En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

07.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 12 heures 6 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 12 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 13 heures 31 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 15 heures 41 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 16 heures 26 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 17 heures 55 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 18 heures 27 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 19 heures 34 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 19 heures 58 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 20 heures 26 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 12 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 13 heures 17 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 14 heures 13 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 16 heures 14 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 17 heures 44 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 17 heures 56 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 19 heures 29 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 19 heures 45 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 20 heures 5 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 20 heures 32 min
© GUILLAUME SOUVANT / AFP
© GUILLAUME SOUVANT / AFP
Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà

Les déclarations “chocs” de Laurent Wauqiez seraient-elles perçues comme telles chez nos voisins européens ?

Publié le 28 août 2018
La stratégie du leader des Républicains avec des déclarations polémiques va-t-elle porter ses fruits dans le cadre de la campagne pour les européennes ? N'entraîne-t-elle pas la droite dans le mur ?
Arnaud Lachaize
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arnaud Lachaize est universitaire, spécialiste de l’immigration. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La stratégie du leader des Républicains avec des déclarations polémiques va-t-elle porter ses fruits dans le cadre de la campagne pour les européennes ? N'entraîne-t-elle pas la droite dans le mur ?

Atlantico : "Les Français refusent de devenir étrangers dans leur propre pays.". Ce genre de phrases semble être difficilement accepté en France et peut rapidement créer une polémique. Laurent Wauquiez en a eu la preuve plusieurs fois cette dernière année. Les déclarations du leader des Républicains seraient-elles perçues de la même manière chez nos voisins européens ? Quels sont les pays où ces propos serait plus communément admis ?

Arnaud Lachaize : Oui c'est vrai, il y a d'autres pays où cette phrase ne soulèverait pas de problème considérables. En Grande-Bretagne, ce type de déclaration est assez courant. Aux Pays-Bas, en Allemagne, en Espagne ou en Italie, des personnalités politiques ou intellectuelles pourraient la prononcer sans déclencher de psychodrame. Cela ne signifie pas que tout le monde serait d'accord avec cette phrase. Elle donnerait lieu à contestation bien sûr. Mais elle ne serait pas perçue comme monstrueuse ou scandaleuse. Elle ferait partie de l'ordre du débat politique et idéologique autorisé. Bien sûr, en dehors de l'Europe, ce genre de chose pourrait être assez banal, au Japon par exemple. En revanche, aux Etats-Unis ou au Canada, elle serait perçue comme incongrue, difficilement compréhensible dans des pays entièrement fondés sur des vague d'immigration.

 

Comment expliquez-vous cette différence de perception ? 

La France depuis la révolution, est un pays très idéologique. Elle est le pays du contrat social de Rousseau selon lequel, il faudra "forcer à être libre" ceux qui restent attachés aux valeurs et aux idées anciennes. Nous vivons en permanence dans l'affontement du bien et du mal. Aujourd'hui, l'ouverture et la suppression des frontières sont eu coeur de l'idéologie française. Prononcer des phrases qui vont à l'encontre de cette idéologie est considérée comme inadmissible. L'idéologie française a réinventé dans les années 1980 l'extrême droite, un épouvantail qui sert à diaboliser toute idée déviante. A travers l'antiracisme, devenu une sorte d'idéologie officielle se substituant au marxisme, elle a porté au pinacle le principe du bien venu de l'extérieur contre le mal intérieur, le salut par l'immigration contre la France maudite, ringarde, réactionnaire, la vieille France vouée à disparaître. Et nous vivons sur cette idéologie encore aujourd'hui. Même le pouvoir LREM en est fortement imbibé sans le laisser paraître. Alors une phrase de M. Wauquiez qui contrevient à cette idéologie provoque inévitablement un tollé.

 

Au regard des critiques qu'a pu adresser Jean Pierre Raffarin cet été à Laurent Wauquiez -évoquant une culture "du problème, du slogan" - et au vu du discours de rentrée de ce dernier, comment imaginer la suite des relations entre les deux mouvements ? 

C'est vrai, l'attitude de M. Wauquiez n'a rien d'innocent. Il sait la portée, dans la France actuelle, de ce genre de phrase. Lui même cherche le tollé et la polémique. Son but est de faire parler de lui en s'en prenant à l'idéologie dominante dans les média, la presse, les milieux intellectuels. Il joue la France profonde contre les élites. Il tente d'affaiblir la droite lepéniste en récupérant ses électeurs. Le risque de cette méthode est de choquer une partie de l'opposition très sensible sur ces questions et de l'opinion publique qui n'apprécie pas forcément ce genre de provocation. La provocation crée la division. Mais surtout, elle ne présage en aucune manière de l'efficacité de la politique future qu'il appliquera en matière d'immigration. Lancer des provocation n'a strictement aucun rapport avec la détermination et la qualité des mesures qui seraient prises en cas d'alternance. Au contraire, bien souvent le bruit des paroles est là pour cacher l'absence de volonté, d'imagination et de politique. La droite républicaine ferait mieux de revenir à  un discours républicain sur l'immigration: ouverture strictement limitée aux capacités d'accueil, fermeté résolue sur l'immigration illégale, aide au développement. C'est un discours dans lequel beaucoup de Français pourront se retrouver. Et l'essentiel est qu'il débouche sur une action concrète.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires