En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Quibik - Domaine Public
Ça se soigne, docteur ?

Et pour remplacer "la bête immonde", Macron inventa "la lèpre"

Publié le 23 juin 2018
Le président de la République est, comme le furent les rois de France, un thaumaturge. Grâce à lui, cette affreuse maladie sera vaincue.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président de la République est, comme le furent les rois de France, un thaumaturge. Grâce à lui, cette affreuse maladie sera vaincue.

Au Moyen Âge, les rois guérissaient les écrouelles. Saint Louis excella dans ce domaine. À cette époque, la lèpre faisait des ravages en Europe. On la craignait, si l'on peut oser cette expression, comme la peste... Avec les progrès de la médecine et de l'hygiène, on croyait cette maladie éradiquée. On se trompait. Elle a fait un retour massif et inquiétant sur notre continent. Une épidémie diagnostiquée par le Dr Macron.

Le Président de la République, parlant à Quimper, a dénoncé "la lèpre populiste" qui touche une grande partie de notre continent. Aucun mot n'est aussi fort que "lèpre" pour désigner ce qu'il appelle "le réveil des nationalismes et des égoïsmes". Il nous semble que Macron aurait du être un peu plus circonspect dans son vocabulaire.

Les premiers populistes qu'il a dénoncé, c'étaient les Italiens. Qualifiés de "cyniques et irresponsables" pour avoir refusé d'accueillir l'Aquarius. Puis, Emmanuel Macron a rencontré Giuseppe Conte, le Premier ministre italien. Ils ont affiché "une entente parfaite"... Macron lui a donné l'accolade. Il n'a pas eu peur d'attraper la lèpre. À suivre la pensée complexe du président de la République, il y a des dizaines de millions de lépreux eu Europe. Les Italiens déjà nommés, les Anglais avec le Brexit, les Hongrois, les Polonais, les Tchèques. Ça en fait du monde  !

Au Moyen Age, les lépreux devaient se déplacer avec une crécelle pour prévenir les braves gens de leur contagieuse arrivée. Vous entendez le bruit monstrueux des crécelles qui envahissent l'Europe ? Une seule solution pour éviter que les lépreux viennent en France, fermer nos frontières aux Italiens, Anglais, Hongrois, Polonais et Tchèques.

Mais Macron a peut-être une autre idée pour nous prémunir contre la lèpre. On lui prête l'intention de financer l'agrandissement de la célèbre léproserie du Dr Schweitzer à Lambaréné. Elle deviendra un gigantesque camp de rétention pour nos indésirables. Les Gabonais sont partants : ils aiment les Européens, même malades.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

06.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

07.

Yémen, la situation évolue discrètement cet été à l'abri des regards des vacanciers

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ourston
- 26/06/2018 - 03:01
Macron le preux
Macron le preux (et non lépreux!) va -t-il s'attaquer aux causes de la "maladie" plutôt qu'à ses effets?
jacques brachat
- 24/06/2018 - 08:58
la lèpre de M.Macron
Rien qu'à lire le titre je sais que c'est du Rayski et c'est trés bien continuez.Il était temps que quelqu'un relève l'expréssion insultante qu'a eue Macron à l'égard des peuples qui refusent la disparition de leur culture.Le terme "populisme " déja discriminatoire n'était pas suffisant.Il est vrai que dans populisme il y a peuple.
ELIED
- 23/06/2018 - 21:13
@ J'accuse
Bravo pour votre précision! L'islamisation rampante est en effet bien plus dangereuse.