En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

05.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

06.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

07.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
pépites > France
Enquête en cours
Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé
il y a 7 min 7 sec
décryptage > International
Mais qu'est-ce qu'ils allaient faire dans cette galère ?

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

il y a 1 heure 30 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

il y a 1 heure 33 min
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 11 heures 47 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 12 heures 46 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 17 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 18 heures 55 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 20 heures 17 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 21 heures 24 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 21 heures 51 min
décryptage > Santé
"Tester, alerter, protéger"

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

il y a 52 min 54 sec
décryptage > France
Non, non et non

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

il y a 1 heure 31 min
pépites > France
Coronavirus
La France et l'Europe débordées par le virus : l'Hexagone se reconfine mais laisse ses établissements scolaires ouverts, nouvelles restrictions en Allemagne pendant un mois
il y a 1 heure 49 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 11 heures 59 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 16 heures 2 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 18 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 19 heures 16 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 21 heures 14 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 21 heures 38 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 22 heures 10 min
© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP
Cessons de rire

"Police partout, justice nulle part !" disent-ils. Mais eux c'est "Haine partout, matière grise nulle part !"

Publié le 13 juin 2018
Ils se spécialisent maintenant dans la bave aux lèvres. Il faudrait les faire taire.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ils se spécialisent maintenant dans la bave aux lèvres. Il faudrait les faire taire.

Danièle Obono occupe une place de choix dans notre répertoire comique. Même qu'elle détrône Yassine Belattar. La député de la France Insoumise s'emploie depuis longtemps à nous faire rire. Pareil avec Marwan Muhammad du collectif contre l'Islamophobie en France

Quand il proteste contre les attentats à la pudeur commis par nos flics racistes et islamophobes sur des femmes pieuses auxquelles ils demandent d'enlever leurs burqas, on rit également à gorge déployée.

Finita la commedia ! Ils ont cessé d'être grotesque pour se vautrer dans l'infamie. Ces deux personnages organisent une rencontre à Étouvie pour dénoncer les crimes de la police française. Avec ce slogan déjà tellement entendu : "Police partout, justice nulle part !" pour l'occasion, ils ont concocté une affiche très parlante. On y voit deux policiers casqués en train de martyriser un enfant. Un enfant, pas un "jeune".

L'enfant est clairement identifié : il porte une capuche. Et qui va venir à leur réunion ? Des enfants et des "jeunes" en capuche. Ils se reconnaitrons dans l'affiche. Le message qui leur est adressé est clair. On vous frappe, on vous tue…

Nourris par ce breuvage haineux, peut-être que certains d'entre eux y trouveront un encouragement à frapper des policiers, à les faire brûler dans leur véhicule. D'ailleurs, ils sont quelques-uns à le faire déjà.

L'affiche de Danièle Obono et de Marwan Muhammad n'est ni plus ni moins qu'une incitation au meurtre. En droit français, c'est un délit puni par la loi. Ils commettent un autre délit, qui s'appelle "détournement de mineurs". Les autorités auront-elles le courage d'interdire cette réunion ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Borgowrio
- 14/06/2018 - 06:58
Police de la pensée ... Et ça marche
Suivant que vous soyez blanc ou noir , les jugements de cour vous rendrons noir ou blanc . Sans parler de la couleur , il s'agit plus de l'appartenance au camp du bien , qu'on ne peut pas soupçonner d'avoir des propos incitants à la haine . Ils ne s'en privent pas . Attention si à droite on en dit le dixième , on est immédiatement traité de raciste , islamophobe , extrême droite et autre
2bout
- 13/06/2018 - 22:48
Face à ce que l'on estime injuste ou amoral,
soit on se couche, soit on agit. Et pour illustrer ces propos, retour à cette expérience de première campagne électorale municipale à laquelle j'ai participé. La liste sortante était bien sur dans une position de force qui lui permettait d'envisager sa réélection mais surtout lors du scrutin les urnes sont restées sans surveillance, les scrutateurs de la liste d'opposition étaient en nombre insuffisant, les émargements ne correspondaient pas au nombre de bulletins recensés et finalement face à ces anomalies, seuls les candidats demeurés spectateurs pendant la campagne et dont le positionnement sur cette liste d'opposition ne les prédisposait à être adjoints ou même élus, ont pris l'initiative de faire un recours au Tribunal Administratif. A se dire même étant donné les circonstances, qu'il vaut mieux parfois être gouvernés par des pourris que par des cons. Cela étant dit, face à ce que l'on estime injuste ou amoral, soit on motive son indignation, soit on évite de perdre du temps.
2bout
- 13/06/2018 - 21:14
Benoît, OK on interdit !
Mais pour interdire, il ne suffit pas de dénoncer un délit, il faut qu'il soit d'abord reconnu par un tribunal. Avec 65000 avocats en France, on devrait pouvoir arriver à ce résultat, si on le souhaite (seulement). Quant à Collomb : Interdire pour risque de troubles à l'ordre public, c'est oublier un peu trop vite que ceux qui risquent de troubler l'ordre public sont justement ceux qui veulent porter atteinte à la liberté d'expression. Alors merci, et moi non plus.