En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
Atlanti-culture
LECTURES D’ÉTÉ : Notre sélection des meilleurs livres des 10 derniers mois
Publié le 18 juillet 2018
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Malabou
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

LIVRE 

 « Métamorphoses de l’intelligence. Que faire de leur cerveau bleu? »

de Catherine Malabou

Ed. PUF

182 pages

 
 
RECOMMANDATION : EN PRIORITE
 
 
THEME 
 
Vous pensez savoir ce qu'est l’intelligence? Vous acquiescez lorsqu'on vous dit que telle ou telle personne est brillante parce qu'elle a 150 de QI et que c'est un argument imparable que vous ne sauriez discuter ou même remettre en cause? Oui?… Eh bien l'essai de Catherine Malabou est là pour nous sortir de ce genre d'idioties qui mènent à croire que l'intelligence se laisse définir et quantifier si facilement. Elle se propose de nous sortir de la bêtise de l'intelligence lorsqu'elle se conçoit elle même, à tort, comme étant héréditaire, innée, réservée à une élite ou encore comme étant la chasse gardée de la science ou de la philosophie.
 
 
POINTS FORTS
 
 Malabou met en lumière une définition passionnante de l’intelligence: un automatisme, un mécanisme, basé sur l’habitude, capable d’interrompre et de modifier sa propre routine. Jamais figée, même dans sa propre définition et son être véritable, l’intelligence est transitoire, transition, forme « fluide »; métamorphose.
 
On comprend à la lecture de cet ouvrage que nous sommes aux portes d’une « singularité » historique: bientôt des machines imiteront dans les moindres détails notre intelligence du point de vue qualitatif: imprévisibilité, créativité, auto-réparation.
Cet essai est sans complaisance avec les risques que supposeraient  l’hégémonie des neuro-sciences sur les sciences dites « humaines », le contrôle de la cybernétique sur nos vies et l’extrémisme de la pensée du « tout génétique » qui mène à l’eugénisme.
 
POINTS FAIBLES
 
Je n'en vois aucun.
 
 
EN DEUX MOTS 
 
Rares sont les intellectuels capables de se rendre compte puis d’accepter que leurs précédents travaux ont mené à une conclusion inachevée ou erronée et qu’il est temps de reprendre leur réflexion pour corriger leur position. C’est bien ce que fait ici Catherine Malabou. Elle reprend sa pensée où elle l’avait laissée dans ses ouvrages antérieurs, « Avant Demain » mais surtout « Que faire de notre cerveau ?», dans lesquels elle confrontait philosophie kantienne et biologie pour le premier, et mettait en perspective le cerveau humain avec l’intelligence artificielle pour le second; dans le but de « métamorphoser » sa propre pensée en une philosophie plus adéquate, vraiment intelligente. 
 
Passionnée par l’étude du rapport entre cerveau et pensée, elle est pratiquement la seule parmi les philosophes continentaux contemporains à avoir le courage intellectuel de regarder en face les avancées de la science en matière de compréhension de l’activité cérébrale et à avoir l’intelligence de faire évoluer sa pensée en conséquence. Une honnêteté intellectuelle rare et incroyablement productive. 
 
 
UN EXTRAIT 
 
Ou plutôt deux:
 
- « Entrelacs de dispositifs et de boucles homéostatiques élémentaires  autant que base logique de tous les processus de construction de concepts, de formes et de significations, le cerveau unit la vie à elle-même. »
 
- « Mon livre Que faire de notre cerveau? était donc bien loin de la vérité! Quel sens peuvent bien avoir encore aujourd’hui mes pauvres affirmations selon lesquelles « la métaphore cybernétique (qui permet de comparer le cerveau à un ordinateur) a (…) fait son temps », elle « n’est pas pertinente »? (…) Comment avais-je jamais pu croire en la validité, en la pureté, de la différence entre plasticité cérébrale et architecture computationnelle? »
 
 
L’AUTEUR 
 
Ancienne élève et collaboratrice de Jacques Derrida, Catherine Malabou a été professeure de philosophie à l’université Paris X Nanterre jusqu’en 2011. Elle enseigne aujourd’hui à l’université de Kingston, au Royaume Uni, ainsi qu’à l’université d'Irvine, en Californie.
 
Elle est, sans doute, une des philosophes les plus marquantes de ces dix dernières années.
 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
04.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
05.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
06.
Nominations européennes : le bras de fer entamé par Emmanuel Macron avec l’Allemagne peut-il aboutir ?
07.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
04.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
05.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Burkini : des femmes envahissent une piscine à Grenoble
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires