Emmanuel Gobry, propose au prochain Président un programme national de concours d'inventions pour relever les défis de demain.
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cette semaine, le "nettoyeur" Pascal Emmanuel Gobry, propose au prochain Président un programme national de concours d'inventions pour relever les défis de demain.

Parfois, je me dis que j'aurais dû voter pour Cheminade. Bien sûr, je ne pouvais pas : Cheminade est le représentant en France du mouvement Larouchiste qui défend des propositions extrêmes et anti-républicaines. Mais voilà : comment ne pas être frappé par le fait que de tous les candidats du premier tour, ce petit candidat extrême et foldingue était le seul à parler... de l'avenir.

Il était le seul à parler de l'avenir et on s'est moqué de lui : il veut relancer la conquête spatiale, et on a répondu avec dérision que c'est un extraterrestre. Pourtant souvenons-nous : il n'y a pas si longtemps, la conquête spatiale était une grande source de fierté. L'agence spatiale européenne est une de ces grandes réussites européennes menées par la France.

Quel symbole ! Quel symptôme ! Parlez de l'avenir, ayez de l'ambition pour l'avenir, et on se moquera de vous. Les candidats “sérieux”, eux, veulent tous soit défendre l'existant soit revenir au passé.

Pourtant, aujourd'hui plus que jamais, c'est vers l'avenir qu'il faut orienter la politique de la France. Pour des raisons économiques : le problème central de la France est celui d'un manque de productivité (la perte de “compétitivité” étant un symptôme, pas une cause). Pour des raisons politiques et morales, surtout : la France dont le tissu social se déchire a besoin de retrouver un projet et une aspiration commune. La France n'est pas la France sans la grandeur, disait de Gaulle, et tout est devenu petit.

Alors, que faire ? En cette veille de second tour, voici ma proposition de programme au prochain président de la République - ça tombe bien, aucun des deux candidats n'a de programme. C'est un programme qui n'est ni de gauche ni de droite, donc il ira bien aux deux, s'ils veulent faire le pari de l'ambition et de l'avenir. C'est un programme grandiose, qui a l'audace du désespoir qui nous étreint, mais justement, c'est parce que cette proposition est si hors-norme qu'il faut la saisir.

De quoi s'agit-il ? Un programme national de concours d'inventions pour relever les défis de demain.

C'est-à-dire ? C'est-à-dire que l'Etat annoncera, après consultation nationale, une vingtaine ou cinquantaine de grands concours nationaux qui récompenseront des inventions relevant les défis de l'avenir. Le modèle est qui a notamment permis le lancement du premier véhicule spatial privé réutilisable.

Pourquoi ? Parce que le 21ème siècle présente des défis considérables, et que la France a clairement les ressources — scientifiques, humaines — pour apporter des réponses, mais ne sait pas les organiser. Parce que si la France doit relancer sa productivité (et donc l'emploi et le pouvoir d'achat) c'est par l'innovation que ça se fera. Parce que la France a besoin de projets d'avenir et d'orienter sa société vers l'avenir, pas vers la protection à tout prix du statu quo. Parce que le modèle du concours a montré son efficacité pour promouvoir des innovations en court-circuitant les institutions existantes et est particulièrement adapté pour libérer les énergies d'une France paralysée.

Quelques exemples d'objets de concours qui pourraient être retenus : la création d'une fusée orbitale dix fois moins chère que les modèles existant ; une voiture volante pratique ; une plateforme en ligne d'enseignement utilisable et disponible pour tous ; des traitements radicalement efficaces pour le cancer ou le SIDA ; une plateforme en ligne permettant à chacun de travailler autour de lui ; un avion de transport supersonique et consommant peu en carburant ; une plateforme en ligne permettant à chacun d'accéder à tous ses services publics en ligne de manière pratique et facile ; des énergies renouvelables abondantes et moins chères que le charbon ; des robots pouvant imiter le comportement humain ; des coopératives ouvrières avec plus de 1000 salariés ; une nouvelle organisation hospitalière ; des imprimantes en 3D peu chères et efficaces ; internet à très haut débit sans fil disponible partout.

Bref, une très grande ambition est nécessaire. Certains concours ne seront peut être jamais remportés : l'ambition sera posée, des gens tenteront, quelque chose restera. Mais beaucoup de ces inventions sont possibles ; beaucoup y travaillent déjà, notamment à la Silicon Valley, et elles sont nécessaires pour l'avenir de l'humanité. La France peut apporter sa pierre de manière décisive tout en retrouvant son âme.

 

Quelques règles importantes pour ce concours :

  • Les prix seront à la mesure de l'ambition et des investissements nécessaires. Les prix seront mesurés en milliards et centaines de millions d'euros. Le premier au concours gagnera dix fois plus que le deuxième, encourageant ainsi des innovations radicalement meilleures. Si ça devient un “gimmick” avec des prix de consolation, tout est perdu. Les prix attireront les capitaux privés nécessaires pour financer les investissements en amont. (Comment  financer le prix ? Par la dette, bien sûr. S'il y a une utilité de la dette publique, c'est bien l'investissement ; par définition les prix ne seront versés que si l'innovation est réalisée, donc le rendement est garanti.)
  • Les règles seront clairement définies. Assez précises et objectives pour n'être pas contestables et, étant données les sommes, éviter toute perception de parti-pris dans l'attribution des prix, mais assez ouvertes pour permettre à de nombreuses approches de concourir. Equilibre délicat, mais faisable.
  • Le concours sera ouvert à tous. Rien ne serait pire que de réserver ce concours à des institutions existantes. Si le CNES, EADS et Polytechnique veulent concourir pour créer une nouvelle fusée, tant mieux pour eux, mais une équipe dans un garage devra aussi (surtout) pouvoir le faire. Chacun pourra prendre un an renouvelable de congé, sans perte de droits, pour participer à un concours ; les étrangers qualifiés seront plus qu'invités à venir participer.
  • Il ne s'agira pas d'innovations technologiques, mais aussi humaines. Beaucoup d'innovations seront de nature scientifique, mais il ne faut pas que seuls des ingénieurs puissent participer : chacun est concerné. Créer de nouveaux modèles d'enseignement, ou d'agriculture, ou de fourniture de services sont des défis humains. Il faut que chacun sache que le progrès ne viendra pas des autres et qu'il peut participer.

 

Ces concours nationaux s'accompagneront d'une exposition universelle, chaque année, pendant un mois autour du 14 juillet. Chaque année, la France (et le reste du monde) sera invitée à venir mesurer le progrès (ainsi que d'autres tentatives hors-concours), et aussi à prendre conscience de cette ambition qui nous concernera tous. Le cœur de l'exposition sera Paris, mais il faut des expositions dans chaque ville (d'ailleurs, pourquoi pas, en lien avec des concours régionaux, qui seront naturellement plus modestes mais devront toujours être ambitieux).

Programme fou ? Peut être. Mais y a-t-il pire folie que celle de persévérer toujours dans le chemin actuel et, au troisième millénaire, de ne pas saisir l'ambition de l'avenir ? Le prochain président, qui qu'il soit, sera évidemment raillé la première année s'il choisit ce programme. Mais je suis sûr qu'au bout de cinq ans, il aura transfiguré la France et assuré sa place dans les livres d'histoire.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
brennec
- 05/05/2012 - 08:22
Le nobel est l'avenir de cheminade?
conquète spatiale pour cheminade, guerre contre les extra-terrestres Pour krugman... l'un est foldingue l'autre nobel d'économie. Cherchez les erreurs.
NYOR
- 04/05/2012 - 23:07
allex
Vous êtes pas le petit frère de Mistral30. Il ânonne les mêmes bêtises apprises en boucle sur ce fameux site; Un modèle de critique constructive.
allexx
- 04/05/2012 - 21:43
voyez quel odieux personnage se cache
voyez quel odieux personnage se cache derrière "le moi président je"

http://www.francois--hollande.com/francois-hollande-video.php
ne vous attendez pas à autre chose qu'à la gauche caviar, vraiment