En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

05.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

06.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Les casseurs de sortie
Loi "sécurité globale" : 50.000 manifestants en France, des violences à Paris
il y a 3 heures 44 min
pépite vidéo > France
Vestiges
Sahara : des déchets français radioactifs enfouis sous le sable ?
il y a 10 heures 50 min
pépites > Société
Contrôles au faciès
Après des propos d'Emmanuel Macron, des syndicats de police appellent à l'arrêt des contrôles d'identité
il y a 11 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Art Nouveau" : un architecte visionnaire à Budapest juste avant les heures sombres de la guerre de 1914. Un roman dense, bien écrit mais un peu décevant

il y a 11 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le métier de mourir", Prix Renaudot des Lycéens 2020 : le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 11 heures 45 min
pépites > International
Désengagement
Somalie : la "majorité" des troupes américaines vont se retirer, annonce le Pentagone
il y a 12 heures 17 min
pépites > Société
Droit à l'enfant
L'Assemblée nationale assouplit les conditions d'adoption
il y a 13 heures 20 min
décryptage > Media
L’innocence plus forte que la sagesse ?

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

il y a 14 heures 36 min
décryptage > Politique
Rien de nouveau

Emmanuel Macron chez Brut : le message, c’est le médium

il y a 14 heures 58 min
décryptage > High-tech
Deux poids, deux mesures

Des documents internes montrent que Facebook souhaite modérer les discours de haine contre les Noirs de manière plus agressive que les commentaires anti-blancs : gestion fine d'une réalité complexe ou délire d'apprentis-sorciers woke ?

il y a 15 heures 14 min
pépites > Justice
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : le suspect extradé de Norvège mis en examen et écroué
il y a 9 heures 47 min
pépite vidéo > International
My heart will go on
Une entreprise américaine veut proposer des visites touristiques sous-marines du "Titanic"
il y a 11 heures 2 min
pépites > Politique
Elections
Régionales : la candidature de Jean-Michel Blanquer en Ile-de-France se précise
il y a 11 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Retour à Martha’s Vineyard" : Trois vieux amis tentent de retrouver la magie du passé. Un beau récit romanesque et nostalgique

il y a 11 heures 43 min
light > Media
Sujet sensible
Royaume-Uni : Netflix accusé de "troller la famille royale" en promouvant un documentaire "mensonger" sur le mariage de Diana et Charles
il y a 11 heures 57 min
pépites > Europe
No deal
Brexit : "les conditions d'un accord ne sont pas réunies", notent les négociateurs
il y a 12 heures 39 min
décryptage > Science
La vérité est ailleurs

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

il y a 14 heures 25 min
décryptage > Santé
Pénurie

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

il y a 14 heures 49 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Consommation, Black Friday : adieu le bio, local ou circuit court, 3 Français sur 4 vont regarder d’abord le prix

il y a 15 heures 8 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex
il y a 15 heures 21 min
© Reuters
© Reuters
Europe

A un mois des élections, les démocrates suédois (extrême droite) aux portes du pouvoir grâce aux questions migratoires

Publié le 16 août 2018
Pour autant, rien ne dit qu'ils seront en mesure de gouverner du fait du jeu des coalitions.
Jean-Yves Camus
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour autant, rien ne dit qu'ils seront en mesure de gouverner du fait du jeu des coalitions.

Atlantico : Selon un sondage Yougov relayé le 13 août, les "Démocrates de Suède"  seraient en tête des intentions de vote des prochaines élections qui se tiendront en septembre prochain. Dans un pays ou le taux de chômage est inférieur à 6%, faut-il voir la thématique de l'immigration comme totalement structurante du débat politique suédois ?

Jean-Yves Camus : Les sondages donnent à minima les membres du parti populistes "Démocrates de Suède" bien au-delà de la barre des 20% et dans certains cas en tête des intentions de vote devant les socio-démocrates. Le scrutin est fait de telle façon qu'il faut regarder les projections en termes de coalition. D'un côté ce que ferait la coalition des socio-démocrates, des verts et du petit parti de gauche radicale, de l'autre les divers partis de droite et de centre droit et en troisième ce que feraient les démocrates suédois.

Il existe un consensus très large en Suède sur le fait qu'il n'y aura pas d'alliances avec ce parti. Ce qui fait qu'une des hypothèses si ces derniers arrivent au-dessus des 20 %, c'est que l'on ait un parlement qui soit bloqué et que l'on retourne assez rapidement aux urnes à moins qu'émerge une sorte de consensus national à minima que reposerait sur le refus de coopérer avec ces derniers. C'est donc un scrutin qui n'est pas joué.

Ensuite c'est bel et bien l'immigration et l'identité qui constituent la pierre angulaire du programme des "Démocrates de Suède" et de leur succès. En Suède comme dans les autres pays scandinaves, le chômage existe. La situation économique n'est plus aussi florissante qu'à l'époque. Mais même si ces pays sont en bonne santé économique,il y a quand même des formations de droite populiste anti-immigration qui soit sont au gouvernement (Norvège et Finlande) soit détiennent au Parlement un pouvoir de faiseurs de rois (Danemark) ou s'apprêtent à être dans cette situation. C'est bien que le problème ne se résume pas à la sphère économique (même si ces partis refusent les politiques néolibérales) mais englobe aussi l'identité. Identité face à la globalisation, face à l'Europe, mais aussi identité des Suédois face aux minorités du pays.

Quelles sont les racines de ce parti et quels ont été les moteurs de sa progression ? Quels sont les partis européens pouvant lui être assimilés ? 

Il y a une hétérogénéité dans les groupes populistes de droite scandinaves avec une spécificité suédoise. Le Parti du progrès norvégien, le Parti populaire danois, ou encore le parti Vrais Finlandais sont des formations qui sont issues de droites qui se sont radicalisés. Leurs dirigeants sont en fait des gens qui ont milité dans des formations conservatrices modérées et qui, à un moment donné sur la question de l'Europe, de l'immigration, de l'identité nationale se sont radicalisés pour monter leur propre parti.

En Suède, c'est un peu différent. Dans les années 90 les démocrates suédois étaient une formation qui admettait en son sein des individus qui appartenaient à l'extrême droite la plus "dure" qui, fin 90, sont carrément passés aux actions terroristes (attentats visant des policiers, des journalistes…). Ils ont été bannis du parti et ce dernier s'est ensuite focalisé sur ce qui commençait à émerger comme la contestation de la tradition d'accueil des réfugiés et des immigrés.

Quel pourrait être l'impact, au niveau européen d'une victoire des Démocrates de Suède ? 

Ce sera un nouvel électrochoc qui viendra continuer la série de ceux qui sont survenus à chaque victoire politique d'un mouvement populiste en Europe.

Le problème c'est qu'à partir du moment où il est probable que se dégagera au final un consensus pour laisser les Démocrates Suédois en dehors de toute formule de gouvernement, une fois de plus, il y aura la tentation de se rassurer à bon compte en pensant que la démocratie a gagné. Mais c'est un raisonnement à court terme. L'année prochaine nous avons des élections européennes et presque simultanément nous aurons beaucoup de scrutins nationaux à travers l'Union européenne. Cela risque d'être une année particulièrement compliquée. D'abord il y aura les élections en Suède, puis les législatives en Lettonie, en novembre les élections municipales en Pologne (avec l'objectif clairement annoncé du gouvernement de reprendre les grandes villes polonaises)... C'est une année à risque.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires