En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

07.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

05.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 2 heures 54 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 4 heures 4 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 4 heures 27 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 4 heures 51 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 4 heures 51 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 4 heures 53 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 5 heures 22 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 21 heures 24 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 22 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 3 heures 47 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 4 heures 18 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 4 heures 44 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 4 heures 51 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 4 heures 52 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 5 heures 9 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 5 heures 36 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 22 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 1 jour 3 heures
© PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
© PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
Bonnes feuilles

Les coulisses de la nomination de Nicolas Hulot au gouvernement

Publié le 01 septembre 2018
La nomination de Nicolas Hulot avait provoqué une véritable sensation lors de la première phase du quinquennat d'Emmanuel Macron. Retour sur les circonstances du jour ou l'homme d'"Ushuaïa Nature" franchit le Rubicon et accepte d'entrer pour la première fois dans un gouvernement. Extrait du livre "Les Paradoxes de Monsieur Hulot" de Jean-Luc Bennahmias avec Emmanuelle Raimondi, publié aux éditions de L'Archipel (1/2).
Jean-Luc Bennahmias a été député européen (2004-2014). il fut le secrétaire national des Verts de 1997 à 2001. Il a appelé sans succès à une candidature de Nicolas Hulot à la présidentielle de 2007. Actuel coprésident de l’Union des démocrates et des...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuelle Raimondi, journaliste, a travaillé plusieurs années à l’Assemblée nationale et au Sénat.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Luc Bennahmias
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Luc Bennahmias a été député européen (2004-2014). il fut le secrétaire national des Verts de 1997 à 2001. Il a appelé sans succès à une candidature de Nicolas Hulot à la présidentielle de 2007. Actuel coprésident de l’Union des démocrates et des...
Voir la bio
Emmanuelle Raimondi
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuelle Raimondi, journaliste, a travaillé plusieurs années à l’Assemblée nationale et au Sénat.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La nomination de Nicolas Hulot avait provoqué une véritable sensation lors de la première phase du quinquennat d'Emmanuel Macron. Retour sur les circonstances du jour ou l'homme d'"Ushuaïa Nature" franchit le Rubicon et accepte d'entrer pour la première fois dans un gouvernement. Extrait du livre "Les Paradoxes de Monsieur Hulot" de Jean-Luc Bennahmias avec Emmanuelle Raimondi, publié aux éditions de L'Archipel (1/2).

Le plus difficile, je pense, c’était sans doute pour Macron de comprendre Nicolas, qui arrivait non comme un expert écologiste, mais avec une vision quasi mystique des enjeux. C’est parce que Macron a réussi à cerner cela qu’il l’a convaincu de le rejoindre (entretien avec Jean-Paul Besset, 13 décembre 2017). 

Ce que Macron a sans doute eu l’intelligence de comprendre, du moins sur le papier, c’est que le ralliement de Nicolas Hulot n’était pas un chèque en blanc :

— J’ai eu une longue discussion avec Emmanuel pour lui dire non pas mes lignes rouges, mais ma vision des choses, ma vision du monde, mes objectifs. Je lui ai dit que je n’étais pas là pour faire de la figuration. Parce que ça m’emmerde d’être ministre. Ça m’emmerde vraiment. Je venais de dire à ma famille que j’allais être plus présent, en plus… Donc autant se dire les choses. Je lui ai dit : « Si tu comptes sur moi comme une tête de gondole, ça ne tiendra pas huit jours et on y perdra tous les deux, toi et moi. » Je lui ai expliqué mes faiblesses. Moi, je ne suis pas un homme politique. J’ai des convictions, quelques connaissances, mais je n’ai pas l’armure habituelle d’un profil politique. Et par ailleurs, je ne suis pas toujours très souple… Il fallait qu’il me prenne comme je suis. Et j’ai eu confiance en lui (entretien avec Nicolas Hulot, 12 février 2018).

Pas de deal particulier donc ?

— Nicolas se détermine toujours par instinct. Pas par calcul. Il n’y a pas de deal entre Hulot et Macron. Aucun. Toutes ces thèses de journalistes sont fausses. Il y a juste cette relation de confiance, et il a fait ce pas en avant, comme avec Hollande en tant que « Monsieur Climat », parce qu’il sentait qu’il pouvait y aller, que cela correspondait à son tempérament. Le discours de convergence de Macron, faire travailler droite et gauche ensemble, plutôt que de laisser les gens dans des cases, cela lui parle. C’est ce qu’aurait été sa candidature en 2017. C’était sur cette stratégie politique là que nous avions travaillé, insiste Jean-Paul Besset (entretien avec Jean-Paul Besset, 13 décembre 2017).

En mettant le marché en main à Macron, Nicolas Hulot se place peut-être inconsciemment en position de faiblesse. Lorsqu’on doit poser d’emblée ses conditions, c’est tout de même qu’il y a une certaine méfiance. 

Néanmoins, les dés sont jetés. Hulot franchit son Rubicon personnel et accepte d’entrer pour la première fois dans un gouvernement.

Le 17 mai 2017, donc, il est officiellement nommé « ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire ». Il est numéro 3 du gouvernement d’Édouard Philippe, ne cédant le pas, dans l’ordre protocolaire, qu’au Premier ministre et au ministre de l’Intérieur. Quel long chemin parcouru pour ce portefeuille qui, à sa création en 1971, n’était qu’un simple secrétariat d’État ! Quel long cheminement, inattendu, pour Nicolas Hulot, qui était peut-être le premier surpris de se retrouver sur les marches de l’hôtel de Roquelaure, lorsque Ségolène Royal lui a passé le relais ! La presse parle de la « prise de guerre d’Emmanuel Macron ». Dany Cohn-Bendit va jusqu’à saluer « un coup de génie : Hulot est typiquement le mec qui n’est ni à droite ni à gauche, mais à droite et à gauche » (article du Monde, 17 mai 2017). Les ONG saluent l’immense espoir que représente l’entrée de « l’un des leurs » au sein du nouveau gouvernement, mais l’attendent tout de même au tournant. Isabelle Autissier le reconnaît :
 
— Avoir un ministre compétent et convaincu, c’est mieux ! Si quelqu’un a des chances de réussir et d’obtenir des résultats, c’est bien lui, pour deux raisons : il connaît les dossiers et il a maintenant une petite expertise de la machine de l’État, même si elle est récente et incomplète. De plus, il a une légitimité populaire énorme. Mais on se garde notre capacité de critiquer. Ce n’est pas parce que c’est Nicolas Hulot qu’on va tout lui passer  (entretien avec Isabelle Autissier, 11 octobre 2017) !
 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

07.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

05.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires