En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

04.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

07.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

05.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

06.

Collaboration secrète avec la NSA : le scandale qui ébranle le Danemark (et devrait inquiéter l’Europe)

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 22 min 4 sec
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 3 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 4 heures 10 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 5 heures 16 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 6 heures 21 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 7 heures 14 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 7 heures 38 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 8 heures 17 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 8 heures 42 min
décryptage > Environnement
On tremble

Un nouveau délit va être créé : celui "d'écocide"

il y a 8 heures 50 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 1 heure 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 3 heures 48 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 4 heures 56 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 5 heures 32 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 7 heures 1 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 7 heures 28 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 8 heures 11 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 8 heures 35 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 8 heures 43 min
décryptage > Economie
Espoir dans la lutte contre le virus

Vaccins contre Covid-19

il y a 8 heures 55 min
© Alessandra Tarantino / POOL / AFP
© Alessandra Tarantino / POOL / AFP
Amen

"Nous avons besoin de la religion" : petits conseils de lecture sur la foi et la raison à tous ceux qui se sont étranglés en entendant Emmanuel Macron à Rome

Publié le 29 juin 2018
Le chef de l'Etat a déclaré, lors de son entretien avec le pape : "Nous avons anthropologiquement, ontologiquement métaphysiquement besoin de la religion".
Bertrand Vergely
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Vergely est philosophe et théologien.Il est l'auteur de plusieurs livres dont La Mort interdite (J.-C. Lattès, 2001) ou Une vie pour se mettre au monde (Carnet Nord, 2010), La tentation de l'Homme-Dieu (Le Passeur Editeur, 2015).  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le chef de l'Etat a déclaré, lors de son entretien avec le pape : "Nous avons anthropologiquement, ontologiquement métaphysiquement besoin de la religion".

Lors de son entretien avec le pape, Emmanuel Macron, a déclaré : « Nous avons anthropologiquement, ontologiquement métaphysiquement besoin de la religion ». Ces propos font l’objet de vives critiques de la part de ceux qui opposent strictement foi et raison. Pourquoi ces notions s’opposent-elles ? Quels sont les penseurs qui ont apporté une réponse à cette opposition ?

Bertrand Vergely : Pour comprendre ce que le chef de l’État a dit il importe de distinguer trois choses. D’abord le plan du religieux et celui du non religieux. Ensuite, le plan de la foi et celui de la raison. Enfin le plan de l’ontologique, du métaphysique et de l’anthropologique et ce qui est proprement empirique et existentiel.

     Comme le souligne Mircea Eliade, le grand spécialiste des religions, est religieux le fait de penser que la réalité se relie à une source d’être non mondaine et non humaine. Est de ce fait religieux le fait de vivre religieusement ce lien avec cette source d’être en étant dans la plus grande attention. Forcément cette attitude est une attitude de foi dans la mesure où poser qu’il existe un plan de réalité non humain et non mondain ou naturel demande de dépasser le plan de la raison courante qui, de façon pratique et utilitaire, ramène tout à la réalité matérielle de la nature et du monde ou bien encore de l’homme. D’où l’aspect métaphysique de la foi, métaphysique voulant dire au-delà de la nature. D’où son aspect ontologique, ontologique voulant dire science de l’être. Appelons l’être la réalité fondamentale, est de l’ordre de l’être le fait que les choses et les êtres existent.  Fait mystérieux, bouleversant, transcendant, dépassant l’imagination. Fait cependant accessible sous la forme de l’expérience de la présence. En ce sens, qu’est-ce qui est religieux ? Une croyance irrationnelle ? Nullement. Une adhésion profonde au contraire à l’essence de l’existence.

     Il y a à l’origine de toute chose et de tout être une présence inouïe. On est religieux quand on s’ouvre à celle-ci. Ouvrons-nous à cette présence, l’existence se met à parler. Elle devient parlante. Dialoguant avec cette présence on vit un rapport de plus en plus fort, de plus en plus profond à l’existence. La vie prend alors un sens. On vivait dans un monde plat, insignifiant, vide. Soudain l’existence se met à parler, à signifier, à résonner.  De sorte qu’il se met à valoir la peine que l’on vive.

 Les Anciens comme Héraclite pensaient que le Logos ou Raison gouverne le monde. Ils entendaient par raison ou Logos la présence qui rend toute chose, tout être parlant. En philosophie, c’est la phénoménologie, science des phénomènes, science des manifestations, science de la présence, qui a développé cette relation à la présence. Hegel, Husserl, Heidegger, en sont les fondateurs. Jaspers, Gabriel Marcel et Michel Henry en sont les représentants chrétiens. Sartre en est le représentant athée. Notre culture marquée par l’utilitarisme et, le matérialisme et l’athéisme oppose foi et raison en reléguant la foi dans les brumes de l’irrationnel.  Cette culture commet une erreur. La foi est de l’ordre de la profondeur et non pas de l’irrationnel. Ouvrant sur la présence elle est à l’origine de l’expérience de la vie la plus profonde qui soit. C’est ce que souligne le chef de l’État dans ses propos.  

     Nous avons besoin de la religion. Nous avons besoin de la foi. Pour nous ouvrir à la profondeur et à la richesse de l’existence. Gaston Bachelard, éminent spécialiste des sciences était aussi un éminent spécialiste de la vie poétique. Il pensait que la culture a besoin de raison mais aussi d’âme. On ne survit pas sans raison utilitaire. Mais on ne vit pas sans présence.  Depuis la préhistoire tous les peuples de la terre ont vécu la présence. Seul notre monde dominé par la techno-science se prive de cette source créatrice. D’où l’arriération de cette culture. Et les nombreux problèmes psychologiques et moraux que celle-ci rencontre. Vivons dans un monde sans présence et sans âme uniquement dominé par la raison matérielle et utilitaire. On se met à vivre un monde coupé en deux. En ce sens, les propos d’Emmanuel Macron n’ont rien de scandaleux. Ce sont au contraire des propos pleins de sagesse, de bon sens, d’humanisme. De la part d’un homme politique et d’un chef d’Etat ce sont des propos extraordinaires. Enfin, un homme politique, un chef d’État qui comprend quelque chose à l’existence et à l’homme.

Est-il dangereux d’opposer la foi sans la raison et la raison sans la foi ?

Bien évidemment, cette coupure engendrant le piétisme et le scientisme, l’un alimentant l’autre. Avec de graves conséquences. Coupons la foi de la raison et la raison de la foi. C’est la présence que l’on tue et avec la présence le sens de la religion comme celui de la science. Dans le domaine de la religion, la religion a besoin de la raison comme de la foi pour cultiver la présence et ainsi déboucher sur une religion parlante. Supprimons la raison. C’est la religion comme culture de la présence que l’on détruit. L’obscurantisme religieux se nourrit de cette coupure. L’infantilisme religieux également.

La religion a besoin d’être une religion parlante. La science aussi.  Coupons la raison de la foi en opposant la raison à la foi, la raison devenant purement utilitaire celle-ci donne une science mutilante et mutilée. Notre monde connaît aujourd’hui la violence du fanatisme religieux et la violence de la techno-science. La perte du sens de la présence en est la cause.

Le fanatisme et le scientisme  rêvent de changer le monde ainsi que l’homme. Tous deux procèdent de la même source à savoir une ignorance complète de la présence supplantée ici par la violence comme technique et là par la technique comme violence. Notre monde est incroyablement brutal.  L’opposition entre foi et raison et la perte du sens de la présence en sont la cause.

Que répondre à ceux qui opposent radicalement foi et raison ?

Qu’ils se trompent. Qu’ils ignorent qu’il existe entre foi et raison un point de rencontre sous la forme de la présence. Qu’ils peuvent en faire l’expérience en revenant à eux-mêmes et en se mettant à écouter l’existence qui vit en eux. Le christianisme a une longue tradition du sens de la présence, tradition trop peu connue, parfois refoulée par le christianisme lui-même du fait d’un moralisme et d’un conformisme religieux. La vraie science a, elle aussi, une longue tradition du sens de la présence, malheureusement refoulée par un scientisme assoiffé de domination technique. Ceci veut dire que la vraie religion comme la vraie science ne sont pas derrière nous mais devant nous. Quand religion et science retrouveront le sens de la présence le monde connaîtra une religion et une science extraordinaires.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
adroitetoutemaintenant
- 29/06/2018 - 09:19
Deux diables ensemble
Avec le même message : « il ne faut pas croquer mais seulement sucer ». L’un parle de l’Hostie dénaturée, l’autre de la sodomie.