En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© TIZIANA FABI / AFP
Malheur aux vaincus
Choc des civilisations : grandeur, décadence (et chute ?) de l'Occident
Publié le 09 août 2018
Le pire n'est jamais sûr. Mais si rien n'est fait, il est probable.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le pire n'est jamais sûr. Mais si rien n'est fait, il est probable.

Les Grecs de l'Antiquité, inlassables navigateurs sillonnèrent le monde connu. Ils colonisèrent l'Asie Mineure, l'Egypte, la Sicile, les rivages de la Gaule. Et les phalanges d'Alexandre le Grand pénétrèrent au plus profond de l'Inde.

Les Romains de la même époque furent habités par le même appétit. Ils bâtirent un empire en Europe repoussant et tuant les Barbares. Ils s'installèrent au Proche-Orient. Et la loi romaine régna sur l'Afrique du Nord.

Des Grecs et des Romains, de leur volonté de conquête, de leur civilisation, nous avons été les héritiers. Avec deux apports essentiels : l'Ancien et le Nouveau Testament. Ce qui a fait de nous, pendant longtemps, les maîtres du monde.

Dès le Moyen Âge, l'homme occidental fut un explorateur, un conquérant, un découvreur. Marco Polo, Vasco de Gama, Magellan, Christophe Colomb, étaient des occidentaux… Il y a un mystère, ou plutôt un miracle, dans cette soif qui n'avait jamais assez de terres pour se désaltérer.

Les Amériques furent nôtres. Comme une grande partie de l'Asie. Comme l'Afrique noire. Comme le monde arabe. Toujours plus loin. Toujours plus haut : l'Everest, l'Annapurna, et plus récemment la Lune. Dans les contrées qu'il domina, l'homme occidental vint avec l'épée et des livres.

Il fit couler le sang tout en n'étant pas avare du sien. Il humilia sans retenue. Et, en même temps, et avec le temps, il y apporta tout ce qui là-bas était ignoré. L'électricité, le téléphone, la radio, les routes (les Romains le faisaient déjà), les médicaments. Et pour l'Afrique noire, la lecture et l'écriture.

Dans sa besace, il n'y avait pas que la verroterie qu'on distribuait aux bons sauvages : les droits de l'Homme y figuraient en bonne place ! Un jour, après deux sanglantes guerres mondiales qui furent aussi des guerres fratricides, l'homme occidental fut envahi par la fatigue.

Il posa son fardeau. Et se retira des immensités conquises. Depuis, bien que recroquevillé dans son pré carré, il n'a cessé d'inventer. La télévision, l'informatique, l'énergie nucléaire, les armes les plus perfectionnées, les avions, les fusées…

Les populations naguère conquises et dominées se servirent. De notre puissance, elles tirèrent leur puissance et aussi parfois une incontestable capacité de nuisance. Car certaines d'entre elles nous sont par culture, ou par inculture, résolument hostiles.

Oui, nous sommes fatigués. Nous avons la technologie. Eux aussi. Mais notre technologie n'a plus d'âme. Leur technologie, celle que nous leur avons donnée, est au service d'un désir combatif de revanche. Un jour, Rome, lassée de voire saigner ses légions, fit entrer chez elle les Barbares. Elle en mourut.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Cet autre mea culpa que devrait envisager Emmanuel Macron pour préserver la fin de son quinquennat
05.
Montée du Brexit Party dans les sondages : Le Royaume-Uni en voie de s'enfoncer dans l'une des plus graves crises politique de son histoire
06.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
07.
La Chine est désormais le premier partenaire commercial de l’Allemagne et voilà ce que ça change pour l’Europe
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
06.
L'OPA du néo-sultan Erdogan sur la diaspora turque de France et d’Europe via les écoles et les mosquées
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
04.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires