En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

02.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

03.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

04.

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

05.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

06.

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

07.

Fac de Jussieu : une conférence sur le terrorisme interdite par des terroristes d'un nouveau genre !

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

04.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

ça vient d'être publié
light > Justice
Témoignages
Affaire Epstein : un appel à témoins international a été lancé afin de retrouver d'éventuelles victimes
il y a 9 heures 24 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Projet d'attentat contre Emmanuel Macron : arrestation de deux nouveaux suspects liés à l'ultra-droite
il y a 10 heures 22 min
pépites > Environnement
Tri des déchêts
La décharge géante chinoise de Xi'an atteint déjà ses limites avec 25 ans d'avance
il y a 11 heures 12 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 14 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 12 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlantico Culture

"Le Mur des cons, le vrai pouvoir des juges" de Philippe Bilger : les dérives de la justice dénoncées dans un essai revigorant

il y a 13 heures 28 min
pépite vidéo > Terrorisme
Coopération internationale
La Turquie poursuit sa politique d'expulsions de djihadistes
il y a 15 heures 41 min
décryptage > Politique
Sondages

Cette volatilité croissante de l'électorat qui renforce le risque de crise sociale

il y a 17 heures 21 min
décryptage > Education
Comme les chemises brunes…

Fac de Jussieu : une conférence sur le terrorisme interdite par des terroristes d'un nouveau genre !

il y a 18 heures 7 min
décryptage > Media
France Télévisions

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

il y a 18 heures 39 min
décryptage > High-tech
Maîtres des données personnelles

Ce que Margrethe Vestager ne semble pas comprendre à la phase 2 de la conquête du monde par les GAFAM

il y a 19 heures 19 min
pépites > Justice
Derniers mystères
Chokri Wakrim, témoin-clé dans l'affaire Benalla, pourrait livrer des informations sur un deuxième coffre-fort et souhaiterait être entendu par la justice
il y a 9 heures 53 min
pépite vidéo > Europe
Patience
Venise : les digues pour protéger la ville ne seront pas opérationnelles avant 2021
il y a 10 heures 48 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Éclatement des positions kurdes en Syrie : une aubaine pour l’État islamique ?
il y a 11 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La famille Ortiz" de jean-Philippe Daguerre : ce n’est pas un beau roman, mais c’est une belle histoire !

il y a 13 heures 19 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Mars regarde la Terre et quand les stylos écrivent l’heure : c’est l’actualité des montres aux premières neiges
il y a 15 heures 20 min
pépites > Social
Montoir-de-Bretagne
Les Gilets jaunes ont bloqué brièvement une usine chimique classée Seveso en Loire-Atlantique
il y a 16 heures 27 min
décryptage > Sport
Euro 2020

France - Moldavie : Olivier Giroud se rapproche du record de buts de Michel Platini... ou pas

il y a 17 heures 45 min
décryptage > Science
Espace

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

il y a 18 heures 25 min
décryptage > Société
"Arabe de service", "nègre de maison" et autres joyeusetés

Pourquoi les militants qui traitent leurs adversaires issus de minorités de "native informant" ne sont ni démocrates, ni républicains

il y a 19 heures 5 min
décryptage > Social
Mesures fortes ?

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

il y a 19 heures 34 min
© EMMANUEL DUNAND / AFP
© EMMANUEL DUNAND / AFP
Mission impossible

Ce qu’Emmanuel Macron peut espérer de l’Espagne et du Portugal pour rééquilibrer les rapports de force au sein de l’Union européenne

Publié le 26 juillet 2018
Jeudi et vendredi, Emmanuel Macron sera en visite en Espagne et au Portugal. Deux rencontres qui seront placées sous le signe de l'Union Européenne et de sa relance.
Bruno Alomar, économiste, ancien haut fonctionnaire à la Commission européenne, auteur de Grandes Questions Européennes (Armand Colin, 4em Edition) ou bien encore La réforme ou l'insignifiance : 10 ans pour sauver l'Union européenne (2018,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Alomar
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Alomar, économiste, ancien haut fonctionnaire à la Commission européenne, auteur de Grandes Questions Européennes (Armand Colin, 4em Edition) ou bien encore La réforme ou l'insignifiance : 10 ans pour sauver l'Union européenne (2018,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jeudi et vendredi, Emmanuel Macron sera en visite en Espagne et au Portugal. Deux rencontres qui seront placées sous le signe de l'Union Européenne et de sa relance.

Atlantico : Alors que l'Union Européenne apparaît en manque de leadership, et que le Européenne franco-allemand ne semble plus soudé, quels rôles peuvent jouer l'Espagne et le Portugal dans la relance de l'Union Européenne ?

 
Bruno Alomar : Le couple franco-allemand est en effet très profondément divisé. Sur des sujets comme la Grèce (que l'Allemagne et 14 Etats voulaient sortir de l'euro, contre la France et deux Etats qui y ont mis leur veto), comme l'énergie ou les migrants, France et Allemagne ne sont pas d'accord. Plus fondamentalement, ils ne sont plus d'accord sur grand-chose dans la construction européenne, si ce n'est son principe. C'est maigre.
 
Le Portugal et l'Espagne sont deux pays très attachés à la construction européenne. Leur entrée dans l'Union en 1986 a correspondu à une ère de modernisation comme ces pays, très en retard par rapport au reste de l'Europe occidentale, n'en avaient pas connue depuis longtemps.
 
Ce sont aussi des pays qui se sont efforcés de "rester" dans le jeu européen au cours des années récentes. Rester dans le jeu en mettant en oeuvre - beaucoup plus que la France - leur énergie à essayer de satisfaire aux exigences budgétaires et financières du Pacte de stabilité et de croissance.
 
Donc, ce sont des pays qui sont favorables à la construction communautaire. Ils restent cependant un pays "moyen" et un "petit" pays.

 

Pedro Sanchez, qui a récemment accédé à la présidence espagnole, souhaite resserrer les liens entre son pays et l'Union Européenne. Le Portugal a exprimé cette même volonté. Ensemble, France, Portugal et Espagne peuvent-il réellement redonner du souffle à l'Europe et ré-équilibrer les rapports de force ? 

 
C'est la position traditionnelle de la gauche modérée espagnole, et en ce sens, c'est tout à fait logique. Idem pour le Portugal.
 
Resserrer les liens, ce sont des beaux mots. Quelles réalités concrètes mettre derrière ces mots ? Quels projets ? Quelles politiques ? Il n'y en a pas vraiment qui se dessinent. D'autant plus que concernant l'Espagne, il ne faut se méprendre : ce gouvernement est extrêmement fragile.
 
Si par "ré-équilibrer les rapports de force" l'on entend "un contre poids de pays du Sud vis-à-vis des pays du Nord", ceci appelle quelques remarques.
 
D'abord, il est illusoire de prétendre construire l'Europe contre la volonté des pays du Nord. La réalité, c'est que les pays du Nord, mieux gérés, ont plus de prise sur une UE dont on oublie souvent qu'elle est avant tout un ensemble économique, c'est à dire un marché.
 
Ensuite, la France ne doit pas se tromper. Elle a fait l'Europe pour contenir l'Allemagne et pour se développer économiquement. Le piège - dans lequel sont tombés J.Chirac, N.Sarkozy, F.Hollande et E.Macron - c'est de croire que l'on pouvait en quelque sorte contourner les réalités économiques, c'est à dire le besoin de gérer ses finances et réformer son économie, par une sorte d'alliance de revers diplomatique. Une fois que les sommets diplomatiques sont finis, la réalité économique, elle, demeure.
 
Par ailleurs, et ceci va de pair avec son affaiblissement économique, la France a, de fait, pris la tête des pays du sud de l'Europe. On l'a bien vu avec le sujet grec. Faire de la France le plus fort des pays du sud de l'Europe, c'est précipiter son déclin. Hélas, c'est le chemin pris depuis 20 ans. Le seul chemin pour la France, c'est de tenir seule tête à l'Allemagne, en rappelant au monde qu'elle est - contrairement à l'Allemagne - une puissance militaire, diplomatique et culturelle. Mais pour faire cela, il faut aussi réformer l'économie française, ce qui n'est toujours pas fait.
 

Enfin s'attend-on à une nouvelle ère où avec une Allemagne en crise politique, un Royaume-Uni en plein Brexit et une Italie assez hostile à l'UE, France-Portugal et Espagne pourrait devenir les trois hommes forts de l'UE  ? 

 
Non. L'Europe est en train progressivement de se désintégrer, et son incapacité à traiter les sujets essentiels l'explique.
 
Par contre, il est possible que la France, en soignant ses relations diplomatiques avec ces pays, se mette en meilleure position quand il s'agira l'année prochaine de changer les responsables des institutions européennes (nouvelle Commission, nouveau Parlement, nouveau président de la BCE).
 
Mais à ce jeu, avant de s'intéresser à l'Espagne et au Portugal, la France ferait mieux de soigner sa relation passablement dégradée avec son grand voisin italien, lui aussi pays fondateur de l'UE.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

02.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

03.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

04.

Univers : les physiciens commencent à comprendre les structures géantes qui connecteraient des galaxies distantes de milliards d’années lumière

05.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

06.

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

07.

Fac de Jussieu : une conférence sur le terrorisme interdite par des terroristes d'un nouveau genre !

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

04.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires