En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

02.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

03.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

04.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

07.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 2 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 4 heures 36 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 6 heures 12 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 7 heures 55 sec
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 7 heures 22 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 7 heures 39 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 8 heures 10 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 8 heures 28 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 8 heures 41 min
décryptage > Politique
Ambiguïtés ?

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

il y a 9 heures 58 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 2 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 4 heures 58 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 6 heures 34 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 7 heures 11 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 7 heures 28 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 8 heures 2 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 8 heures 23 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 8 heures 40 min
décryptage > Education
Profession sacrifiée

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

il y a 9 heures 16 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’aggravation de la crise, Bruno Le Maire renforce les mesures de soutien mais évite toute nouvelle contrainte réglementaire

il y a 10 heures 17 min
© Brendan Smialowski / AFP
© Brendan Smialowski / AFP
Disraeli Scanner

Un Brexit deal à la canadienne, la solution vers laquelle les Leavers et Michel Barnier semblent converger

Publié le 06 septembre 2018
Lettre de Londres mise en forme par Edouard Husson. Nous recevons régulièrement des textes rédigés par un certain Benjamin Disraëli, homonyme du grand homme politique britannique du XIXe siècle.
Disraeli Scanner
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benjamin Disraeli (1804-1881), fondateur du parti conservateur britannique moderne, a été Premier Ministre de Sa Majesté en 1868 puis entre 1874 et 1880.  Aussi avons-nous été quelque peu surpris de recevoir, depuis quelques semaines, des "lettres de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lettre de Londres mise en forme par Edouard Husson. Nous recevons régulièrement des textes rédigés par un certain Benjamin Disraëli, homonyme du grand homme politique britannique du XIXe siècle.
Londres,
Le 5 septembre 2018
 
Mon cher ami, 
 
Au risque d'accumuler les références cinématographiques désobligeantes pour notre Premier ministre, Theresa May me fait penser à Basil dans Fawlty Towers, cette série télévisée de la fin des années 1970. Pris régulièrement en flagrant délit de ratage, Basil, le patron d'hôtel immortalisé par John Cleese, ne reconnaît jamais qu'il a tort et défend mordicus le bien fondé de ses décisions. La question, me direz-vous, est de savoir qui sera sa Sybil - devant qui Basil finit toujours par filer doux: le peuple britannique ou la Commission Européenne? 
 
Et si le dilemme était tranché par le fait que les partisans du Brexit et Michel Barnier tombent d'accord sur un accord de type canadien? C'est en effet le résultat le plus important de la semaine. Tandis que nous travaillons avec David Davis, depuis sa démission, à un plan alternatif au plan de Chequers, calqué sur le modèle de l'accord signé en 2016 entre le Canada et l'Union Européenne, Michel Barnier vient de faire savoir à une délégation de députés britanniques que le plan de Chequers était, selon lui, enterré, et qu'il fallait prendre modèle, si l'on voulait un accord sur le traité entre le Canada et l'Union Européenne! 
 
Pour faire vite, la grande différence avec le plan de Chequers tient à ce que la Grande-Bretagne ne continuerait pas à se soumettre aux normes de l'UE comme le prévoit le plan de Chequers et n'aurait pas à se recourir aux arbitrages de la Cour Européenne. L'accord avec le Canada est fondé sur la reconnaissance réciproque des normes sur une proportion donnée de produits, modulable et révisable, et sur le recours, en cas de litige, à un tribunal d'arbitrage établi en commun. Ajoutons, point essentiel, que la Grande-Bretagne reprendrait le contrôle des flux migratoires puisque le traité ne porte que sur la liberté d'échange des biens et des services. Le point d'achoppement qui reste est celui de l'Irlande du Nord, que l'Union Européenne, contre toute prudence historique et politique, s'obstine à vouloir maintenir dans le marché unique européen. Un peu comme si l'on avait expliqué à Ottawa qu'il fallait un statut spécial pour le Québec dans l'accord. 
 
Mon cher ami, je ne sais pas ce qu'il en adviendra mais le fait est que la convergence entre David Davis et Michel Barnier pourrait permettre une sortie par le haut. Le parti conservateur, globalement libre-échangiste - trop, à mon goût - pourrait se rallier à un tel accord. Le Labour se diviserait à son propos. Il faut juste trouver à Theresa May un moyen de sauver la face. Si elle abandonnait le plan de Chequers instantanément, on peut imaginer que ses soutiens s'effondreraient comme une avalanche. Elle va donc vraisemblablement continuer à proclamer "C comme.... Chequers" jusqu'à ce qu'un plaisantin réplique "C comme....Canada" et déclenche un pas de danse du Premier ministre et les applaudissements de la salle. 
 
Je ne sais pas si nous sommes dans Fawlty Towers ou dans un théâtre de l'absurdité politique comme le monde postmoderne sait le mettre en scène. Nous allons devoir faire avec le débat quelque peu anarchique qui traverse les deux grands partis. Sans compter qu'à Bruxelles, on ne s'ennuie pas plus qu'à Londres: la Commission vient de proclamer une interdiction pour les capitales européennes d'organiser des séminaires bilatéraux avec Londres. Michel Barnier ne tient pas plus ses troupes que Theresa May. 
 
Rien n'est fait, donc. Mais une solution raisonnable - et révisable dans le sens des intérêts britanniques - est à portée de main. Ma seule véritable crainte c'est que Boris Johnson semble se rallier à la solution canadienne.....
 
Bien fidèlement
 
Benjamin Disraëli
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires