En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Le monde de l’Arabie saoudite s’effondre

03.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

04.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

05.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

06.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

07.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Principales leçons

En France, le virus tue. Et les Amateurs apprennent la communication…

il y a 26 min 54 sec
décryptage > Santé
Contrefaçon

La crise du Coronavirus fait flamber la circulation de faux médicaments

il y a 59 min 36 sec
décryptage > Economie
Or noir

Le monde de l’Arabie saoudite s’effondre

il y a 1 heure 31 min
décryptage > France
Obstacles

Ces 5 maux français qui nous entravent face à la crise du Coronavirus

il y a 2 heures 34 min
décryptage > France
Solidité

Résilience : oui, la crise est profonde, non l’apocalypse occidentale n’est pas en cours

il y a 3 heures 23 min
pépites > Europe
Solidarité européenne
Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus
il y a 13 heures 27 min
pépites > Europe
Combat contre le Covid-19
Coronavirus : le Premier ministre britannique Boris Johnson est sorti des soins intensifs
il y a 14 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Maître du Haut Château - The Man in the High Castle", une série visible sur Amazon Prime Video : et si l'Allemagne et le Japon avaient gagné la guerre ? Une uchronie palpitante

il y a 16 heures 8 min
pépites > Economie
"Plus grande récession en France depuis 1945"
Gérald Darmanin et Bruno Le Maire annoncent un "plan d'urgence révisé à 100 milliards d'euros" face à une chute du PIB de 6% cette année
il y a 16 heures 59 min
pépites > Economie
Mesures exceptionnelles
Etats-Unis : la Fed active un dispositif de 2.300 milliards de dollars pour soutenir l’économie américaine face au coronavirus
il y a 19 heures 6 min
décryptage > Défense
Silence des armes après le déluge de feu ?

Le Coronavirus, candidat au prix Nobel de la Paix ?

il y a 43 min 6 sec
décryptage > Education
Peut mieux faire

Les diplômes pour tous et sans examens ! C’est ce que réclame l’UNEF, syndicat résolument révolutionnaire

il y a 1 heure 20 min
décryptage > Economie
Nouvelle étape dans la guerre commerciale ?

Dé-mondialisation passagère ou profonde ? Les entreprises américaines ont commencé à se désengager de Chine

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Politique
Entretien

David Lisnard : "A Cannes, nous nous sommes très vite inspirés des exemples étrangers pour pallier les défaillances de la bureaucratie d’Etat"

il y a 3 heures 1 min
pépites > Europe
Tournant dans la crise ?
Coronavirus : les pays de l'Union européenne trouvent un accord pour une réponse économique commune face à l'épidémie
il y a 12 heures 51 min
pépites > Finance
Espoir…
Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929
il y a 13 heures 49 min
pépite vidéo > Culture
Chansons pour le personnel soignant
"Et demain ?" : 350 personnalités mobilisées pour une chanson caritative au profit de la lutte contre le Covid-19
il y a 15 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Neige Noire" de Paul Lynch : un tableau saisissant du monde paysan d’avant-guerre, loin d’une image bucolique et stéréotypée

il y a 16 heures 31 min
light > Politique
Sécurisation des déplacements présidentiels
Le parc automobile de l’Elysée a été équipé de barrières antipostillons
il y a 17 heures 56 min
pépites > Santé
Déplacement surprise
Emmanuel Macron rencontre le professeur Didier Raoult à Marseille en ce jeudi 9 avril
il y a 19 heures 50 min
© NOORULLAH SHIRZADA / AFP
© NOORULLAH SHIRZADA / AFP
Dead End

Steve Coll : "La guerre d’Afghanistan a évolué vers une impasse d'intensification de la violence"

Publié le 19 août 2018
Avec Steve Coll
Lauréat de deux Prix Pulitzer, auteur de plusieurs best sellers, ancien correspondant du Washington Post et du New Yorker, Steve Coll répond aux questions d’Atlantico sur l’embrasement afghan.
Steve Coll est un journaliste américain, universitaire et exécutif. Il est actuellement le doyen de la Columbia University Graduate School of Journalism. Récipendiaire de deux prix Pulitzer et de multiples autres distinctions, il a écrit plusieurs...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Steve Coll
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Steve Coll est un journaliste américain, universitaire et exécutif. Il est actuellement le doyen de la Columbia University Graduate School of Journalism. Récipendiaire de deux prix Pulitzer et de multiples autres distinctions, il a écrit plusieurs...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lauréat de deux Prix Pulitzer, auteur de plusieurs best sellers, ancien correspondant du Washington Post et du New Yorker, Steve Coll répond aux questions d’Atlantico sur l’embrasement afghan.
Avec Steve Coll

Atlantico : Avec plus de 1700 morts civils depuis le début de 2018, cette année est la plus meurtrière depuis 10 ans. Selon l'Inspecteur général spécial pour la reconstruction de l'Afghanistan, les forces gouvernementales contrôlaient 56% des districts, contre 14,5% pour les talibans. Comment évaluez-vous la situation actuelle dans le pays? Comment évolue l'équilibre des pouvoirs ?

Steve Coll : La guerre est entrée dans une impasse d'intensification de la violence. Les Talibans restent impossibles à éradiquer car ils sont implantés dans d'importantes secteurs du pays, qu'ils bénéficient d’une certaine crédibilité locale et d’un pouvoir de coercition, et qu'ils profitent également du refuge et du soutien que leur donne le Pakistan. Ainsi, les derniers combats à Ghazni ont révélé que certains Talibans tués étaient des paramilitaires issus du "Pakistan Frontier Corps". Que cela soit confirmé ou non, il ne fait aucun doute que la profondeur de leur sanctuaire, le traitement médical, la formation et la rotation dont bénéficient les talibans au Pakistan contribuent à leur résilience. Pourtant, les Talibans ne peuvent pas atteindre leur objectif, qui est de se saisir de grandes villes ou de menacer de prendre le contrôle de Kaboul, car ils n’ont pas les moyens de riposter aux forces aériennes et aux avantages technologiques fournis au gouvernement afghan par les États-Unis et les alliés de l’OTAN. Il existe différentes estimations concernant cette question relative à l'étendue de territoire contrôlée par l'un ou l'autre camp - ce n’est pas une science exacte - mais dans l’ensemble, cette carte de l’impasse n’a pas beaucoup changé depuis une décennie.

Dans quelle mesure la stratégie américaine a-t-elle changé depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump? Avec quels effets? Comment évaluez-vous l'évolution de cette stratégie en fonction des faiblesses que vous avez pu décrire dans "Directorate S", principalement concernant le Pakistan?

Je pense qu'il y a globalement plus de continuité que de changement. L'Administration Trump citerait plusieurs changements: 1) Aucun délai n'a été annoncé pour se retirer de l'Afghanistan, une volonté de combattre les Talibans aussi longtemps que cela sera nécessaire pour imposer un règlement politique négocié. 2) Faire pression sur le Pakistan en suspendant les aides et 3) Assouplir les règles de guerre, dont le principal résultat a été de lâcher plus de bombes sur l’ennemi que par le passé. Les erreurs sont inévitables et la montée en puissance des bombardements aériens est une des raisons pour lesquelles les pertes civiles ont augmenté. Même si bien sûr, selon l'ONU, les Talibans sont responsables de la majorité des victimes civiles de la guerre. L’émergence d’une branche de l’État islamique dans l’est de l’Afghanistan a ajouté violence et complexité à une guerre qui était déjà suffisamment violente et compliquée.

Que pouvons-nous attendre de l'évolution de la situation à moyen terme? Quels sont les risques de voir la situation se dégrader davantage?

La seule manière de limiter la violence et de stabiliser l’Afghanistan passe par des négociations politiques, comme celles qui ont abouti à un bref et bienvenu cessez-le-feu en début d'année. La guerre ne peut être gagnée militairement par les deux parties, du moins aussi longtemps que Washington voudra garder ce cap. En théorie, il est dans l’intérêt de tous les pays qui entourent l’Afghanistan d’empêcher une guerre civile totale, encore plus violente, laquelle se répercutera inévitablement sur leurs pays. La Chine, le Pakistan, la Russie et l’Iran bénéficieraient tous d’un règlement politique qui permettrait également aux États-Unis de réduire ou même d’éliminer sa présence militaire dans le pays. Pourtant, le Pakistan a été prudent quant à une implication sérieuse dans un tel processus. Le nouveau Premier ministre, Imran Khan, a plus ou moins dit les bonnes choses depuis son élection, mais il n'est pas vraiment responsable de la politique étrangère du Pakistan. Cette responsabilité appartient à l'armée et aux services de renseignement, I.S.I (Inter-Services Intelligence), qui semblent vouloir appliquer la même politique de soutien secret aux Talibans, en quête de progrès militaires en Afghanistan, qu'ils mènent depuis plus de dix ans. Et à ce propos, il s'agit en réalité de la même politique que la C.I.A., les services d’intelligence de l’Arabie saoudite, et  l'I.S.I. pakistanais menaient dans les années 1980 pour vaincre l'occupation soviétique de l'Afghanistan.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Le monde de l’Arabie saoudite s’effondre

03.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

04.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

05.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

06.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

07.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires