En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

05.

Alerte météo : Climat pourri pour les chasseurs homosexuels musulmans de droite

06.

Alberto Alesina, l’économiste qui mettait les pieds dans le plat des sujets qui fâchent

07.

Génération loose (salariale) : les diplômés de 2020 se préparent à des années de galère

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

ça vient d'être publié
light > People
"Cauchemar"
Le ténor Andrea Bocelli révèle avoir été atteint par le coronavirus
il y a 3 heures 32 min
pépites > Economie
"Se battre pour l’emploi et l’industrie"
Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques
il y a 5 heures 43 min
pépites > Santé
Immunité
Coronavirus : les malades faiblement atteints pourraient être immunisés, selon une nouvelle étude
il y a 7 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’empreinte du dieu" (Tome 4 de la saga "Gens du Nord") de Maxence Van der Meersch : cet été 2020 marchez en Flandres dans les empreintes du dieu

il y a 8 heures 13 min
pépites > Politique
Bataille pour Paris
LREM : Agnès Buzyn annonce qu'elle est toujours candidate pour le second tour des municipales à Paris
il y a 9 heures 11 min
pépite vidéo > International
Menace pour les récoltes
L’Inde fait face à une invasion de criquets
il y a 10 heures 19 min
décryptage > Economie
Politique industrielle

Les Etats moyens d’Asie, ces alliés "naturels" pour la France et l’Europe

il y a 12 heures 16 min
décryptage > Sport
Activité physique

L’avenir en demi-teinte pour le sport en ville par temps de pandémie

il y a 13 heures 11 min
décryptage > Economie
Génération Covid-19

Génération loose (salariale) : les diplômés de 2020 se préparent à des années de galère

il y a 13 heures 50 min
décryptage > International
Stratégie

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

il y a 14 heures 37 min
pépite vidéo > Economie
Plan de soutien "massif"
Soutien au secteur automobile : retrouvez l’intégralité du discours d’Emmanuel Macron
il y a 4 heures 43 min
Relance de la consommation
Le Printemps Haussmann à Paris va pouvoir rouvrir ses portes suite à une décision de justice
il y a 6 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mandela, une philosophie en actes" de Jean-Paul Jouary : un essai intéressant qui appelle néanmoins pas mal de réserves…

il y a 7 heures 58 min
pépites > Politique
"Agir ensemble"
Création d’un 10e groupe politique, situé dans la majorité, à l’Assemblée nationale
il y a 8 heures 34 min
pépites > High-tech
Atout contre le virus
StopCovid : la Cnil autorise l’application de traçage pour lutter contre le coronavirus
il y a 9 heures 49 min
décryptage > France
Monde d'après

Alerte météo : Climat pourri pour les chasseurs homosexuels musulmans de droite

il y a 12 heures 5 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

La BCE et la Cour de Karlsruhe

il y a 12 heures 54 min
décryptage > Economie
Disparition

Alberto Alesina, l’économiste qui mettait les pieds dans le plat des sujets qui fâchent

il y a 13 heures 41 min
décryptage > France
Danger public

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

il y a 14 heures 18 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les entreprises aspirent à plus de Made in France, moins de CO2... mais surtout pas à la décroissance

il y a 14 heures 58 min
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
Rapport Pompili

Sécurité et sûreté des installations nucléaires : du bon usage de la transparence

Publié le 13 juillet 2018
La commission d’enquête parlementaire sur la sûreté et la sécurité nucléaire a présenté son rapport le 5 juillet dernier, dit « rapport Pompili », députée LREM de la Somme désignée comme rapporteur, ancienne secrétaire d’Etat à la biodiversité du gouvernement Valls et ancienne militante d’Europe écologie les Verts (EELV).
Bruno Alomar, économiste, auteur de La Réforme ou l’insignifiance : 10 ans pour sauver l’Union européenne (Ed.Ecole de Guerre – 2018)  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Alomar
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Alomar, économiste, auteur de La Réforme ou l’insignifiance : 10 ans pour sauver l’Union européenne (Ed.Ecole de Guerre – 2018)  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La commission d’enquête parlementaire sur la sûreté et la sécurité nucléaire a présenté son rapport le 5 juillet dernier, dit « rapport Pompili », députée LREM de la Somme désignée comme rapporteur, ancienne secrétaire d’Etat à la biodiversité du gouvernement Valls et ancienne militante d’Europe écologie les Verts (EELV).

Disons-le tout net : il serait tout à fait loisible de s’étendre sur les conclusions au fond de ce rapport. Une telle analyse, qui ne manquerait pas d’être jugée partisane puisqu’il s’agit en l’occurrence d’un acteur essentiel, EDF, permettrait sans doute de nourrir un débat technique. Un tel débat n’est d’ailleurs pas saugrenu. La question nucléaire, dans un pays qui tel la France accorde une place centrale à cette source d’énergie, qui possède 58 réacteurs, enfin qui exporte son savoir-faire, est bel et bien un sujet sérieux, à traiter comme tel, contrairement d’ailleurs à ce que certains pratiquent allègrement, comme l’a montré la récente intrusion d’un drone venu percuter le mur d’une centrale. Il montrerait qu’en fait de sécurité (protection contre les actes malveillants extérieurs) et de sûreté (conception, construction et fonctionnement des installations, principalement à charge de l’exploitant), deux concepts que l’on mélange joyeusement, l’ensemble des acteurs concernés (ASN, éléments spécialisés de la gendarmerie, EDF etc.) garantissent à la France des résultats qui se situent au plus haut des standards internationaux. Il montrerait, par exemple, sur la question des sous-traitants, point soulevé par le rapport Pompili, que tous les salariés intervenant sur les centrales nucléaires sont soumis aux mêmes conditions d’intervention, bénéficient d’une protection identique vis-à-vis des risques et de formations similaires quel que soit leur statut. Et rappellerait que les conditions d’intervention des sous-traitants sont d’ailleurs strictement encadrées par un décret du 28 juin 2016.

Au-delà de ces questions, suivant l’heureuse formule de Gustave Flaubert rappelant que la forme n’est que « le fond remontant à la surface », il faut s’intéresser aux conditions d’élaboration de ce rapport et au travail de la commission parlementaire dédiée. En effet, Mme Pompili, ardente pourfendeuse de ce qu’elle estime être l’ « opacité » de la filière nucléaire, n’a pas déguisé ses reproches en la matière, estimant « qu’on a plutôt le sentiment qu’un gros travail est fait pour essayer de protéger les centrales, mais qu’on ne peut pas le vérifier ». Dans ce contexte, qu’il soit permis de faire deux séries de remarques.

En premier lieu, de quelle opacité parlons-nous, et, plus précisément, de quel degré d’information la commission parlementaire a-t-elle bénéficié ? Ces éléments ayant été rendus publics – et jusqu’à présent non contestés - il n’est pas inutile de les citer, pour apprécier in concreto la réalité des informations dont la représentation nationale a pu prendre connaissance. EDF a collaboré avec la commission de plusieurs manières. Plusieurs hauts dirigeants ont été auditionnés, faut-il le rappeler, sous serment. Les questions posées par la commission d’enquête ont été traitées sous forme de réponses totalisant plusieurs milliers de pages. En outre, à la demande de la commission, plusieurs visites de sites ont été réalisées (Gravelines, Tricastin, Flamandville). On pourrait continuer, et rappeler d’ailleurs que la filière nucléaire – il faut s’en réjouir – est la seule filière régulée par une loi spécifique imposant aux acteurs des obligations en termes de transparence.

En second lieu, brandir la transparence comme un totem, transparence qui n’est, par définition, jamais assez transparente, c’est faire bon marché des nécessités qu’impose la préservation de nos intérêts vitaux quand il s’agit d’une technologie de pointe, vitale pour notre pays. Faut-il vraiment rappeler que le nucléaire, comme toute activité d’importance vitale pour la sécurité de notre pays, a besoin d’être protégé ?

C’est dire, en définitive, que l’on trouvera toujours, à l’époque du complotisme et des fake news, des raisons de dénoncer une transparence jamais suffisante. En matière nucléaire, comme souvent, tout est question de mesure et d’arbitrage entre des objectifs parfois contradictoires. Quoi qu’il en soit, présenter la filière nucléaire comme une boite noire, sur laquelle certains croient opportun de faire s’écraser des objets, c’est à l’évidence faire preuve d’exagération, dans un but qu’il faut nécessairement craindre politique, voire idéologique.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 13/07/2018 - 14:47
C'est Pompili qui est opaque...
cette rescapée d'une très veille idéologie décroissante n'est pas la mieux placée pour traiter le difficile dossier du nucléaire. donnez ce dossier à des gens sérieux, Philippe!....
moneo
- 13/07/2018 - 10:46
stupidité ou connivence verte des parlementaires
confier la lutte contre l'incendie à un pyromane c'est du pareil au même..mais là c'est pire c'est toujours augmenter le son du TAM TAM médiatique :le nucléaire c'est dangereux et mal contrôlé..;

Derrière tout cela les milliards de l'énergie verte à conquérir par et pour les copains du pouvoir et les verts...
Peut on tout mettre sur la table publique? pourrait on exiger les noms de nos espions ? Par contre si on avait placardé sur les barrières de toutes les installations nucléaires:au delà de cette barrière tout individu non autorisé sera abattu sans sommation ;il y aurait moins de guignols jouant les héros quant aux drones il existerait désormais des moyens électroniques pour les abattre et même s'en emparer et pour les jouets type dernière opération médiatique un aigle peut suffire . là encore 10ans de prison pour atteinte à la sureté nucléaire devrait calmer les ardeurs de nos fossoyeurs de l'energie compétitive
lexxis
- 13/07/2018 - 09:48
PAS LA PRÉSIDENTE QU'IL FAUT!
Lors qu'on veut un rapport sensé équilibré et indépendant sur la filière nucléaire, on ne confie pas la présidence de la commission qui en est chargée à une écologiste. Encore un exemple de ces fameux conflits d'intérêts vis-à-vis desquels toutes nos belles élites sont en déni permanent et qui ravalent la France à un rang indigne dans les classements internationaux sur la transparence publique.