En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

03.

Beyrouth : la maison de Carlos Ghosn a été détruite par les explosions

04.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

05.

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

06.

Les idées cocktails originales de l’été : le Framboise Fizz, dégustez de l’armagnac frais, sans vous ruiner

07.

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

ça vient d'être publié
pépites > International
Espoir pour les familles
Explosions à Beyrouth : un compte Instagram aide les habitants de la ville à retrouver les personnes disparues
il y a 9 heures 43 min
pépite vidéo > Environnement
Filière menacée
Pesticides : une dérogation accordée par le gouvernement pour sauver la culture de la betterave
il y a 11 heures 15 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le singe prend un bain et quand Mademoiselle souffle vingt bougies : c’est l’actualité aoûtienne des montres
il y a 12 heures 31 min
light > Culture
Disparition
Mort du philosophe Bernard Stiegler à l’âge de 68 ans
il y a 15 heures 7 min
pépite vidéo > Santé
Recommandations
Canicule et coronavirus : les bons gestes à adopter
il y a 16 heures 12 min
décryptage > France
Fines lames

La France orange mécanique (complément d’information) : merci de ne pas oublier les couteaux

il y a 19 heures
décryptage > Consommation
Origines des produits

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

il y a 19 heures 43 min
décryptage > Loisirs
"Voyage, voyage"

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

il y a 20 heures 27 min
décryptage > Economie
Relance européenne

L’Euro fort, bonne ou (très) mauvaise nouvelle pour la reprise ? Le match des arguments

il y a 21 heures 20 min
pépite vidéo > Politique
Solidarité avec le peuple libanais
Liban : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Emmanuel Macron à Beyrouth
il y a 1 jour 8 heures
pépites > International
Liban
Explosions à Beyrouth : le président libanais Michel Aoun rejette l’organisation d’une enquête internationale
il y a 10 heures 22 min
Liban
Beyrouth : la maison de Carlos Ghosn a été détruite par les explosions
il y a 11 heures 59 min
pépites > France
Enquête
Incendie à Anglet : un mineur de 16 ans mis en examen pour "destruction volontaire"
il y a 14 heures 25 min
pépites > Santé
0.800.06.66.66
Canicule et vague de chaleur : le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonce la création d’un numéro vert
il y a 15 heures 48 min
décryptage > Santé
Transport collectif

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

il y a 18 heures 38 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : Cognac Tonic, mieux que le Gin, optez pour un cocktail d’été "trendy"

il y a 19 heures 16 min
décryptage > High-tech
Mort de la concurrence ?

Pourquoi nous surfons de moins en moins en dehors de Google

il y a 20 heures 10 min
décryptage > International
"Le Liban n'est pas seul"

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

il y a 20 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint, l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 1 jour 8 heures
pépites > International
Voix de la France
Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique
il y a 1 jour 8 heures
© Tolga AKMEN / AFP
© Tolga AKMEN / AFP
Disraeli Scanner

Nous remettrons-nous du "plan May" de Fake Brexit?

Publié le 19 juillet 2018
Lettre de Londres mise en forme par Edouard Husson. Nous recevons régulièrement des textes rédigés par un certain Benjamin Disraeli, homonyme du grand homme politique britannique du XIXe siècle.
Disraeli Scanner
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benjamin Disraeli (1804-1881), fondateur du parti conservateur britannique moderne, a été Premier Ministre de Sa Majesté en 1868 puis entre 1874 et 1880.  Aussi avons-nous été quelque peu surpris de recevoir, depuis quelques semaines, des "lettres de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lettre de Londres mise en forme par Edouard Husson. Nous recevons régulièrement des textes rédigés par un certain Benjamin Disraeli, homonyme du grand homme politique britannique du XIXe siècle.
Hughenden, 
Le 18 juillet 2018
 
Mon cher ami, 
 
Boris Johnson vient de finir son discours de démission devant la Chambre des Communes. Voyez-vous, j’ai toujours eu du mal à prendre « Bojo » au sérieux. Et je ne change pas d’avis. Aujourd’hui, il n’était en rien bouffon. Mais comment peut-on être aussi peu politique? Le Premier ministre est complètement affaibli. Eh bien Boris la rappelle au discours de Lancaster de janvier 2017 et se contente de demander comment elle a pu s’éloigner à ce point de la vision grandiose qu’elle avait, dit-il, à l’époque esquissée, celle de Global Britain. Mais le problème, Boris, c’est le décalage entre les discours et les actes! Toi même viens de faire un nouveau discours. As-tu remarqué comme les tiens avaient l’air de s’ennuyer - poliment ? Nous n’avons plus besoin de discours mais d’actes, résolus, au service de notre pays. Veux-tu réaliser ta vision? Alors prends les moyens de renverser Theresa May si, comme tu le dis, une majorité de députés peut être rassemblée derrière la vision du discours de Lancaster. 
 
Nous sommes au milieu, mon cher ami, d’une semaine proprement vaporeuse. Le Premier Ministre est blessé à mort par sa propre faute. Mais personne n’a entrepris, jusqu’à aujourd’hui, d’accélérer la procédure de remplacement de Theresa May. Je comprends bien que tous, dans notre parti, ont peur des conséquences d’une dissolution et de la possible victoire des travaillistes. Mais ce sera de toute façon le point d’aboutissement si nous continuons comme nous faisons actuellement. Il ne vous aura pas échappé ce qui s’est passé en ce qui concerne plusieurs propositions d’amendement au plan de Fake Brexit. Les modifications étaient présentées par des Tories qui sont des Remainers. Et le gouvernement a été sauvé de la surenchère en faveur de l’Union Européenne par le ralliement de Brexiteers du Labour. Pour tenter de reprendre la main, Theresa May essaie de faire passer le raccourcissement de la session parlementaire, afin de l’arrêter vendredi et non à la fin de la semaine suivante. 
 
Le spectacle que nous offrons à l’Union Européenne est lamentable. Le Premier ministre affirme que la plupart de ses propositions ne sont pas négociables. Mais elle disait déjà la même chose lorsqu’elle défendait, voici plus d’un an, un Brexit dur. Theresa May a pensé ridiculiser Donald Trump en révélant ce qu’il lui avait conseillé en matière de négociation avec l’Union Européenne. A la place du Premier ministre, lui a-t-il dit, il aurait utilisé la possibilité pour un pays de poursuivre l’Union Européenne. Mais ce n’est pas du tout ridicule. Effectivement, Londres aurait pu interroger la compatibilité avec l’article 50 du Traité européen du phasage des négociations imposé par la Commission européenne. Selon des bons connaisseurs du droit européen, il aurait été possible d’argumenter qu’un accord sur l’article 50 ne pouvant avoir lieu qu’une fois le cadre général de la discussion posé, Londres avait toutes les raisons de refuser qu’on lui impose des conditions préalables sans discuter simultanément des principes de la négociation à venir. En l’occurrence, Donald Trump a un tempérament politique, pas Theresa LMay. 
 
En tout cas, le comité 1922, qui réunit les backbenchers du parti conservateur a reçu plus de 40 lettres de députés posant la question du leadership  de Theresa May. Le minimum requis pour engager un vote est de 48. A suivre. 
 
Bien fidèlement
 
Benjamin Disraëli
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Liberte5
- 19/07/2018 - 18:18
Comment T. May a-t-elle pu se laisser manipuler par M. Barnier
qui pourtant n'est pas un foudre de guerre? Réponse elle n'est pas à la hauteur. Elle a coulé le Brexit et trahi le peuple qui a voté pour le Brexit. Elle doit démissionner.
aristide41
- 19/07/2018 - 10:53
Mais oui
vous allez vous en remettre, vu que c'est une sortie sans accord qui se dessine. Un vrai "no deal" qui s'annonce pas un truc de gonzesse. Vous allez pouvoir vous taper sur le torse, gonfler vos parties génitales et vos ergots. Vous allez l'avoir votre brexit ! Par contre si le Brexit n'est pas la sinécure que vous envisagez, il faudra bien vous planquer,, vous et vos acolytes. Cela ne vous a pas échappé que l'UE signe des accords pour atténuer l'impact économque de la sortie de La GB. Pas mal, le japon, Vive la "global U.E". J'attends avec impatience de voir ce que va donner la "global Britain"
vangog
- 19/07/2018 - 09:59
C’est pas bon, un divorce qui s'éternise!..
en même temps, la GB a intérêt à conserver le statu qu’on le plus longtemps possible, et les europeistes. Ont raison d’imposer leur phasage de négociation, face à l’attentisme de May. Cette femme n’est pas efficace en négociations et possède le défaut de la plupart des femmes (ne t’enerve pas, Chiavalpa!...): celui de ne pas tirer assez vite les conséquences de sa faiblesse politique...