En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Renault en plein chaos post Ghosn

04.

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

05.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

06.

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

07.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Experte

Esther Duflo à Bercy, vite. Mais pas comme ministre

il y a 14 min 55 sec
décryptage > France
Mauvais prisme

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

il y a 34 min 25 sec
décryptage > France
Interdit d'interdire

Pourquoi la France devrait résister à la tentation de répondre par des interdictions à tous les défis qu’elle rencontre

il y a 48 min 39 sec
décryptage > Economie
Manque d’ambition ?

PLF 2020 : l’étonnante stabilité de la ventilation des dépenses publiques françaises à travers le temps

il y a 1 heure
décryptage > Culture
Culture

"Miroir du temps" d'André Suarès : une occasion précieuse de découvrir une pensée d’une inventivité débridée et salutaire

il y a 13 heures 13 min
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 15 heures 4 min
pépites > Politique
Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI
Election présidentielle : Marine Le Pen confirme son "envie d'être candidate" en 2022
il y a 17 heures 16 min
pépites > Justice
Dénonciation calomnieuse
Alexandre Benalla a déposé une plainte contre l'association Anticor
il y a 18 heures 47 min
pépites > Politique
Voix sociale et républicaine
Des élus PS et des soutiens d'Emmanuel Macron signent une tribune en faveur de la création d'un "pôle de gauche" dans la majorité
il y a 19 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Le dernier hiver du Cid" de Jérôme Garcin : le chagrin et la piété

il y a 21 heures 19 min
décryptage > High-tech
La Minute Tech

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

il y a 25 min 46 sec
décryptage > Justice
L'armée des ombres

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

il y a 41 min 16 sec
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Brexit : si vous avez aimé les deux premières saisons, vous serez passionné par la troisième

il y a 56 min 42 sec
décryptage > Politique
En même temps

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

il y a 1 heure 11 min
"Climate change"
Jane Fonda et Sam Waterston ont été arrêtés lors d'une manifestation pour le climat
il y a 14 heures 45 min
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 15 heures 33 min
pépites > Politique
Neutralité religieuse
Elections municipales : Bruno Retailleau propose un projet de loi pour interdire les "listes communautaristes"
il y a 18 heures 9 min
pépite vidéo > Europe
Avenir du Royaume-Uni
Brexit : Boris Johnson se résigne à demander un nouveau report
il y a 19 heures 26 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 20 heures 33 min
décryptage > Société
Culpabilisation à grande échelle

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

il y a 22 heures 25 min
© NICOLAS TUCAT / AFP
© NICOLAS TUCAT / AFP
Eté sanglant

Insécurité : brutal retour aux affres des ères Mitterrand-Hollande

Publié le 23 juillet 2018
Depuis juillet, le gouvernement Philippe, à qui tout réussissait en matière de sécurité pour l'instant, a multiplié les bourdes et les revers. Et autour du gouvernement règne aujourd'hui un climat qui rappelle les années 80.
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis juillet, le gouvernement Philippe, à qui tout réussissait en matière de sécurité pour l'instant, a multiplié les bourdes et les revers. Et autour du gouvernement règne aujourd'hui un climat qui rappelle les années 80.

Côté terrorisme, le quinquennat-Macron avait plutôt bien commencé. Un président saisissant vite et bien les enjeux, un appareil resserré, plus réactif et proactif. D'où, plus de détection-arrestation de terroristes avant l'acte. Rassurés, nos grands partenaires en sécurité voyaient la France sortie de l'impuissance-errance des années Hollande-Taubira-Cazeneuve. Restait la sécurité intérieure, ni M. Collomb ni Mme Belloubet n'étant exactement de ces cruciaux généraux de terrain qui - tels Lannes et sa géniale progression en échelle à Austerlitz - optimisent le plan du chef lors de la bataille.  

Mais bon, avis général favorable. Avis décisif, insistons, car à l'ère des chocs stratégiques soudains, le champ terreur-crime-fraudes-trafics est affaire d'échanges rapides et pertinents, entre gens de confiance et qui s'apprécient. Or début juillet, une rafale de loupés judiciaires et policiers remet tout en cause et ramène la France aux affres sécuritaires de l'ère Mitterrand-Hollande.

L'évasion de Redoine Faïd. Toute la France savait que Faïd s'évaderait. Du neuf-trois au plateau de Creil, tous les caïds attendaient qu'il "s'arrache". Les avocats - défense, partie civile - vivaient dans cette hantise. Les gardiens de prison bombardaient leurs supérieurs de fébriles alertes... l'évasion de Faïd approche ! Or comme à la parade - "trop facilement" disent des experts - Faïd s'évade. Nouvelle si dingue que, quand un gardien prévient - sur son portable à lui - le commissariat du coin, le policier de garde croit à une blague !

De la Biélorussie au Honduras, tout ministre ou haut fonctionnaire coupable du désastre aurait été viré illico. Car le ministre et ses directeurs auraient dû savoir - mais ignoraient - qu'un "gros" braqueur n'est pas un truand anodin, mais marche à 100% à l'adrénaline. Braquage, évasion : l'acte violent est pour lui plus enivrant que la meilleure cocaïne. Pour Faïd & co., une sensation si forte qu'ils la recherchent toujours, à n'importe quel prix. Ainsi, renvoyer aux calendes son transfert de prison est une incroyable ânerie, à sanctionner brutalement ; car, symptôme d'un désordre grave de l'Etat, une évasion majeure vaut toujours un discrédit durable au pays en cause. Là, Mme Belloubet, hagarde Georgina Dufoix, nous rejoue 27 ans après "responsable mais pas coupable".

Ajoutons-y une police épuisée et dépressive, des policiers lynchés partout en France, devant l'école de leurs enfants, chez eux ou au supermarché, par des voyous ivres d'impunité, assurés que les "keufs" ne sont que des "bouffons".  Pire, Nantes embrasé suite à la mort - non d'un gamin innocent mais d'un truand recherché pour "vol en bande organisée" - la justice et le sommet de l'Etat (le Premier ministre) donnant le pénible sentiment qu'ils s'excusent d'exister et sacrifient un flic de base.

Réaction des pros de la sécurité, de Moscou, Washington et Pékin, via Londres et Bruxelles : Macron frime à l'étranger - mais chez lui, il n'y arrive pas. De fait, dans la France de l'été 2018, police et justice sont à la dérive :

Police : un ministère de l'Intérieur rigide, incapable de vraies réformes face aux défis nouveaux - exemple, concevoir une doctrine et une pratique pour les hybrides terreur-crime, problème majeur aujourd'hui et demain. Et un ministre absent, soulignant à chaque drame les succès de sa police du quotidien. 

Justice : nul parquet spécifique pour traiter ensemble - désormais, le réel est là - terrorisme et crime organisé ; nulle coordination nationale des JIRS (juridictions interrrégionales spécialisées) cruciales structures pour le crime organisé, laissées chacune dans son coin, celle de Marseille coupée de celle de Lille, etc.

Ainsi émerge l'avenir du quinquennat Macron : la première marche, SNCF-CGT quasi-franchie ; la seconde, celle des dispositifs sociaux (le "pognon de dingue") plus ardue. Et la troisième, à présent inaccessible : la sécurité intérieure. Là, le président a fait ce qu'il voulait faire : coordination serrée du renseignement et de la lutte antiterroriste, à sa main, à l'Elysée. Mais bien sûr (Redouane Lakdim, Khamzat Azimov) ça ne suffit pas. 

Car la France a un seul problème criminel - énorme : ces quartiers hors contrôle qui s'embrasent quand on touche à un voyou, demain à un hybride-terroriste ; des quartiers ou déferle la cocaïne qui à présent inonde la France ; des quartiers d'où sont issus Redouane Faïd et Redouane Lakdim - l'évadé du Réau et l'assassin du col. Beltrame. Des quartiers où, depuis un-demi siècle, une "politique de la ville" titubant de Bisounours à corruption, enracine le crime, la terreur et les trafics. Des quartiers mi-Piste Ho-Chi-Minh, mi-Cour des miracles où la République a disparu - et ne semble pas prête de revenir - puisqu'au lieu du mirifique Plan Borloo, rien de sérieux n'est énoncé.

Telle est la troisième marche du président Macron - une reconquête, plutôt. Tâche exténuante dont M. Collomb et Mme Belloubet sont incapables. Mais qui d'autre ? Car, n'oublions pas, M. macron est de loin le président le plus isolé et solitaire de la Ve République. Et vouloir tirer un Davout, un Soult ou un Ney de la pitoyable République En Marche est une blague - pour le coup, une vraie.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Renault en plein chaos post Ghosn

04.

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

05.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

06.

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

07.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zen-gzr-28
- 24/07/2018 - 20:27
A parier que Jupiter, hors sol,
va considérer que l'affaire Ben Allah ,est pour lui, certainement une bêtise qui l'empêche simplement de travailler et de continuer de faire ses grandes réformes : réforme des retraites, réguler l'immigration légale, s'attaquer fermement à l'immigration illégale, libérer les contraintes des patrons,, transformer vraiment le service public, diminuer la dette....
Ah, la réforme de la constitution, on s'en fout !
Borgowrio
- 24/07/2018 - 18:27
Il doivent bien rire , ceux que Macron sermonait
La fameuse" image à l'internationale " du président Macron dont parle la télé française commence sérieusement à se fissurer . Comment pourra t'il maintenant sanctionner , Pologne , Hongrie , Autriche et surtout l'Italie , faire la morale à Poutine et à Trump . Les dirigeants à qui Macron a fait la leçon doivent passer un bon moment
ISABLEUE
- 24/07/2018 - 09:59
je pense qu'il va sauter, le hareng saur
ce sera le fusible... les flics bougent, et ce ministre n'a jamais fait l'unanimité chez eux.... Bon retour à Lyon...