En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

04.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

07.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
light > Sport
"Etat de santé confidentiel"
Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1
il y a 10 heures 3 min
pépite vidéo > Santé
Prouesse médicale
Une opération de deux soeurs siamoises s'est déroulée avec succès
il y a 10 heures 59 min
pépites > Santé
Réponse du gouvernement
Crise à l'hôpital : Emmanuel Macron dit avoir "entendu la colère et l'indignation" et promet des mesures fortes
il y a 12 heures 20 min
décryptage > Société
Rhétorique hochet

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

il y a 13 heures 40 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 13 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 14 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 15 heures 26 min
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 16 heures 50 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 17 heures 52 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 18 heures 39 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 19 heures 16 min
pépites > Europe
Voix de la France
La candidature de Thierry Breton à la Commission européenne a été validée par les eurodéputés
il y a 10 heures 34 min
pépites > International
Lourd bilan
Cessez-le-feu à Gaza après deux jours d'affrontements
il y a 12 heures 2 min
pépite vidéo > France
Incendie
Le toit de la mairie d'Annecy a été ravagé par les flammes
il y a 12 heures 52 min
pépites > France
Coup de sang
Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"
il y a 13 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 15 heures 19 min
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 16 heures 24 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 17 heures 31 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 18 heures 3 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 19 heures 3 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 19 heures 22 min
© Kirill KUDRYAVTSEV / POOL / AFP
© Kirill KUDRYAVTSEV / POOL / AFP
Prudence requise

Pourquoi les Occidentaux ne prennent pas assez au sérieux le discours de Poutine sur les avancées russes dans le nucléaire militaire

Publié le 28 juin 2018
Les élites dirigeantes françaises semblent complètement sous-estimer la puissance russe, alors que le pays possède pléthore de brillants jeunes ingénieurs et chercheurs.
Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les élites dirigeantes françaises semblent complètement sous-estimer la puissance russe, alors que le pays possède pléthore de brillants jeunes ingénieurs et chercheurs.

Le premier mars 2018, le président russe, Vladimir Poutine, a annoncé, au cours d’un discours annuel de politique générale, que son pays possédait désormais des armes nucléaires « invincibles », c’est-à-dire technologiquement plus avancées que celles qu’ont à leur disposition, l’autre superpuissance nucléaire, les Etats-Unis. Ce discours a été très largement commenté dans la presse Outre-Atlantique, créant une inquiétude patente chez les spécialistes de l’armement américain, l’arsenal dont disposerait Moscou étant réellement considéré comme supérieur à tout ce qui existe aujourd’hui, même si les autorités politiques de Washington tentent de minimiser la situation. Le très sérieux Washington Post parle même d’un effet « Sputnik » dans un article publié le 2 mars 2018, espérant que cette annonce contribue à une remise à niveau du nucléaire militaire américain, où les investissements ont été limités depuis la fin de la Guerre Froide dans un contexte de désarmement, faisant suite à l’application effective des différents traités sur la non-prolifération nucléaire.

Cependant, cette inquiétude légitime n’a guère touché les élites dirigeantes françaises, qui semblent complètement sous-estimer la puissance russe, alors que ce pays constitue, à l’heure actuelle, notre principal adversaire (« non déclaré » il est vrai) sur le continent européen puisque notre politique étrangère, dans le cadre de notre appartenance à l’Union Européenne et à l’OTAN, vise depuis plusieurs décennies à l’affaiblir. En conséquence, il ne faut pas s’attendre à des actions amicales de la Russie dans le futur. Il convient donc de ne pas répéter les erreurs du passé (l’Allemagne nazie d’Hitler prêtait à sourire au départ) et de prendre au sérieux le réarmement spectaculaire de l’empire eurasiatique, la crise syrienne ayant déjà montré concrètement ses nouvelles capacités en la matière.

En effet, l’élite française souffre d’un complexe de supériorité certain vis-à-vis de la Russie, qui a toujours était considéré comme un pays semi-barbare, pas vraiment européen, et donc technologiquement arriéré par rapport à l’occident, c’est-à-dire l’Europe occidentale et les Etats-Unis. Pourtant, au cours de la Guerre froide, ce qui s’appelait alors l’URSS a largement contribué à l’avancée de la science planétaire, réalisant de nombreuses premières (satellite, homme dans l’espace, station spatiale…). Au moment de sa chute, si l’URSS était en retard dans certains domaines, dont celui primordial de l’informatique, elle était en avance dans d’autres, comme les armes nucléaires et électromagnétiques, ce qui a été « oublié » par une historiographie officielle, qui a insisté, pour des raisons idéologiques, de manière exagérée sur la supériorité technologique de l’occident. Il n’apparaît donc guère surprenant que la réouverture des laboratoires militaires par Vladimir Poutine au cours des années 2000 conduisent, de nouveau, à des avancées technologiques dans les domaines où la Russie investit massivement, le pays bénéficiant de l’un des meilleurs systèmes éducatifs au monde et donc d’une pléthore de brillants jeunes ingénieurs et chercheurs. Ces avancées ne sont pas contradictoires avec un retard certain dans d’autres domaines, jugés moins stratégiques par le Kremlin. Il faut donc que les dirigeants français prennent au sérieux les affirmations de Vladimir Poutine.   

Il s’en suit que la posture militaire française doit être révisée. Malheureusement, le maintien de la dissuasion nucléaire est plus que jamais d’actualité (l’auteur de ces lignes comme tout un chacun aimerait vivre dans un monde sans risque nucléaire) et l’état-major ne doit pas uniquement consacrer ses réflexions stratégiques à la guerre asymétrique (lutte contre des guérillas ou des groupes terroristes), mais aussi se préparer à une éventuelle confrontation localisée en Europe orientale face à une armée puissante, comme c’était le cas pendant la Guerre Froide. Or, à l’heure actuelle, on voit mal comment une Union Européenne incapable de s’entendre sur un sujet, comme la crise des migrants, serait en capacité de mettre sur pied une force capable de résister à une intervention militaire russe massive à ses frontières, qui plus est sous la menace d’utilisation d’armes de destruction massive ultra-perfectionnées. Certains officiers de l’Otan affirment que la somme des troupes européennes est équivalente à l’armée russe, mais, ils oublient, un élément important, l’armée européenne n’existe que sur le papier et n’a pas de langue de commandement…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

04.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

07.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (28)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cagnotte
- 30/06/2018 - 09:35
corruption
ajm ton argument parait imparable et pourtant!
Tu dis qu'aux USA l'efficacité de la justice empêche toute corruption.
mais les élites de Washington on trouvé depuis longtemps la parade :ils l'ont légalisée! C'est w Bush qui a finalisé cette situation par une loi qui autorise des versements sans limite de somme aux candidats des élections présidentielles et du capitole.par ailleurs le lobbying est omniprésent.Il est évident que par ce système, l’ascenseur doit être renvoyé.Un des résultats est que tous les anciens présidents et les sénateurs sont pratiquement millionnaires et que les lois qui gênent le corporate power ne passent jamais.Par exemple Trump a été très aidé par les pétroliers pour sortir les usa de l'accord de Paris.
A M A
- 30/06/2018 - 09:19
ce sont toujours les c... qui ont raison
Quand en 1938 le jeune Capitaine Stelhin attaché Air à l'ambassade de Berlin soulignait les progrès colossaux de la Luftwaffe, on se gaussait à Paris devant les divagations de ce jeune homme.
Quand les Services annonçaient que tout semblait annoncer une percée allemande par les Ardennes, ce n'était que pure imagination.
Pas possible disait-on.
A Paris, on est si intelligent qu'on a toujours raison sauf que ce sont toujours les c... qui ont raison
tananarive
- 29/06/2018 - 20:58
La technologie Russe.
Le Koursk avaient de super torpilles, 100 Kilomètres heures, mais un joint d'étanchéité n'avait pas été changé dans les temps. On a vu le résultat. Les socialistes sont surtout fort en gueule et profitent de nos faiblesses.