En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

02.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

03.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

04.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

07.

Macron prépare un plan contre l'islamisme! Et il sera prêt - pure coïncidence? - avant les municipales

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Interview

“Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

il y a 22 min 41 sec
décryptage > Economie
Point de vue

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

il y a 1 heure 34 min
décryptage > Economie
Trompe l’oeil

Pourquoi le classement Oxfam sur la concentration des richesses entre les mains de milliardaires ne nous dit quasiment rien de la réalité de celle des pauvres

il y a 2 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

Eva, une aventure de Lorenzo Falco d' Arturo Pérez-Reverte: un second chapitre des aventures de Falco, qui rachète le premier !

il y a 16 heures 11 min
pépite vidéo > People
L'adieu du Prince
Harry l'affirme: il n'avait "pas le choix" que de partir
il y a 17 heures 16 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

il y a 18 heures 15 min
décryptage > Politique
Cachoteries parlementaires

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

il y a 23 heures 11 min
décryptage > Religion
Les imams comme les curés?

Macron prépare un plan contre l'islamisme! Et il sera prêt - pure coïncidence? - avant les municipales

il y a 23 heures 42 min
décryptage > Economie
Bismarko Scanner

La France devrait-elle négocier avec l’Allemagne comme les Etats-Unis viennent de le faire avec la Chine?

il y a 23 heures 51 min
décryptage > Santé
Sans (aucun) risque ?

Retrait de médicaments : pourquoi la France ne devrait pas avoir peur de vivre une épidémie d'addiction aux opioïdes à l’américaine

il y a 1 jour 4 heures
décryptage > Economie
Faux-semblant

Choose France : voilà pourquoi l’attractivité de l’Hexagone n’a que très peu à voir avec la manière dont le pays est gouverné

il y a 57 min 27 sec
décryptage > Economie
Davos 2020

Ce que les grandes entreprises pourraient réellement faire pour enfin se mettre au vert... et sans gadget

il y a 1 heure 47 min
décryptage > Santé
Poumons en danger

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

il y a 2 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlantic-culture

"Où bat le cœur du monde" de Philippe Hayat: Quand le jazz fait parler les muets, un roman intense, rythmé, syncopé...

il y a 16 heures 37 min
pépites > Social
Enfants en danger
Les nouvelles failles de l'Aide sociale à l'enfance
il y a 17 heures 46 min
pépites > Environnement
Total à la porte du campus
L'implantation de Total sur le campus de Polytechnique contestée au nom de l'environnement
il y a 18 heures 55 min
décryptage > Santé
La vérité (et le problème) sont ailleurs

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

il y a 23 heures 31 min
décryptage > Economie
Erreur de calcul ?

Age pivot, travail des séniors…et si l'essentiel pour l’équilibre des retraitées était ailleurs ?

il y a 23 heures 46 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Petit guide des multiples moyens employés par Facebook pour vous traquer en ligne
il y a 1 jour 4 heures
décryptage > Science
Evolution stellaire

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

il y a 1 jour 4 heures
© LOUISA GOULIAMAKI / AFP
© LOUISA GOULIAMAKI / AFP
Atlantico Business

Argentine, Turquie, Grèce, Italie : quand la souveraineté politique dépend de la souveraineté budgétaire

Publié le 05 septembre 2018
Les exemples se multiplient dans le monde des pays qui perdent leur indépendance politique parce qu‘ils n’ont pas protégé leur souveraineté budgétaire. C’est une leçon pour tous les partenaires de l’Union européenne.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les exemples se multiplient dans le monde des pays qui perdent leur indépendance politique parce qu‘ils n’ont pas protégé leur souveraineté budgétaire. C’est une leçon pour tous les partenaires de l’Union européenne.

C’est du bon sens tellement basic qu’on ne comprend pas que des responsables politiques puissent continuer de nier cette réalité : un Etat comme une commune, une entreprise ou une famille ne peut pas vivre très longtemps en dépensant plus qu’elle ne gagne. Ça va un temps, on emprunte aux amis, aux voisins ou à la famille, on emprunte aux banques, aux Etats, aux peuples, mais dans chaque cas de figure, pour emprunter à qui que ce soit il faut présenter des garanties de solvabilité et des engagements de revenir à l’équilibre. Accessoirement, on peut trouver des garants qui cautionnent les opérations mais il arrive un moment où l’emprunteur qui ne rembourse pas a rendez vous avec la réalité. Ce jour là, il perd le contrôle de son destin. Les exemples récents sont nombreux :

1er exemple le plus récent, l’Argentine. L’Argentine vient de rejoindre le club des pays en état de cessation de paiement. Parce que les gouvernements ont trop dépensé et parce que le peuple argentin ne veut pas payer l’addition,  donc les capitaux privés fuient à l’étranger. Donc la monnaie s’effondre, le prix des actifs aussi et les entreprises s’arrêtent faute de trésorerie et de commande. Comme toujours, les riches s’en sortent et les pauvres se révoltent ou s’éteignent. La banque centrale a décidé la semaine dernière de relever les taux d’intérêt de 45% à 60% pour rassurer les épargnants et le ministre des finances est parti à Washington pour demander l’accélération du versement d’un plan d’aide de 50 milliards de dollars auprès du FMI. Lequel FMI va imposer un plan d’austérité pour rassurer de son côté ses financiers. Le plan d’austérité impose, organise une réduction drastique des dépenses de l’Etat, une réduction des frais de gouvernement (moins de ministres ) et un certain nombre de réformes de structure pour donner au système économique plus de flexibilité et par conséquent attirer les investisseurs. Dans tous les cas de figure, le gouvernement argentin qui s’est lié les mains a dû renier une partie de ses promesses et de ses engagements. Le pouvoir politique a dû se coucher devant les nécessités de la vie quotidienne et la réalité des marchés. 
 
2e exemple, le plus explosif, la Turquie. La Turquie, qui, faute d’une gestion cohérente, faute d’un consensus social (et religieux ) s’est transformée en Etat autoritaire pour assurer l’ordre, s’est ruinée en dépenses militaires, en dépenses de prestations sociales de survie, et en ne faisant rien pour rassurer les investisseurs. L’économie principalement pétrolière est en voie d’extinction. La Turquie doit quémander l’aide des pays du Golfe (le Qatar) et surtout de l’Allemagne qui va autoriser des investissements dans la limite où l’opinion publique allemande, très énervée par la question des migrants, l’acceptera.  Le résultat de cette situation est que la Turquie, immense pays avec une démographie galopante, est en train de perdre sa souveraineté au profit de ses banquiers. 
 
3e exemple, le plus spectaculaire, la Grèce. En cinq ans, la Grèce est passée d’un bain parfumé à l’utopie à la cure d’austérité, contrainte et forcée. Inutile de revenir sur l’état de ce petit pays béni des dieux mais pillé par les riches pendant deux générations. Une classe politique au rabais a fait croire à sa population que tous les malheurs de la Grèce étaient le fait des européens, de Bruxelles et qu’il fallait sans doute sortir de ce piège géré par les pays de l’Europe du nord à leur seul profit. C’était le discours de Alexis Tsipras qui a été élu sur un programme radicalement identitaire mais qui s’est retrouvé sans l’argent nécessaire pour payer ses fonctionnaires et ses retraités. Les banques ont fui et les institutions financières internationales ont rappelé les conditions nécessaires au financement. Alexis Tsipras a eu le courage politique de conduire un virage à 180° par rapport à ce qu’il avait promis. Il a sans doute perdu quelques uns de ses amis, mais en respectant les marchés pour que son peuple ne finisse pas complètement asphyxié, il a réussi à remettre la Grèce qui chancelait sur pied ou presque. Rien ne va très bien en Grèce aujourd’hui, mais le pays est resté debout, il a réussi sa saison touristique, la première depuis 5 ans, il a regagné la confiance des institutions internationale et des investisseurs. Le champ de ruine qu‘était devenu la Grèce est en cours de reconstruction. 
 
4e exemple, la Grande Bretagne. Le Brexit est sans doute la plus grave décision politique prise par les Anglais depuis la fin de la guerre. Même Churchill n’aurait jamais osé couper les ponts. Personne ne sait comment la Grande Bretagne va évoluer. C’est un peu le chaos aujourd’hui entre ceux qui défendent l’idée d’un Brexit dur et pur et ceux qui ne voudraient qu’un Brexit soft ou pas de Brexit du tout.  
La Grande Bretagne n’est ni l’Argentine, ni la Turquie, elle peut s’en sortir seule. Elle est riche et puissante mais il lui faudra remplacer la richesse crée par les échanges européens par d’autres flux qu‘elle ne trouvera pas facilement. Sauf à devenir un paradis fiscal pour grandes entreprises ou institutions financières, un paradis fiscal pas trop regardant sur l’origine des fonds. Un peu comme les Bahamas pour les Etats-Unis ou alors Singapour pour l’Asie. 
La Grande Bretagne peut céder à cette tentation parce qu’elle a beaucoup de bouches à nourrir. Mais elle peut s’engager dans cette voie tant que les autres pays n’en souffriront pas trop. Elle peut aussi accepter massivement de recycler des capitaux du Golfe, ce qu‘elle fait déjà.  
Mais dans tous les cas de figure à cause des quelques liens qu’elle va devoir tisser, elle sera soumise à des pouvoirs politiques de ceux qui lui apporteront de l’argent. Les partisans du Brexit, Johnson en tête, auront promis à leurs électeurs de s’affranchir du vieux continent, mais ils seront obligés d’en référer à leurs créanciers. On n’échappe pas à ceux qui apportent l’argent dont on a besoin. 
 
5ème exemple, le plus dangereux pour l’Europe : l’Italie, gouvernée par un curieux attelage formé de l’extrême droite et de l’extrême gauche, se retrouve embarquée dans une galère dangereuse avec des baisses d’impôts massives d’un côté, des hausses de dépenses publiques gigantesques, dépenses sociales de fonctionnement et dépenses d’investissements pour renouveler et accroitre les équipements publics et les infrastructures. Pour promettre de construire et de distribuer, les responsables politique n’ont manqué d’aucune imagination mais pour financer le tout, ils comptent sur l’épargne des italiens, les crédits européens, les fonds institutionnels et les fonds d’investissements privés. Besoins de financement : plus de 400 milliards d’euros. Deux fois les besoins de la France.  Pour l’Europe, l’euro, les banques, cette perspective est intenable. Pour les épargnants italiens qui détiennent déjà 60% de la dette, c’est également inacceptable. La grande idée des gouvernants italiens est de demander des financements extérieurs à la Chine qui a fait des offres de service et aux Etats Unis où Donald Trump s’est proposé de mettre la main à la poche. Enfin, il a fait un tweet dans ce sens.  
Ce qui est affligeant dans une telle aventure, c’est que le peuple italien a voté pour des gens qui leur ont promis de récupérer la souveraineté politique ratée par Bruxelles selon eux. Ok, mais faute de respecter les contraintes d’équilibre financiers et d’avoir restauré la souveraineté budgétaire, ils prennent le risque de s’inféoder aux Etat-Unis ou à la Chine. Peut-être même aux deux. Le cas italien est évidemment le plus dangereux parce que l’Italie est membre fondateur de l’Union européenne et troisième puissance de l’Europe. 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

02.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

03.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

04.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

07.

Macron prépare un plan contre l'islamisme! Et il sera prêt - pure coïncidence? - avant les municipales

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires