En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

03.

Et si Trump avait raison sur la Chine

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

06.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

ça vient d'être publié
light > High-tech
Générosité en cette période difficile
Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, donne 1 milliard de dollars pour lutter contre le coronavirus
il y a 7 heures 39 min
light > Culture
Tristesse pour les fans
Coronavirus : l'édition 2020 du festival Hellfest de musique metal, organisé à Clisson, est annulée
il y a 8 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un automne de Flaubert" d'Alexandre Postel : Flaubert se libère du démon de la mélancolie. Un roman captivant

il y a 9 heures 57 min
pépites > France
Joies du confinement en province
Selon l’Insee, un Parisien sur dix a quitté Paris depuis le début du confinement
il y a 10 heures 47 min
pépites > Economie
Nouveau record
Coronavirus : 6,3 millions de salariés sont au chômage partiel en France
il y a 13 heures 25 min
light > Science
Quasar
Event Horizon Telescope : des scientifiques capturent l'image d'un trou noir émettant des jets à haute énergie
il y a 15 heures 32 min
pépites > France
Soulager les services de réanimation
Le Conseil scientifique se prononce pour la prolongation du confinement
il y a 17 heures 22 min
décryptage > Santé
Le mal français

Ces raisons qui empêchent le secteur public français de gérer son argent efficacement

il y a 18 heures 33 min
décryptage > Economie
Production relocalisée

Ces faillites qui détermineront bien plus le monde de demain que tous les Grenelle sur un nouvel avenir...

il y a 19 heures 37 min
décryptage > Environnement
Quel cinéma

Parlementaires à la dérive : leur film s’appelle "Le jour d’après" et c’est un navet !

il y a 20 heures 15 min
light > Justice
Star des 12 Coups de midi
Christian Quesada a été condamné à trois ans de prison ferme pour pédopornographie
il y a 8 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oldyssey, un tour du monde de la vieillesse" de Julia Mourri et Clément Boxebeld : pour déconstruire beaucoup d'idées reçues sur "les vieux" !

il y a 9 heures 32 min
pépites > Politique
Président de la République
Coronavirus : l’Elysée annonce que le confinement sera "prolongé" au-delà du 15 avril
il y a 10 heures 17 min
pépites > International
Boulevard pour Joe Biden ?
Démocrates : Bernie Sanders arrête sa campagne et renonce à la course pour la présidentielle américaine
il y a 13 heures 17 sec
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : l’assaillant a été mis en examen pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 13 heures 50 min
pépites > Europe
Action entravée
Covid-19 : Mauro Ferrari, le président du Conseil européen de la recherche (CER), démissionne
il y a 16 heures 28 min
pépite vidéo > Santé
Mental d'acier
Les conseils de l’aventurier Mike Horn pour surmonter le confinement
il y a 17 heures 56 min
décryptage > Santé
Comparaisons

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

il y a 18 heures 55 min
décryptage > Santé
La bêtise aussi est pandémique

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

il y a 19 heures 50 min
décryptage > Société
Petite réflexion de confinement

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

il y a 21 heures 9 min
© PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
© PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
Come back ?

Hollande peut-il tuer une deuxième fois le PS en annoncant son retour ?

Publié le 13 août 2018
Des jeunes socialistes sont à l'origine de tracts pour tester un potentiel retour de François Hollande pour les présidentielles de 2022.
Christophe Boutin est un politologue français et professeur de droit public à l’université de Caen-Normandie, il a notamment publié Les grand discours du XXe siècle (Flammarion 2009) et co-dirigé Le dictionnaire du conservatisme (Cerf 2017), et le Le...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Boutin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Boutin est un politologue français et professeur de droit public à l’université de Caen-Normandie, il a notamment publié Les grand discours du XXe siècle (Flammarion 2009) et co-dirigé Le dictionnaire du conservatisme (Cerf 2017), et le Le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des jeunes socialistes sont à l'origine de tracts pour tester un potentiel retour de François Hollande pour les présidentielles de 2022.

Atlantico : Le JDD rapporte que des jeunes socialistes sont à l'origine d'un tract pour tester une potentielle  candidature de François Hollande en 2022.  Mais si le souhait de ces jeunes socialistes se concrétise ne serait-ce pas là tuer une deuxième fois le PS?

Christophe Boutin : On ne peut tuer un mort, et le PS semble toujours en état de mort clinique – même si l’existence de « jeunes socialistes » peut laisser entendre qu’un renouveau existerait. Il l’est, car il n’a plus les cadres, dispersés chez Macron ou repliés sur un mandat local ; car il n’a sans doute pas vraiment les électeurs, écartelés entre Macron et Malenchon. Il l’est enfin car son créneau politique, entre LaREM et France Insoumise, est lui aussi des plus réduits.

Pour ressurgir, le PS ne peut compter que sur des défections. Soit celle d’une partie de France Insoumise, mais on ne voit aucune justification à cela, les foucades de Jean-Luc Mélenchon ne gênant ni ses cadres ni son électorat. Plus possible serait la défection d’une partie des élus LaREM, choqués de voir la politique de Macron glisser de la gauche, d’où ils viennent, à une droite qu’ils détestent. Mais deux éléments principaux limitent cette hypothèse.

Le premier est qu’ils ne sont rien : sortis de nulle part, incompétents, sans assises locales véritables, ils ne doivent leur enviable statut de parlementaire qu’à la révolution de 2017. Ils peuvent, certes, trouver comme certains que la paye n’est pas à la hauteur, ou comme d’autres que finalement on travaille trop au Parlement, mais, globalement, ils bénéficient ainsi d’un statut inespéré qu’ils ne souhaitent pas perdre en allant trop loin dans la scission – à moins bien sûr que le PS ne semble une meilleure chance de réélection, mais nous en sommes loin. Des barons locaux, des « éléphants » comme autrefois auraient eu un poids, et auraient peut-être pu oser, mais c’est un tout autre cas de figure.

Le second est que la politique de Macron est certes une politique économiquement mondialisée qui, même s’il aime à rappeler qu’il n’est pas « le Président des riches » profite aux tenants de la finance internationale. Mais cette fortune délocalisée et mondialisée est plus de gauche que de droite, comme l’est la politique sociétale menée par Macron, le tout se retrouvant dans un hyper-individualisme qui, finalement, n’est pas si éloigné des attentes de certains frondeurs.

En même temps est-ce qu'il y a des personnalités capables de relancer la machine avec autant de crédibilité et d'expérience que pourrait en avoir Hollande? Est-ce que la difficulté principale du PS n'est pas de mettre en avant son propre héritage ?

Expérimenté sans doute, mais crédible ? La question vaut d’ailleurs autant pour le « président normal », l’homme en scooter de la rue du Cirque, que pour le parti de l’ex rue de Solferino. Quel est l’héritage des deux ? Les Français croient-ils aujourd’hui que François Hollande ou le PS, qui auraient mené la France vers des sommets, devraient la sauver face au macronisme ? Ce serait oublier la joie profonde avec laquelle les électeurs de 2017 ont « sorti les sortants », discrédités par des années de compromissions, d’affaires, de faiblesses, de mensonges.

Certes, la nostalgie a son charme : le « tonton revient » de la campagne qui permit le second mandat de Mitterand, la manière dont Jacques Chirac sut se mettre en scène pour accéder lui aussi à un second mandat en témoignent. Mais les temps ont changé parce que les dangers qui menacent la France ont une tout autre acuité, que le peuple n’est plus – ou moins – dupe de certains discours.

En même temps l'hypothèse serait-elle si farfelue que cela considérant les récentes déclarations de ce dernier qui, à la victoire des bleus expliquait "ça montre qu'on peut gagner deux fois" ou de sa compagne qui assurait avoir constaté "une vraie attente" autour de l'ancien président. Selon vous, François Hollande pourrait-il entrer dans cette catégorie des retraités du pouvoir revanchards encore en âge de gouverner ?

L’exemple est ancien : c’est Valéry Giscard d’Estaing, évincé du pouvoir en 1981 et qui ne s’en est jamais vraiment remis. Mais comparaison n’est pas raison. Giscard a choisi de repartir à zéro pour reconquérir les cœurs des Français, de redevenir élu local et national, mais sans jamais parvenir à dépasser la présidence d’une région.

Le contre-exemple, nous le connaissons aussi ; c’est Nicolas Sarkozy, évincé par « le pingouin » que chantait sa femme et qui crut lui pouvoir reconquérir un appareil partisan qui restait l’écurie majeure de la droite pour les présidentielles… et finit par échouer.

Voilà pour les anciens présidents, mais les cimetières sont pleins d’élus locaux ou de parlementaires qui ressassent leur combat de trop, les trahisons qui les ont fait chuter, et restent persuadés qu’ils pourraient sauver, si l’on faisait appel à eux, Beuze-les-bouses, la région Grand Sud, la France, voire l’Europe. Tous en réserve de la République, tous nostalgiques de cet aura de respect qui les entourait quand ils fendaient la foule en direction du buffet. Mais même Charles de Gaulle a eu besoin d’un petit coup de pouce –les méchantes langues diront d’un petit complot - pour revenir au pouvoir en 1958. Où sont les prétoriens d’Alger qui appellent Hollande ? Emmanuel Macron peut dormir tranquille de ce côté.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

03.

Et si Trump avait raison sur la Chine

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

06.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires