En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette

04.

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

05.

Voilà les techniques les plus utilisées par les escrocs en ligne et autres pirates informatiques

06.

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

07.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

05.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

06.

Et si l’impact psychologique du COVID-19 nous exposait à un danger politique majeur

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
décryptage > Religion
Tribune

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

il y a 9 min 50 sec
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Feu vert pour la construction de la mission de défense planétaire Hera ; La Nasa envisage une mission pour rechercher la vie dans les nuages de vénus en 2027
il y a 37 min 36 sec
pépites > Education
Education
Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs
il y a 1 heure 48 min
pépites > Politique
Cote
Popularité : Macron en hausse, Castex en baisse
il y a 2 heures 33 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé
il y a 3 heures 37 min
décryptage > Défense
Bonnes feuilles

Les 100 mots de la guerre : civils, colombes et commandement

il y a 4 heures 23 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Liberté d’expression, fake news et post-vérité : un jeu de dupes

il y a 4 heures 25 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : bobards pour une border !

il y a 4 heures 26 min
décryptage > High-tech
Piratage automne hiver 2020/21

Voilà les techniques les plus utilisées par les escrocs en ligne et autres pirates informatiques

il y a 4 heures 29 min
décryptage > Science
Survivants

Pourquoi les oiseaux ont survécu aux impacts d'astéroïdes géants et pas les dinosaures

il y a 4 heures 30 min
pépite vidéo > France
Catastrophe
Inondations dans le Gard : deux personnes disparues et d'importants dégâts
il y a 21 min 1 sec
pépites > Politique
Il y pense en se rasant
Présidentielle : Xavier Bertrand se dit "plus déterminé que jamais"
il y a 1 heure 35 min
pépites > International
Balance à droite
Cour suprême américaine : Donald Trump veut nommer "très rapidement" une remplaçante à Ruth Bader Ginsburg
il y a 2 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Vaincre l’ennemi intérieur

il y a 3 heures 28 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

L’impossible équation du coronavirus

il y a 4 heures 22 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment Emmanuel Macron, via ses réformes, attise la France inflammable

il y a 4 heures 25 min
décryptage > International
Mère de vertu

Patience et prudence, piliers de la réponse iranienne à l'agressivité américaine

il y a 4 heures 26 min
décryptage > International
Danger ?

Frédéric Encel : "L’usage cynique du Covid-19 par des régimes autoritaires et/ou expansionnistes et des mouvances religieuses pose problème"

il y a 4 heures 27 min
décryptage > Santé
Effet indirect

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

il y a 4 heures 30 min
décryptage > Politique
Démarche de réfléxion

Jean Leonetti : "Le gouvernement a montré les limites de l’ambiguïté du « en même temps »"

il y a 4 heures 30 min
© FRANCOIS GUILLOT / AFP
© FRANCOIS GUILLOT / AFP
Aides publiques

Pourquoi le chemin vers la fusion des minima sociaux est difficile MAIS possible

Publié le 13 septembre 2018
Sera-t-il possible un jour de fusionner les minima sociaux en France ? Eléments de réponses avec Marc de Basquiat.
Marc de Basquiat
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc de Basquiat est fondateur de StepLine, conseil en politiques publiques, et chercheur associé du laboratoire ERUDITE. Il préside l’Association pour l’Instauration d’un Revenu d’Existence. Il intervient régulièrement comme expert GenerationLibre. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sera-t-il possible un jour de fusionner les minima sociaux en France ? Eléments de réponses avec Marc de Basquiat.

Fusionner les minima sociaux ?

Avant de fusionner des prestations aussi différentes, commencer par démonter l’effroyable usine à gaz du RSA et de la Prime d’activité, puis réaliser la jointure avec le système fiscal

 
Le 18 avril 2016, le député Christophe Sirugue a rassemblé une quasi-unanimité sur son rapport "Repenser les minima sociaux : vers une couverture socle commune"    . 
 
Son scénario 3 proposait de remplacer dix minima sociaux par la combinaison de trois prestations complémentaires. 
 
 
 
 
Malgré ce large consensus, la mise en œuvre de ce fameux scénario 3 n’est toujours pas d’actualité. Les politiques et les experts y font régulièrement référence, mais on n’est pas encore dans le concret. 
 
Deux obstacles majeurs :
1. Les règles applicables pour appréhender la situation réelle des bénéficiaires (structure familiale et niveaux de revenus) sont extrêmement hétérogènes entre les dix minima sociaux. 
2. La dégressivité des prestations en fonction des revenus échappe à toute logique d’ensemble.
 
 

L’actuelle familialisation du RSA est un obstacle majeur à toute rationalisation

Le rapport Sirugue prône avec sagesse que la Couverture socle commune soit « doublée pour un couple » et accordée « sans prise en compte des prestations familiales dans la base ressources ». Cette rupture avec les règles actuelles du RSA est majeure. Cela a un coût. Il faut l’assumer. 
 
Pour montrer l’enjeu concret pour les personnes concernées, considérons un petit extrait des 7 pages du formulaire de demande du RSA : 
 
 
Appliquant à la lettre les conditions d’attribution de la prestation, le formulaire interroge dans le détail sur la configuration familiale du demandeur, plus particulièrement sur son éventuelle vie de couple. La question particulièrement indiscrète « à quelle date avez-vous rompu votre vie en concubinage ? » laisse pantois. 
 
L’article proposant de rationaliser la politique familiale montre pourquoi il convient de remplacer la prise en compte des enfants, dans le calcul du RSA, par des Allocations Familiales Uniques. Cette réforme est un prérequis, de même que le rattrapage du « RSA Couple », qui devrait être égal à deux fois le RSA d’une personne seule. 
 
Le deuxième chantier majeur est la rationalisation des règles de dégressivité des prestations sociales avec le revenu.
 
 

La dégressivité de l’aide sociale avec le revenu doit basculer vers une logique fiscale

 
Depuis quelques années, l’administration fiscale améliore nettement ses processus, grâce à la déclaration d’impôt annuelle pré-remplie, puis la déclaration sociale nominative mensuelle, et bientôt le prélèvement à la source d’un acompte chaque mois. C’est un progrès qu’il faut saluer honnêtement : le fisc collecte de plus en plus facilement l’information sur l’ensemble des revenus des particuliers en France. 
 
Dans le même temps, le ministère des Affaires sociales envisage d’automatiser le calcul et le versement du RSA et de la Prime d’activité. Là aussi, il s’agit de prendre en compte  les revenus des ménages au plus près du temps réel. 
 
Ces deux démarches compliquées sont redondantes.
 
Nous proposons que l’administration fiscale soit le collecteur de référence pour les revenus des particuliers. Les prestations sociales dont le montant dépend du revenu du bénéficiaire seraient alors systématiquement calculées à partir des données fournies par l’administration fiscale.
 
Ceci est malheureusement compliqué par le fait que les administrations ne raisonnent pas sur le même périmètre. Le « foyer fiscal » réunit les couples mariés ou pacsés. La famille, au sens du « foyer social », réunit également les concubins, sans qu’on comprenne d’ailleurs très bien le fondement juridique de la prise en compte de ce statut de fait. C’est ainsi que le « foyer social » de concubins est généralement constitué de deux « foyers fiscaux ».
 
Cette complexité induit nombre d’aberrations dans le calcul des prestations sociales. On peut l’entrevoir ci-dessous, avec les courbes en bleu qui figurent l’évolution de la combinaison RSA et Prime d’activité en fonction des salaires d’une personne seule ou d’un couple.
 
 
 
 
Pour une personne seule au SMIC, toute augmentation de salaire s’accompagne du prélèvement de cotisations sociales non contributives à un taux élevé (du fait de la réduction Fillon, voir cet article. On constate sur le graphique que, de surcroit, la Prime d’activité diminue fortement dans cette zone, ce qui freine d’autant la progression du revenu disponible. 
 
Ce phénomène ne se retrouve pas sur la courbe concernant les couples, qui présente cependant d’autres anomalies. Tout ceci est d’une incohérence totale. Un ménage radical s’impose.
 

D’abord simplifier drastiquement le RSA et la Prime d’activité

 
Le schéma ci-dessous donne une idée de l’ampleur du chantier de rationalisation du RSA et de la Prime d’activité. Avant d’entreprendre un quelconque rapprochement avec d’autre minima sociaux, il est malheureusement indispensable de mener cette série de réformes.
 
 
C’est un projet compliqué, très technique, nécessitant de modifier de nombreux mécanismes également effroyablement alambiqués. Le gouvernement actuel aura-t-il le courage de se lancer dans le redesign complet de ces prestations ? Qui prend ce pari ? 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 07/07/2018 - 09:25
L’usine à gaz gauchiste est trop complexe...
tentez de faire une dérivation pour rassembler trois collecteurs-redistributeurs, et tout explose...il fallait simplifier tout cela, bien avant...ou ne pas faire le gauchisme...seule solution? ne toucher à rien, car elle explosera toute seule!
francoise34
- 07/07/2018 - 00:42
Et rien ne va bouger
On va parler, débattre, consulter, demander un rapport, peut être même nommer un groupe de travail ou une commission
Et plouf, rangement vertical, comme les autres, commission Attali ou rapport de l homme blanc racisė
Vous savez de qui je parle
Eface
- 06/07/2018 - 12:25
Avant toute réforme
Ne serait il pas judicieux de commencer par imposer sur le revenu toutes les aides sociales multiples et variée perçues par une famille qui parfois sont supérieures à un revenu du travail qui, lui, est imposé ?