En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

03.

Le mystère du lac de Starnberg : comment est vraiment mort Louis II de Bavière

04.

Carla B. vole au secours de Brigitte M., Jenifer de son mari (mais là, c’est face à la mafia); Céline Dion ne vend plus, Kanye West vend tout (et n’importe quoi); Britney Spears veut qu’on lui laisse voir ses enfants; Kate Middleton enceinte du 4ème ?

05.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

06.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

07.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

06.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Emotion
Clémence Botino, Miss Guadeloupe, a été élue Miss France 2020
il y a 51 min 41 sec
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

La Silicon Valley chinoise : Shenzhen, la ville d'adoption de Huaweï, véritable atout pour l'innovation, la stratégie et le rayonnement mondial de l'entreprise

il y a 4 heures 8 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La clé de la réussite pour une stratégie efficace face à la radicalisation : la nécessité de lutter contre la source du recrutement djihadiste

il y a 5 heures 11 min
décryptage > Politique
Et maintenant le "Jewxit" !

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

il y a 13 heures 19 min
décryptage > Economie
Sommet

Sous les BRICS, la Chine

il y a 14 heures 9 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que les modifications de nos régimes et de nos modes de production alimentaires peuvent changer pour la planète. Ou pas
il y a 14 heures 59 min
décryptage > Politique
Discours de l’anti-méthode

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

il y a 16 heures 7 min
décryptage > France
Usual Suspects

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

il y a 16 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le roman des Goscinny, naissance d'un gaulois" de Catel Muller : un parcours tendre et souriant aux sources de l'inspiration du père d'Astérix et Obélix

il y a 1 jour 2 heures
pépites > Défense
Solidarité et soutien envers nos soldats
Emmanuel Macron sera avec les militaires français en Côte d’Ivoire pour les fêtes de fin d’année
il y a 1 jour 4 heures
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Mars : de la glace détectée à 2,5 cm seulement sous la surface ; Science décalée : on boit plus d’alcool dans les pays froids et sombres
il y a 1 heure 45 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La délicate question des terroristes étrangers et de leurs nationalités

il y a 4 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Si je t'oublie" de Morgan Sportès : le captif amoureux

il y a 12 heures 47 min
décryptage > France
Wiki Agri

Le Sénat se penche (enfin) sur le suicide des agriculteurs

il y a 13 heures 44 min
décryptage > International
Bras de fer

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

il y a 14 heures 34 min
décryptage > Culture
N’oublie pas leurs petits souliers

Petit (riche) papa Noël : mais au fait, que rapportent les tubes de Noël chaque année à leurs auteurs ?

il y a 15 heures 13 min
décryptage > Europe
"Get Brexit Done"

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

il y a 16 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Jeune homme à la Mule" : quand Michel Orcel chausse la lorgnette de Stendhal…

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Raymonda" de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa : la perfection classique pendant trois heures d’horloge… Et on en redemanderait…

il y a 1 jour 2 heures
pépite vidéo > Religion
Huit mois après
Chantier de Notre-Dame de Paris : France 2 dévoile des images de l'intérieur de la cathédrale
il y a 1 jour 4 heures
© Stefan ROUSSEAU / POOL / AFP
© Stefan ROUSSEAU / POOL / AFP
Y-a-t-il encore un pilote à Londres ?

Gros coup de flou sur le Brexit : la grande fragilité politique de Theresa May entrave les négociations

Publié le 27 juin 2018
La situation politique britannique est très incertaine. Le gouvernement doit prendre des décisions importantes dans les semaines à venir, notamment sur la proposition faite à l’Europe sur la future relation douanière.
Renaud Thillaye est consultant en affaires européennes et analyste politique, expert associé à la Fondation Jean Jaures et à Policy Network. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Renaud Thillaye
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Renaud Thillaye est consultant en affaires européennes et analyste politique, expert associé à la Fondation Jean Jaures et à Policy Network. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La situation politique britannique est très incertaine. Le gouvernement doit prendre des décisions importantes dans les semaines à venir, notamment sur la proposition faite à l’Europe sur la future relation douanière.

Atlantico : Alors que le conseil européen prévu ces 28 et 29 juin devrait aborder longuement la question du Brexit, comment évaluer la situation politique intérieure au Royaume-Uni à la veille de ce rendez-vous ? En quoi la question de l'Union douanière, posant la question d'un vrai ou d'un "faux" Brexit est-elle au centre des débats ?

Renaud Thillaye : La situation politique britannique est très incertaine. Au-delà du sommet de cette semaine, le gouvernement doit prendre des décisions importantes dans les semaines à venir, notamment sur la proposition faite à l’Europe sur la future relation douanière. La parution d’un livre blanc détaillant les propositions de Londres sur la future relation commerciale est prévue début juillet. Le gouvernement apparait divisé ente ceux qui (comme Boris Johnson) prônent une rupture nette avec Bruxelles, quitte à mettre en danger l’absence de frontière en Irlande du Nord et de manière générale la fluidité qui caractérise les relations commerciales aujourd’hui ; et ceux (comme Philip Hammond) qui préfèrent un « alignement règlementaire » maximum afin de restreindre le besoin de contrôles aux frontières. 

En parallèle, le Parlement doit débattre de deux lois – l’une permettant au gouvernement de conduire une politique commerciale indépendante de cette de l’Union européenne (« Trade Bill »), l’autre rétablissant la compétence douanière (« Customs Bill »). Sur ces deux textes, des amendements ont été déposés qui, s’ils étaient adoptés, conduiraient le Royaume-Uni à rester dans une forme d’union douanière avec l’UE. En principe, il existe une courte majorité à la chambre des Communes pour faire passer ces amendements. Jusqu’ici Theresa May a réussi à canaliser les velléités de rébellion au sein des Conservateurs pro-Européens. Si un tel vote avait lieu, elle pourrait décider de l’accepter et de poursuivre les négociations sur cette base, mais elle ferait alors face à la fronde des Conservateurs anti-Européens. La stabilité politique actuelle apparait donc très précaire.

Au regard des rapports de force actuels et de la position de Theresa May, comment anticiper le résultat des négociations qui s'annoncent ? Quelles sont les lignes rouges à ne pas franchir pour les deux parties ? 

L’accord de sortie est connu dans les grandes lignes, bien que deux points restent en suspens : les garanties sur la frontière irlandaise et la gouvernance de l’accord, avec ou non l’implication de la Cour de Justice. Les points relatifs aux droits des citoyens et au « règlement financier » britannique sont réglés. Le principe d’une période de transition de 21 mois (jusqu’en décembre 2021) permettant au Royaume-Uni de rester dans le Marché unique et l’Union douanière également.

En revanche, les principes sur lesquelles sur la négociation de la future relation doit être basée sont encore incertains. Ils dépendent des positions britanniques qui, on l’a vu, manquent de précision et peuvent encore évoluer. Si l’on se fie toutefois aux déclarations passées de Theresa May, le Royaume-Uni et l’UE s’orientent vers un accord de partenariat « spécial et approfondi », qui inclurait un très haut niveau de coopération sur les questions de sécurité et de politique étrangère, ainsi qu’un accord de libre-échange ambitieux. Ce dernier reflèterait la réalité de deux économies très intégrées et alignées sur le plan règlementaire, qui pourraient toutefois diverger à l’avenir. Selon toute vraisemblance, la circulation des biens ne sera que peu entravée, avec cependant de nouvelles contraintes administratives et douanières pour les entreprises qui importent ou exportent de part et d’autre. Les contrôles aux frontières seraient automatisés au maximum. Mettre en place ces nouvelles modalités prendra cependant du temps, ce qui implique qu’une seconde période de transition pourrait être négociée. Dans le domaine des services, il est probable que le Royaume-Uni sera considéré comme un pays tiers. Faute de régimes d’équivalence, certains secteurs de la finance se verraient alors refusés de vendre leurs services à partir de Londres.

Alors que les milieux d'affaire portent de plus en plus la voix pour critiquer l'action du gouvernement et l'incertitude qui pèse sur elles, comment évaluer leur impact sur l'action du gouvernement ? Ces voix peuvent-elles être entendues ? 

Les milieux d’affaires sont étroitement consultés pas le gouvernement. Les ministres les plus modérés, comme Philip Hammond, ne manquent d’ailleurs pas de mettre en avant leurs préoccupations pour exiger davantage de clarté. Les députés ayant dans leur circonscription une entreprise ayant suspendu ses investissements ou menaçant de quitter le pays donnent de la voix. Cependant, force est de constater que les milieux d’affaire ne sont pas aussi écoutés qu’on pourrait s’y attendre. La presse eurosceptique les vilipende comme ennemis du peuple. Les Conservateurs anti-Européens leur répondent que de nouvelles opportunités vont s’ouvrir à eux, et soulignent que le Brexit ne relève pas que d’une logique économique. On se retrouve dans cette situation paradoxale que le parti travailliste de Jeremy Corbyn est plus proche de la position de la CBI (le Médef britannique) que les Conservateurs.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

03.

Le mystère du lac de Starnberg : comment est vraiment mort Louis II de Bavière

04.

Carla B. vole au secours de Brigitte M., Jenifer de son mari (mais là, c’est face à la mafia); Céline Dion ne vend plus, Kanye West vend tout (et n’importe quoi); Britney Spears veut qu’on lui laisse voir ses enfants; Kate Middleton enceinte du 4ème ?

05.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

06.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

07.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

06.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kelenborn
- 27/06/2018 - 22:34
Toujours pas
de "boat peoples" anglais en haillons demandant l'asile à Calais! A y regarder de plus près les anglais vont avoir les rares avantages de l'UE sans les emmerdes! Quel peuple avisé!