En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© JAVIER SORIANO / AFP
Edito
Comment éviter la tentation de l’attentisme en faveur des réformes
Publié le 24 août 2018
Emmanuel Macron a réaffirmé sa volonté de maintenir le cap des réformes et de transformer la société. L'unité au sein du gouvernement semble pourtant voler en éclats.
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Macron a réaffirmé sa volonté de maintenir le cap des réformes et de transformer la société. L'unité au sein du gouvernement semble pourtant voler en éclats.

A peine rentré de vacances, Emmanuel Macron a réaffirmé sa volonté de maintenir le cap des réformes et d’engager une nouvelle étape dans la transformation de la société. Pourtant le discours officiel manque un peu de souffle si l’on évoque l’écho qu’il rencontre au sein du gouvernement. La belle unité affichée dans les premiers mois a volé en éclats car les réticences pour ne pas parler de divergences se multiplient au sein de l’équipe ministérielle, où le débat devient la règle sur les changements à apporter. Il est vrai que les derniers sondages d’opinion témoignent d’un scepticisme croissant dans l’opinion face faux engagements présidentiels. Il s’agit moins d’une hostilité à la politique annoncée que d’une incrédulité sur la possibilité de la mettre en œuvre. L’opinion a conscience de l’ampleur des freins qui existent dès qu’il est question de changement, chacun étant inquiet des conséquences qui pourraient en résulter sur sa situation personnelle. La tâche essentielle du chef de l’Etat est de lutter contre ce courant défaitiste et de restaurer un sentiment de confiance qui a largement disparu. La seule évocation des économies dans les aides sociales qui sont au menu du gouvernement est assimilée à une tentative de réduction du pouvoir d’achat, alors qu’il faudrait opérer un tri indispensable pour promouvoir une gestion de qualité et éviter les abus et les gaspillages. Près de deux cents milliards d’euros sont ainsi indexés sur les prix, que ce soit pour les retraites de base, les prestations familiales, etc. En principe, le gouvernement devrait annoncer rapidement des décisions dans ce domaine, mais il aborde pour l’instant les problèmes par la bande pour éviter une levée de boucliers. Ainsi, il a renoncé à remettre en cause les allocations familiales pour les contribuables les plus aisés et il envisage de se cantonner à ne pas revaloriser certaines prestations en fonction d’une inflation estimée officiellement à 1,6% cette année (mais qui atteindra sans doute un niveau plus élevé). Ainsi, au fil des jours, il ne cesse de reculer dans les mesures à prendre, en se contentant pour l’instant de vouloir geler le RSA (revenu de solidarité active), alors que la ministre Agnès Buzyn a fait connaitre son hostilité à ce projet sous prétexte qu’il aboutirait seulement à des économies de bouts de chandelles.  Rien n’est donc décidé pour l’instant. Mais on voit bien que ce n’est pas en tirant parti uniquement de l’inflation qu’on parviendra à réformer le système. On devine que la politique du rabot, pourtant dénoncée par Emmanuel Macron, n’est pas loin et que l’on risque de glisser insensiblement vers les méthodes du monde ancien. Avec le développement d’un mouvement qui prend de plus en plus d’importance, en vertu duquel il est urgent d’attendre dans une période où les incertitudes sont immenses et où la politique de Donald Trump a totalement changé la donne. Ainsi, le monde patronal est en train d’évoluer rapidement : l’enthousiasme en faveur d’Emmanuel Macron est beaucoup plus réfléchi et les projets d’investissements sont en train d’être revu à la baisse en raison de la conjoncture internationale. Les prévisions de l’Insee paraissent de plus en plus irréalistes, car elles prolongent des courbes issues du rebond de la croissance de l’an dernier, alors que celle-ci est retombe vers une forme molle, comme l’atteste la stagnation de la consommation des ménages depuis le début de l’année et le refuge vers les formules d’épargne telles que le livret A. Dans ce contexte, les engagements européens de la France pour réduire les déficits risquent d’être mis à mal sans calmer la grogne qui va monter dans l’opinion.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
04.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
05.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
06.
Voulez-vous savoir quand la droite est entrée en agonie ? En 2010, quand Nicolas Sarkozy supprima le ministère de l'Identité nationale, qu'il avait lui-même créé !
07.
Kim Kardashian provoque la colère des Japonais avec le lancement d'une ligne de sous-vêtements, Kimono Intimates
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
05.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
06.
Burkini : des femmes envahissent une piscine à Grenoble
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires