En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 9 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Sept ans de réflexion" : Une farce (un peu trop lourde) sur l'adultère

il y a 10 heures 43 min
light > Insolite
Dur à avaler
Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff
il y a 12 heures 57 min
décryptage > Environnement
Découvrons l'écoféminisme

"Ma planète, ma chatte, sauvons les zones humides" !

il y a 14 heures 43 min
décryptage > Economie
Experte

Esther Duflo à Bercy, vite. Mais pas comme ministre

il y a 15 heures 17 min
décryptage > France
Mauvais prisme

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

il y a 15 heures 36 min
décryptage > France
Interdit d'interdire

Pourquoi la France devrait résister à la tentation de répondre par des interdictions à tous les défis qu’elle rencontre

il y a 15 heures 50 min
décryptage > Economie
Manque d’ambition ?

PLF 2020 : l’étonnante stabilité de la ventilation des dépenses publiques françaises à travers le temps

il y a 16 heures 2 min
décryptage > Culture
Culture

"Miroir du temps" d'André Suarès : une occasion précieuse de découvrir une pensée d’une inventivité débridée et salutaire

il y a 1 jour 4 heures
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 1 jour 6 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 10 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le roman de la France- une histoire de la liberté" de Laurent Joffrin : Tome 1, de Vercingétorix à Mirabeau

il y a 10 heures 50 min
décryptage > Education
Tous égaux

Discriminations positive à l’entrée dans les Grandes écoles : l’égalitarisme en mode délire

il y a 14 heures 37 min
décryptage > Economie
Dépenses très privées

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

il y a 15 heures 34 sec
décryptage > High-tech
La Minute Tech

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

il y a 15 heures 27 min
décryptage > Justice
L'armée des ombres

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

il y a 15 heures 43 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Brexit : si vous avez aimé les deux premières saisons, vous serez passionné par la troisième

il y a 15 heures 58 min
décryptage > Politique
En même temps

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

il y a 16 heures 13 min
"Climate change"
Jane Fonda et Sam Waterston ont été arrêtés lors d'une manifestation pour le climat
il y a 1 jour 5 heures
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 1 jour 6 heures
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
Effets néfastes

Immobilier : comment la politique fiscale d’Emmanuel Macron a mis du plomb dans l’aile à son ambition de construire plus en France

Publié le 31 août 2018
Selon un document publié par l'INSEE le 29 août, "sur les douze derniers mois, d'août 2017 à juillet 2018, 474 800 logements ont été autorisés à la construction et 421 400 mis en chantier (données brutes). Par rapport aux douze mois précédents, le nombre d'autorisation baisse (- 4,5 %) alors que celui des mises en chantier augmente (+ 3,4 %).".
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un document publié par l'INSEE le 29 août, "sur les douze derniers mois, d'août 2017 à juillet 2018, 474 800 logements ont été autorisés à la construction et 421 400 mis en chantier (données brutes). Par rapport aux douze mois précédents, le nombre d'autorisation baisse (- 4,5 %) alors que celui des mises en chantier augmente (+ 3,4 %).".

Atlantico : Comment expliquer de tels chiffres alors que les dispositifs souhaités et mis en place par Emmanuel Macron avaient pour objectif de "libérer" la construction ?

Philippe Crevel : Entre mai et juillet 2018, le nombre de permis de construire accordés aux promoteurs a baissé de 12,1 % par rapport à la même période de 2017. Sur 12 mois, la contraction est plus faible, elle atteint néanmoins 4,5 %. Les permis de construire des maisons individuelles sont en baisse et cela depuis le mois d’août 2017. Les mises en vente des nouveaux immeubles se sont contractées de 12,4 % au deuxième trimestre quand celles des maisons individuelles diminuaient de 17 %. Pour autant, les prix continuent à augmenter, +2,7 % pour les appartements et +3,2 % pour les maisons. Les ventes demeurent dynamiques avec un gain de 0,7 % au 2e trimestre. Il faut se méfier néanmoins des moyennes nationales. Le marché de l’immobilier est par nature pluriel. Ainsi, les mises en chantier ont progressé de 7,2 % en Ile-de-France quand elles baissaient de 7,6 % en Nouvelle Aquitaine.

La rupture au niveau des autorisations de construire intervient après une très bonne année 2017.  Il n’est donc pas surprenant que les mises en chantier reculent un peu en 2018. Les professionnels de l’immobilier ne souhaitent pas avoir en portefeuille trop de logements en stock en cas de retournement du cycle, celui pouvant intervenir au moment de la remontée des taux. D’autres facteurs peuvent jouer également dans ce sens. L’instauration de l’Impôt sur la Fortune Immobilière peut freiner les ardeurs des investisseurs. De même, les menaces qui pèsent sur les allocations logement peuvent les dissuader de lancer de nouveaux programmes. La diminution des loyers imposée aux organismes d’HLM réduit leurs capacités d’investissements. Ils ont ainsi pu reporter plusieurs projets de construction.

Les prix élevés de l’immobilier réduisent le nombre des acheteurs potentiels. Par ailleurs, la France manque toujours de foncier. Les règles urbanistiques et la longueur des procédures freinent la réalisation des projets immobiliers.

Les mesures de simplification prévues par la loi ELAN n’ont pas été encore traduites dans les faits. Il faudra plusieurs mois afin que les opérateurs les intègrent.

Quelles ont été les mesures prises par le gouvernement qui ont pu favoriser cette baisse de la construction ?

Les investisseurs craignent les effets de l’IFI et la réorientation de l’épargne des ménages vers les produits financiers qui bénéficient de la suppression de l’ISF et de l’introduction du Prélèvement Forfaitaire Unique. Les modifications incessantes de la législation peuvent également amener un attentisme de la part des ménages et des investisseurs. La crainte d’une remontée des taux et les problèmes rencontrés par les bailleurs sociaux expliquent cette tendance.

Quels sont les risques que pourraient entraîner une telle baisse si celle-ci venait à se poursuivre ?

Une baisse de la construction, c’est moins d’emploi, moins de recettes fiscales pour l’Etat et les collectivités locales et une crise du logement qui perdure. La TVA sur les logements neufs a ainsi rapporté 14 milliards d’euros en 2017. Le secteur de l’immobilier, c’et 1,6 million d’emploi soit 6,4 % de la population active. Dans certaines régions de France comme la Région Sud ou la Corse, le poids de ce secteur est encore plus important. Du fait de la métropolisation du pays et donc de la concentration de la population sur certaines aires urbaines, une baisse de la construction ne ferait qu’accroître le déficit de logements estimé entre 500 000 et un million.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires