En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

06.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

07.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

01.

Un appel contre l'Europe

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

05.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 8 heures 6 min
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 10 heures 48 min
light > Sport
Légende du cyclisme
Mort de Raymond Poulidor, "l'éternel second" du Tour de France, à l'âge de 83 ans
il y a 12 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 13 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 14 heures 15 min
pépite vidéo > Europe
Inondations
Les images impressionnantes de "l'acqua alta" historique à Venise
il y a 15 heures 14 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 16 heures 10 min
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 17 heures 24 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 17 heures 56 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 18 heures 28 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 10 heures 28 min
pépites > International
Révolte
Liban : une déclaration du président Michel Aoun provoque la colère des manifestants
il y a 11 heures 34 min
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 13 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 14 heures 5 min
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 14 heures 27 min
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 15 heures 38 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 17 heures 3 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 17 heures 54 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 18 heures 15 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 19 heures 1 min
© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP
Cessons de rire

"Police partout, justice nulle part !" disent-ils. Mais eux c'est "Haine partout, matière grise nulle part !"

Publié le 13 juin 2018
Ils se spécialisent maintenant dans la bave aux lèvres. Il faudrait les faire taire.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ils se spécialisent maintenant dans la bave aux lèvres. Il faudrait les faire taire.

Danièle Obono occupe une place de choix dans notre répertoire comique. Même qu'elle détrône Yassine Belattar. La député de la France Insoumise s'emploie depuis longtemps à nous faire rire. Pareil avec Marwan Muhammad du collectif contre l'Islamophobie en France

Quand il proteste contre les attentats à la pudeur commis par nos flics racistes et islamophobes sur des femmes pieuses auxquelles ils demandent d'enlever leurs burqas, on rit également à gorge déployée.

Finita la commedia ! Ils ont cessé d'être grotesque pour se vautrer dans l'infamie. Ces deux personnages organisent une rencontre à Étouvie pour dénoncer les crimes de la police française. Avec ce slogan déjà tellement entendu : "Police partout, justice nulle part !" pour l'occasion, ils ont concocté une affiche très parlante. On y voit deux policiers casqués en train de martyriser un enfant. Un enfant, pas un "jeune".

L'enfant est clairement identifié : il porte une capuche. Et qui va venir à leur réunion ? Des enfants et des "jeunes" en capuche. Ils se reconnaitrons dans l'affiche. Le message qui leur est adressé est clair. On vous frappe, on vous tue…

Nourris par ce breuvage haineux, peut-être que certains d'entre eux y trouveront un encouragement à frapper des policiers, à les faire brûler dans leur véhicule. D'ailleurs, ils sont quelques-uns à le faire déjà.

L'affiche de Danièle Obono et de Marwan Muhammad n'est ni plus ni moins qu'une incitation au meurtre. En droit français, c'est un délit puni par la loi. Ils commettent un autre délit, qui s'appelle "détournement de mineurs". Les autorités auront-elles le courage d'interdire cette réunion ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

05.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

06.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

07.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

01.

Un appel contre l'Europe

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

05.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Borgowrio
- 14/06/2018 - 06:58
Police de la pensée ... Et ça marche
Suivant que vous soyez blanc ou noir , les jugements de cour vous rendrons noir ou blanc . Sans parler de la couleur , il s'agit plus de l'appartenance au camp du bien , qu'on ne peut pas soupçonner d'avoir des propos incitants à la haine . Ils ne s'en privent pas . Attention si à droite on en dit le dixième , on est immédiatement traité de raciste , islamophobe , extrême droite et autre
2bout
- 13/06/2018 - 22:48
Face à ce que l'on estime injuste ou amoral,
soit on se couche, soit on agit. Et pour illustrer ces propos, retour à cette expérience de première campagne électorale municipale à laquelle j'ai participé. La liste sortante était bien sur dans une position de force qui lui permettait d'envisager sa réélection mais surtout lors du scrutin les urnes sont restées sans surveillance, les scrutateurs de la liste d'opposition étaient en nombre insuffisant, les émargements ne correspondaient pas au nombre de bulletins recensés et finalement face à ces anomalies, seuls les candidats demeurés spectateurs pendant la campagne et dont le positionnement sur cette liste d'opposition ne les prédisposait à être adjoints ou même élus, ont pris l'initiative de faire un recours au Tribunal Administratif. A se dire même étant donné les circonstances, qu'il vaut mieux parfois être gouvernés par des pourris que par des cons. Cela étant dit, face à ce que l'on estime injuste ou amoral, soit on motive son indignation, soit on évite de perdre du temps.
2bout
- 13/06/2018 - 21:14
Benoît, OK on interdit !
Mais pour interdire, il ne suffit pas de dénoncer un délit, il faut qu'il soit d'abord reconnu par un tribunal. Avec 65000 avocats en France, on devrait pouvoir arriver à ce résultat, si on le souhaite (seulement). Quant à Collomb : Interdire pour risque de troubles à l'ordre public, c'est oublier un peu trop vite que ceux qui risquent de troubler l'ordre public sont justement ceux qui veulent porter atteinte à la liberté d'expression. Alors merci, et moi non plus.