En direct
Best of
Best of du 6 au 12 avril 2019
En direct
© REUTERS / Christian Hartmann
La charia pour tous !
La Belgique bientôt un Etat islamique ? Oui, il suffit de bien voter…
Publié le 02 septembre 2018
C'est une histoire belge. Et elle n'est pas forcément très drôle.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est une histoire belge. Et elle n'est pas forcément très drôle.

Le 14 octobre prochain des élections auront lieu en Belgique. Un parti jeune et vigoureux est en lice. Son nom : Islam. Son programme tel qu'il vient d'être dévoilé par son chef : "Faire de la Belgique un Etat islamique" avec des "transports séparés pour les hommes et pour les femmes".

Par paresse coupable nous ne sommes pas allés lire le programme d'Islam jusqu'au bout. Mais nous sommes certains –le risque de se tromper n'est pas grand- qu'il prévoit de remplacer les tribunaux belges par les tribunaux de la charia. Qu'il imposera aux femmes musulmanes le port de la burqa. Mais nous savons aussi que ce parti est relativement modéré : il prévoira un moratoire d'un an pour les filles belges de souche, le temps pour elles de se débarrasser de leurs shorts moulants et de leurs t-shirts échancrés.

C'est, comme on vous l'a dit, une histoire belge. Mais elle se passe à quelques kilomètres de chez nous. Pour qu'un peu qu'Islam fasse parler de lui en octobre il n'est pas interdit de penser qu'une antenne française de ce parti verra le jour. La terreur exercée par Daesh nous a rendus aveugles. Les attentats, les décapitations, toutes ces sanglantes horreurs nous ont empêché de voir que des islamistes étaient près de chez nous, chez nous, de chez nous.

Tous n'ont pas un couteau entre les dents. Tous ne portent pas une djellaba. Ils sont la version occidentalisée et policée de Daesh. Comme cette organisation ils pensent que la planète se divise en terres "Haram" et en terres "Hallal". Le fait qu'il y ait des terres "Haram" leur est totalement insupportable.

La Belgique est un pays très "muslim friendly". Cette gentille démocratie tolère le parti Islam qui ne tolère pas la démocratie. Saint Just disait : "Pas de liberté pour les ennemis de la liberté". C'est Saint Just qu'il nous faut aujourd'hui.

Il nous plaît d'imaginer que des Belges écœurés se rendront aux meetings d'Islam. Et de là ils forceront les militants de ce parti à ingurgiter des litres de Mort Subite et de Gueuze, deux bières très alcoolisées. C'est aussi une histoire belge. Mais elle est meilleure que celle qui précède.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
03.
Notre Dame brûla et obligea la France à se souvenir qu'elle fut catholique…
04.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
05.
Les annonces (supposées) d’Emmanuel Macron peuvent-elles produire l’effet waouh recherché sur le pouvoir d’achat des Français
06.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
07.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
05.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires