En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

02.

Bayonne : le journaliste Christophe Hondelatte déplore les nuisances sonores du 1er RPIMa en plein confinement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

06.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

07.

Coronavirus : où l’on apprend qu’en Afrique du Sud les heures les plus sombres de l’apartheid sont revenues…

01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

ça vient d'être publié
pépites > High-tech
Indicateurs utiles
Google décide de partager les données de localisation des utilisateurs comme un nouvel outil dans la lutte contre le coronavirus
il y a 2 heures 8 min
pépites > International
Aux origines du virus
Chine : des marchés d’animaux sauvages auraient réouvert
il y a 3 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chanson bretonne, L’Enfant et la Guerre, Deux contes" de J.M.G. Le Clézio : l’émotion des souvenirs d’enfance. 2 contes sensibles et subtils

il y a 4 heures 46 min
light > France
Manœuvres militaires
Bayonne : le journaliste Christophe Hondelatte déplore les nuisances sonores du 1er RPIMa en plein confinement
il y a 8 heures 45 min
Avec modération
Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique
il y a 10 heures 43 min
light > Culture
"Magie" du confinement
J.K Rowling lance un site Internet dédié à Harry Potter en cette période de confinement
il y a 12 heures 4 min
pépites > International
Bilan présidentiel
Coronavirus : Donald Trump révèle qu'il a été testé une nouvelle fois et qu’il est toujours négatif
il y a 14 heures 43 min
pépite vidéo > Politique
"Restez chez vous" pour sauver des vies
Le gouvernement a un message clair : "ne partez pas en vacances" et "respectez le confinement"
il y a 16 heures 1 min
pépites > Education
Calendrier bouleversé
Jean-Michel Blanquer révèle que les épreuves du bac 2020 et du brevet seront remplacées et validées par le contrôle continu
il y a 16 heures 53 min
décryptage > France
Face à la crise

L’incapacité bureaucratique française face au Covid-19

il y a 17 heures 52 min
pépites > Media
Contamination de l’information
Reporters sans frontières a lancé "l’Observatoire 19" de la liberté de la presse en pleine crise du coronavirus
il y a 2 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Siècle des Quatre Empereurs" de Rémi Kauffer : un formidable récit historique, une gigantesque fresque humaine et une épopée haletante

il y a 4 heures 27 min
pépites > Santé
Données des Ehpad communiquées
Covid-19 : plus de 6.500 morts en France, selon les derniers chiffres dévoilés par Jérôme Salomon
il y a 8 heures 11 min
pépite vidéo > Economie
Leçons de la crise
Jacques Attali estime que "commencer à parler" maintenant "du déconfinement est une plaisanterie du 1er avril"
il y a 9 heures 42 min
pépites > Santé
Recommandations
Covid-19 : l'Académie de médecine se prononce pour le port obligatoire du masque, même pour les modèles "alternatifs"
il y a 11 heures 32 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir se noircit et quand le bleu devient plus bleu : c’est l’actualité toujours pas déconfinée des montres
il y a 14 heures 17 min
pépites > France
Polémique
Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse
il y a 15 heures 25 min
pépites > Justice
"Bombe" sanitaire
Coronavirus : les prisons françaises comptabilisent 6.266 détenus en moins depuis le début du confinement
il y a 16 heures 20 min
décryptage > Politique
Contagion

Abjurez le libéralisme et vous serez sauvé !

il y a 17 heures 37 min
décryptage > Economie
Ralentissement

Inflation en chute libre : la déflation est en marche et nous ne réagissons pas (assez)

il y a 18 heures 19 min
© ALEXANDER NEMENOV / AFP
© ALEXANDER NEMENOV / AFP
Penalty !

Coup d'envoi de la Coupe du monde de foot : ces enjeux géopolitiques qui se jouent derrière le match d'ouverture Russie-Arabie Saoudite

Publié le 14 juin 2018
Le match d'ouverture du Mondial oppose le pays hôte, la Russie, à l'Arabie saoudite, ce jeudi, à Moscou.
Cyrille Bret, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, de Sciences-Po Paris et de l'ENA, et anciennement auditeur à l'institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) est haut fonctionnaire et universitaire. Après avoir enseigné...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cyrille Bret
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cyrille Bret, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, de Sciences-Po Paris et de l'ENA, et anciennement auditeur à l'institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) est haut fonctionnaire et universitaire. Après avoir enseigné...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le match d'ouverture du Mondial oppose le pays hôte, la Russie, à l'Arabie saoudite, ce jeudi, à Moscou.

Atlantico : Le match d'ouverture de la coupe du monde, qui se tiendra ce 14 juin à Moscou, opposera l'équipe de Russie à l'Arabie Saoudite. Quels sont les enjeux d'une telle rencontre concernant ses aspects diplomatiques ? De l'opposition sur le terrain syrien aux intérêts communs concernant le pétrole, comment évoluent les relations entre les deux pays ?

Cyrille Bret : Entre la Fédération et le Royaume, les relations sont tourmentées. Et historiquement marquées par les tensions et les rivalités. Sur le marché des hydrocarbures, ces deux leaders des exportations de gaz et de pétrole sont concurrents. Cette concurrence est avivée par le fait que la Russie a refusé constamment de devenir membre du cartel de l'OPEP et poursuit donc une stratégie propre en matière de volumes et de cours. Cette divergence est apparue en 2013 au moment où Riyad a été accusée par Moscou d'augmenter les quantités de pétrole en production pour faire baisser de plus de moitié les cours afin de préserver ses parts de marché et de faire baisser les revenus des autres acteurs, Russie, Iran et Vénézuela notamment. Sur le plan stratégique, les deux pays appartiennent traditionnellement à deux camps différents. Durant la Guerre Froide, l'Arabie Saoudite a été un soutien des Etats-Unis dans la région, achetant ses armements aux grands groupes américains, soutenant l'intervention américaine contre l'Irak et finançant les moudjahidines afghans contre la campagne soviétique. De son côté, Moscou a historiquement soutenu des régimes en rivalité avec Riyad : la Syrie de la dynastie Al-Assad, le Yémen communiste et l'Iran.

Toutefois, les relations sont aujourd'hui en amélioration et ce match doit le manifester. Le monarque saoudien s'est rendu en Russie à l'automne dernier, en 2016 les deux pays ont réglé leur différend en matière de cours du pétrole pour les faire remonter et une coopération politique commence pour résoudre la crise syrienne. Ce sont les débuts d'un réchauffement limité qui seront vraisemblablement mis en évidence dans les tribunes du stade Loujniki le 14 au soir. Surtout si l'héritier saoudien, MBS, est présent pour échanger une poignée de main avec le président russe.

Comment envisager cette relation du point de vue des dirigeants actuels, d'un Mohammed ben Salmane dont la discrétion actuelle laisse cours à de nombreuses rumeurs à un Vladimir Poutine dont l'ombre a pesé sur le dernier G7 ? Quels sont les intérêts communs sur lesquels les deux hommes peuvent compter ? 

Les deux leaders ont des statuts bien différents sur la scène internationale. Mais ils peuvent aujourd'hui avoir des intérêts convergents. D'une part, l'héritier saoudien, encore inconnu il y a trois ans, doit affirmer son rôle comme modernisateur du pays et comme acteur internationale. Et la neutralité de Moscou est importante pour cela : il a commencé à moderniser l'économie de son pays et à réduire sa dépendance aux hydrocarbures grâce au plan Vision 2030. Il a également commencé à améliorer la condition des femmes en les autorisant à conduire leurs véhicules et à assister à des matches de football. Et, sur le plan extérieur, il a lancé le Royaume dans une expédition au Yémen. Pour asseoir son statut, contesté à l'intérieur du Royaume, il a besoin de reconnaissance extérieure. Et afficher une bonne relation avec Vladimir Poutine lui permet non seulement d'affirmer son statesmanship mais également de ne pas paraître trop exclusivement dépendant des Etats-Unis.

Pour le président russe, l'équation est différente : il est incontestablement un acteur majeur de la scène international. Mais il doit remédier à la faiblesse que lui imposent les sanctions occidentales depuis 2014. Il est donc à la recherche d'alliance et de relations alternatives : il approfondit ses relations avec la République populaire de Chine, soutient l'Iran... et améliore ses relations avec l'Arabie Saoudite. Aussi pour braconner sur les terres américaines. Comme en Egypte.

En matière de sport international, c'est l'image qui prime. Une rencontre de football entre la Russie et l'Arabie n'intéressera pas la masse des supporters. Mais elle peut infléchir l'image des dirigeants et des pays.

Quels sont les risques pesant sur la relation entre les deux pays, notamment sur les divergence évidentes qui peuvent découler de la gestion du cas iranien ? 

La place de l'Iran au Moyen-Orient, dans le Golfe et en Asie centrale est la principale pierre d'achoppement entre les deux pays. Pour la Russie, l'Iran est un allié militaire en Syrie pour soutenir le régime Al-Assad, une puissance capable de faire pièce à l'influence américaine en Irak. Pour l'Arabie, l'Iran est la puissance perse rivale traditionnelle, mais aussi le pôle chiite qui suscite l'hostilité des sunnites et le voisin de l'autre côté du Golfe... Toutefois, là encore des convergences inattendues peuvent émerger. La Russie surveille de près les progrès de l'Iran et se méfie d'un trop fort rayonnement du pays en Asie centrale. Ainsi, pour trouver une issue au conflit syrienne, c'est du côté de Riyad et non pas de Téhéran qu'il sera possible de trouver des recours. Arabie comme Russie peuvent converger, à terme, pour contenir un Iran trop fort au Moyen-Orient.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

02.

Bayonne : le journaliste Christophe Hondelatte déplore les nuisances sonores du 1er RPIMa en plein confinement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

06.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

07.

Coronavirus : où l’on apprend qu’en Afrique du Sud les heures les plus sombres de l’apartheid sont revenues…

01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires