En direct
Best of
Best of du 5 au 11 janvier
En direct
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
A la dérive
PC, LFI, NPA... Ces électorats communautaires qui tirent de plus en plus la gauche radicale hors du champ républicain
Publié le 14 juin 2018
Le maire de Bezons a déclenché une polémique en apposant la plaque « Allée de la Nakba » dans sa ville, en référence à l’exode des Palestiniens en 1948 lors de la création de l’Etat d’Israël.
Sylvain Boulouque est historien, spécialiste du communisme, de l'anarchisme, du syndicalisme et de l'extrême gauche. Il vient de publier sa nouvelle note, La gauche radicale : liens, lieux et luttes (2012-2017), à la Fondapol (Fondation pour l&...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvain Boulouque
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvain Boulouque est historien, spécialiste du communisme, de l'anarchisme, du syndicalisme et de l'extrême gauche. Il vient de publier sa nouvelle note, La gauche radicale : liens, lieux et luttes (2012-2017), à la Fondapol (Fondation pour l&...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le maire de Bezons a déclenché une polémique en apposant la plaque « Allée de la Nakba » dans sa ville, en référence à l’exode des Palestiniens en 1948 lors de la création de l’Etat d’Israël.

Atlantico : Le maire de Bezons a déclenché une polémique en apposant la plaque « Allée de la Nakba » dans sa ville, en référence à l’exode des Palestiniens en 1948 lors de la création de l’Etat d’Israël. Le Préfet a fait enlever cette plaque mardi, au motif qu'il s'agit d'une  « prise de position rompant avec le principe de neutralité républicaine".  Ce n'est pas la première fois que le maire déclenche des polémiques en marquant son soutien au peuple palestinien. Comment expliquer que les élus du parti communiste et d’autres mouvements comme le NPA affirment ce soutien de manière visible ?

Sylvain Boulouque : Le soutien au peuple palestinien est une stratégie de longue date au sein du parti communiste et plus largement des mouvements de gauche radicale. Dès la création d’Israël, le PC français s’est aligné sur la politique de l’URSS et  donner des noms de rues par « solidarité » est une tradition historique qui n’a rien de surprenant Par ailleurs, tous les partis ou familles politiques pratiquent des choix orientés en la matière.  La réaction du préfet en revanche est plus étonnante, car il est très rare qu’une telle interdiction soit prise contre un maire.

Cette semaine également, le rappeur Médine a été défendu par la députée de la France insoumise, Danièle Obono. Elle a déclaré au sujet de son concert au Bataclan : "pourquoi ça me choquerait ? C’est un chanteur qui se produit dans une salle de spectacle. Et voilà." Que révèlent ces prises de positions, qui par ailleurs n'ont pas été commentées par le parti de Jean-Luc Mélenchon ? S'agit-il d'une stratégie électoraliste ?

Danièle Obono a toujours eu une démarche personnelle, elle est proche des Indigènes de la République et dans la mesure où Médine n’est pas fermé à ces mouvements, elle le défend naturellement. Par ailleurs elle représente un courant minoritaire de la France Insoumise et  si Jean-Luc Mélenchon ne commente pas ses déclarations, cela ne veut pas dire qu’il la soutient. Son parti est composé d’électrons libres et aussi différents que François Ruffin peut l’être de Danièle Obono.  Il faut avoir à l’esprit que Mélenchon a passé un contrat avec les députés éligibles de la FI avant d’être élus pour constituer un groupe parlementaire à l’Assemblée nationale. Or si ce groupe devait entrer un conflit sur le terrain idéologique et connaître des départs, il risquerait très vite de ne plus avoir le nombre de députés nécessaires pour exister. 

Danièle Obono et Marwan Muhammad, ex porte-parole du Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF), tiennent une conférence commune le 13 juin sur le thème des « violences policières », fondée sur la "convergence des luttes entre musulmans et militants de gauche". Cette stratégie a-t-elle un sens pour la FI ?

A l’image du parti communiste, cela correspond à une stratégie de défense de l’opprimé,  victime du système capitaliste et de la brutalité de l’Etat. Les musulmans incarnent pour la gauche radicale une nouvelle forme de prolétariat sur lequel ils fondent leurs actions militantes et dénoncent l’ordre établi. Le PC a eu cette stratégie lors du congrès de Bakou en 1920 avec les peuples d’Orient, et en Iran en 1979 également, pour renverser le Shah. Mais encore une fois, ces positions ne reflètent pas l’électorat de la FI, qui est dans sa grande majorité fondamentalement laïc, tout comme son président qui fustige toutes les religions. L’électorat de la FI est composé en majorité de personnes issues des classes moyennes à fort éduquées, souvent urbaines et culturellement « ouvertes ». Leur conception de la laïcité n’est sans doute pas intransigeante mais leur attachement aux valeurs républicaines est une donnée importante dans leur non-adhésion aux courants communautaristes de la gauche radicale.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
04.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
05.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
07.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
01.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Le Royaume-Uni se prépare à un Brexit sans accord et ne voit plus comment arrêter cette chronique d’un chaos annoncé
04.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
05.
Littéralement explosif : le sondage exclusif qui montre que la condamnation de la violence par les Français... baisse (et que le nombre de ceux qui disent la comprendre augmente)
06.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
07.
Inégalités : la France est allée au maximum de ce que la redistribution fiscale permettait. Voilà ce qui pourrait être fait désormais
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
04.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
05.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
06.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
03.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
04.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
05.
Marine Le Pen : vent en poupe mais… tigre de papier ?
06.
Si la France vit un moment révolutionnaire (et voilà pourquoi c’en est bien un), quelle stratégie politique pour éviter le chaos et en sortir par le haut ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 14/06/2018 - 16:23
tous des ordures !!
aujourd'hui la France a voté la résolution à l'ONU contre Israel... tous les lécheurs de babouches nous pourrissent la vie et les français vont se révolter, tout le monde en a ras le pompon..
quelle honte, tous ces collabos !

REVERJOVIAL
- 14/06/2018 - 15:21
Communisme avec mensonge et propagande historique
Tient donc la religion n'est plus l'opium du peuple pour cette gauche anti cléricale qui bafoue ses principes et son idéologie au nom de la haine de l'Occident et du capitalisme. Qu'ils se méfie pour un musulman un athée est le pire ennemie !
ajm
- 14/06/2018 - 14:45
Logique.
L'électorat de FI ( extrême gauche en général ) est très fort précisément dans les régions où l' electorat " musulman" est très présent : région Marseillaise, banlieues nord de Paris etc.. C'est assez logique.