En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
Cavalier sans tête

Pour le Centre, la recomposition c'est maintenant ou jamais

Publié le 27 avril 2012
Après sa lettre adressée à Nicolas Sarkozy et François Hollande ce mercredi, François Bayrou devrait indiquer vers quel candidat il se tourne pour le 2nd tour. Mais suite aux 9,1% obtenus au 1er tour par le candidat Modem, les centristes s'interrogent sur leur futur.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après sa lettre adressée à Nicolas Sarkozy et François Hollande ce mercredi, François Bayrou devrait indiquer vers quel candidat il se tourne pour le 2nd tour. Mais suite aux 9,1% obtenus au 1er tour par le candidat Modem, les centristes s'interrogent sur leur futur.

Le regroupement des centristes est le marronnier de la vie politique française. À croire que seul un Président en exercice est capable de réussir une telle prouesse. Et pourtant, élection après élection, le plat repasse, les appétits s’aiguisent, l’espoir renaît. L’élection présidentielle de 2012 ne fait pas exception. Quelles sont, pour les centristes, les raisons d’espérer ?

Cornaqué par le duo Buisson-Peltier, Nicolas Sarkozy semble décidé à aller chercher les voix du Front national, les unes après les autres. Le résultat ne s’est pas fait attendre. Deux jours seulement après le premier tour, les premières fissures apparaissent au sein du parti présidentiel, notamment au sein des ex-RPR. Pas sûr qu’Alain Juppé, héritier de Jacques Chirac ou François Fillon, fils spirituel de Philippe Séguin, se retrouvent dans les déclarations du Président candidat. Il n’y a guère que Jean-François Copé et Thierry Mariani, le chef de file de la droite populaire, pour suivre Nicolas Sarkozy dans ses glissements sémantiques. Les législatives seront, pour l’UMP, l’épreuve de vérité : certains candidats pourraient être tentés de nouer des accords avec le Front national pour conserver leur siège, même si Nicolas Sarkozy a indiqué ce jeudi matin que tous les candidats UMP se maintiendraient au second tour et qu'aucune alliance n'aurait lieu.

Chez les centristes, de Jean-Louis Borloo jusqu’à François Sauvadet, en passant par Rama Yade, le malaise est palpable. De nombreux radicaux ne cachent pas leur soulagement d’avoir quitté le navire UMP dès 2011. 

On a coutume de dire que François Bayrou est un leader sans troupe et que les centristes ont des troupes mais pas de leader. La recomposition du centre, c’est un peu l’histoire du cavalier sans tête. Cependant, les choses ont commencé à évoluer depuis le début de l’année 2011. Pressentant la droitisation de l’UMP, Jean-Louis Borloo a accéléré le rapprochement entre les radicaux et le Nouveau Centre allant jusqu’à créer une bannière commune : l’Alliance pour une France juste.

Ces deux formations qui pèsent environ 20 000 militants, une cinquantaine de députés, des milliers d’élus locaux, présenteront des candidats communs aux élections législatives avec, en ligne de mire, la constitution d’un groupe autonome à l’Assemblée Nationale. Les contacts se multiplient. En témoigne le déplacement, la semaine dernière, de Jean-Louis Borloo en Ille-et-Vilaine sur les terres de Pierre Méhaignerie, figure des centristes de l’UMP. De côté-là, la réunification est en marche.

Pour François Bayrou, le risque est grand de voir les choses s’organiser sans lui. Déjà, une grande partie des élus Modem issus de la gauche ont appelé à voter Hollande au second tour. Cela en dit long sur l’influence exercée par Bayrou sur ses troupes et sur la cohérence idéologique de son mouvement. Il se murmure que l’élu du Béarn serait tenté par la reconstitution d’un centre indépendant, dont l’élection présidentielle vient, pourtant, de révéler les limites.

De surcroît, on voit mal comment François Bayrou parviendrait à améliorer le score de sa formation aux élections législatives sans les voix de la gauche et de la droite. On risque donc de se retrouver avec d’un côté, un François Bayrou encore plus isolé et de l’autre côté, un centre-droit revigoré par les errements idéologiques de l’UMP. Il appartient à François Bayrou de décider si l’élection présidentielle de 2012 marque le début du commencement ou le commencement de la fin. En attendant, une chose est sûre : les mêmes causes produisent souvent les mêmes effets.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

02.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

03.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

04.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Fini les trésors à déterrer : comment les missions archéologiques françaises à l'étranger sont devenues plus anthropologiques

07.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

03.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

04.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ravidelacreche
- 28/04/2012 - 10:08
Pour le Centre, la recomposition c'est maintenant
La Décomposition aussi !
Nana de la falaise
- 27/04/2012 - 22:01
@ cloberval
Excellent : pertinent et spirituel en plus !
Equilibre
- 27/04/2012 - 20:06
Bayrou, au centre?
Oui, mais le centre de quoi? Il va se faire absorber par le PS qui le digérera. Son côté sociétal le pousse là-bas. Au revoir. Vote bien toutes les lois sur les piscines réservées aux "rondes". Participe bien à la balkanisation de ce pays. En 2017, si tu te représentes, tu feras 5% max, et encore. L'opportunisme n'a décidément pas de limite chez les politiciens. Au fait, au petit jeu du "plus de droits pour la diversité", t'as aucune chance; il y a déjà beaucoup trop de monde sur ce créneau.