En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Au nom du père et de la fille

Mais pourquoi les jeunes électeurs catholiques ont-ils choisi le Front National à 27% ?

Publié le 02 mai 2012
Lors du premier tour de l'élection présidentielle, 27% des jeunes catholiques ont accordé leur vote au Front National. Selon Christine Boutin, présidente du parti chrétien-démocrate, ils se sont mépris sur le discours de Nicolas Sarkozy, pourtant exigeant sur les valeurs judéo-chrétiennes et ont pu être influencés par la ligne doctrinale de Jean-Paul II ou de Benoît XVI.
Christine Boutin est la présidente du Parti chrétien-démocrate.Elle a été ministre du Logement et de la Ville puis uniquement du Logement, de mai 2007 à juin 2009.Elle est l'une des instigatrices du droit au logement opposable. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christine Boutin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christine Boutin est la présidente du Parti chrétien-démocrate.Elle a été ministre du Logement et de la Ville puis uniquement du Logement, de mai 2007 à juin 2009.Elle est l'une des instigatrices du droit au logement opposable. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lors du premier tour de l'élection présidentielle, 27% des jeunes catholiques ont accordé leur vote au Front National. Selon Christine Boutin, présidente du parti chrétien-démocrate, ils se sont mépris sur le discours de Nicolas Sarkozy, pourtant exigeant sur les valeurs judéo-chrétiennes et ont pu être influencés par la ligne doctrinale de Jean-Paul II ou de Benoît XVI.

Atlantico : Un récent sondage indique que 27% des jeunes catholiques se sont prononcés en faveur de Marine Le Pen lors du premier tour des élections présidentielles. Comment expliquer ce phénomène ?

Christine Boutin : De façon générale, la génération montante a une exigence sur les principes sociétaux beaucoup plus importante qu’il y a dix ou quinze ans. L’explication est à la fois doctrinale et politique. Du côté doctrinal, je pense que c’est certainement un des fruits de l’enseignement de Jean-Paul II, poursuivit du reste par Benoît XVI sur la culture de la vie citoyenne. Du côté politique, sans doute pour ces jeunes l’expression politique du premier tour et en particulier chez Nicolas Sarkozy n’a pas été perçue comme suffisamment exigeante par rapport aux principes fondamentaux véhiculés par Jean-Paul II et Benoît XVI.

D’autre part – et je le dis en tant que Présidente du Parti chrétien-démocrate (PCD) – je pense que c’est une incompréhension par rapport aux postures de Nicolas Sarkozy qui sont pourtant très claires. Moi-même, j’ai été candidate à l’élection présidentielle, et j’ai été très exigeante sur ces principes sociétaux. Or, Nicolas Sarkozy les a repris dans l’article publié dans le Figaro Magazine et depuis, je suis tous ces meetings et il n’y pas de place pour l’ambiguïté. Au dernier meeting tenu à Clermont-Ferrand, il a parlé de la valeur sacrée de la vie, des questions que l’on se pose autour de la mort, notamment avec l’euthanasie, et a rappelé son opposition au mariage homosexuel etc.

Existe-t-il vraiment des points communs entre la ligne idéologique tenue par le Front National qui n'hésite pas à jouer la carte de l'exclusion ou du rejet de l'autre et les valeurs chrétiennes ?

C’est vrai pour tous les partis et pas uniquement pour le Front National. La France est pétrie des valeurs judéo-chrétiennes, quelles soient religieuses ou culturelles. Même notre devise : Liberté, Egalité, Fraternité expose des principes chrétiens. Ainsi tous les partis politiques français, en dehors des extrêmes gauches, sont modelés par la culture chrétienne.

Vous estimez que si l’électorat catholique s’est tourné vers le Front National, c’est qu’il se serait mépris sur le message, et qu’il n’y a pas d’adhésion aux thèses plus générales ?

En tant que catholique, l’explication que j’ai sur l’exigence des principes fondamentaux dans l’électorat catholique, est le résultat des messages, discours de Jean-Paul II et Benoît XVI.

Par quels moyens Nicolas Sarkozy et les autres dirigeants politiques pourraient-ils mieux faire entendre les valeurs défendues par les électeurs chrétiens, car comme vous l’avez rappelé, il l’a fait mais n’a pas été entendu ?

Il est très difficile de se faire entendre, nous vivons dans une société de surconsommation de l’information et nous en sommes envahis. De fait, les messages nouveaux s’en trouvent noyés et les images d’hier perdurent. On ne vit pas le temps présent, et c’est de la responsabilité de chacun d’entre nous de prêter attention. Je vous assure, et on connaît, mon exigence par rapport à ces principes fondamentaux, j’essaye de les faire vivre à travers ma longue vie politique. Et les propos de Nicolas Sarkozy sont clairs et il le dit au-delà de ce que peut accepter son environnement proche.

Le message de Nicolas Sarkozy est-il nouveau ? Après tout en 2007, les chrétiens avaient massivement voté pour lui.

Nicolas Sarkozy de 2012 n’est pas le même qu’en 2007. Vous savez bien qu’un certain nombre de comportements de son début de mandats a révulsé les catholiques. A quelques jours de l’élection présidentielle, je trouve inutile de les rappeler et de revenir dessus. La question aujourd’hui est de savoir dans quelle société nous voulons vivre. D’un côté François Hollande propose une société libertaire et de l’autre Nicolas Sarkozy propose une société basée sur les principes judéo-chrétiens. Et tout n’est pas joué. Dimanche, les Français devront faire un choix de société : libertaire, on en a encore un exemple avec le malentendu incroyable entre DSK, Julien Dray et les autres membres du Parti Socialiste qui donne encore un éclairage sur les choix de ce clan, et de l’autre un choix en accord avec notre Histoire, nos valeurs notre culture. Les reste est superflu.

Propos recueillis par Romain Mielcarek 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

02.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

03.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

04.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

05.

Fleurs et vacheries au G7 : les avis surprenants des dirigeants étrangers sur Emmanuel Macron ; Notre-Dame, victime collatérale de négligence politique ; Julien Dray, mentor repenti d’Emmanuel Macron ; Panne sèche pour la voiture autonome

06.

Le général iranien Qassem Souleimani, maître de guerre sur le front syro-irakien

07.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

05.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

06.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

Commentaires (86)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
VeLiVoS
- 05/05/2012 - 03:03
Benvoyons → ne me surestimez pas, je ne voyais pas de ...
piège !
Je connais réellement peu la vie de Charles de Foucauld. Cette vie cependant me fait penser à celle de Saint Paul et de Saint François d'Assise.
Elle démontre je crois parfaitement la différence entre la vision de la rédemption du catholicisme et la vision du juste, celle du protestantisme, que j'ai pu expériementer à mes dépens dans une société anglo-saxonne, à mes dépens ou finalement au dépens de mon responsable américain qui ne voyait qu'à court terme ? Cette idée de la rédemption est un magnifique espoir pour tous. Ainsi, chaque jour, dans mes erreurs, j'y pense pour me relever.
→ Cela me fait aussi penser à la peinture, celle, du protestant Rembrandt, tout en clair-obscure, et celle, qui a ma préférence d'ailleurs, de Vermeer, le catholique, qui mélange lumière et ténèbre comme se mélangent chez le catholique le matérialisme et le spiritualisme, la terre et le ciel, l'invisible et le visible, la faute, le péché et l'action d'éclat ... la rédemption. Chaque jour est un autre jour ...
Benvoyons
- 04/05/2012 - 13:32
Par VeLiVoS - 04/05/2012 - 00:02 Merci pour votre réponse
Je sens dans l'écriture de votre mémo une pensée pour un piège que je vous aurais tendu? mais il n'y a pas de piège.
Ma question est simple. Un homme avec deux vies dont la première pleine de sexe , puis sa transformation intérieure vers une vie dans le désert parmi les touareg, musulmans, devrait nous ouvrir vers son analyse pour obtenir une réalité pour aujourd'hui?
Je lirai rené Bazin .
VeLiVoS
- 04/05/2012 - 00:14
De France et de plus loin ....
→ correction des nombreuses fautes de mon post précédent
►►►►
Finalement ce mot de "franchise" et cette douceur de ton vous rehaussent dans mon estime même si je crains une certaine ironie de votre part.
Il ne vous reste plus qu'à appliquer cette franchise et cela en vous aidant de la lecture des auteurs que j'ai cités, lecture qui me paraîtrait vraiment fort appropriée. Je vous assure que vous seriez surpris de ce que vous y découvririez.
Veritas Liberabit Vos