En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

04.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

05.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

06.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

07.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture fonce sur la foule lors d'un carnaval de la ville de Volkmarsen
il y a 44 min 23 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

il y a 2 heures 2 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Le centre ? Quel centre ? Le socialisme gagne les USA et le centre quitte la vie politique mondiale. Pourquoi ?

il y a 3 heures 32 min
pépite vidéo > Europe
Zones d'ombre
Inquiétudes en Europe : comment le coronavirus a-t-il pu arriver en Italie si rapidement ?
il y a 5 heures 3 min
décryptage > Politique
Qu'est-ce qu'on se marre avec lui…

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

il y a 6 heures 10 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

il y a 6 heures 42 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Et si le principal obstacle sur la route des voitures autonomes était… la neige et la pluie ?
il y a 7 heures 32 min
décryptage > Politique
Paysage politique

Etiquettes partisanes : le paradoxe des municipales

il y a 8 heures 1 min
décryptage > Justice
"Penelope Gate"

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

il y a 8 heures 39 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 1 jour 4 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Mégère apprivoisée" de William Shakespeare : féministe ou pas, telle est la question !

il y a 1 heure 53 min
pépites > Justice
Renvoi
Grève des avocats : le procès de François Fillon et de son épouse Penelope est renvoyé au mercredi 26 février
il y a 2 heures 20 min
pépites > Justice
Terrorisme
Nicole Belloubet révèle qu'une quarantaine de djihadistes vont sortir de prison en 2020 et près de 300 d'ici 2023
il y a 3 heures 47 min
décryptage > Economie
Diplomatie

L'euro au plus bas par rapport au dollar : pourquoi, jusqu’où ?

il y a 5 heures 54 min
décryptage > Economie
Disraeli Scanner

La République une et indivisible d’Emmanuel Todd

il y a 6 heures 27 min
décryptage > Terrorisme
Etat islamique

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

il y a 7 heures 11 min
décryptage > Politique
Leçons

Le Fillonisme, ce deuil non accompli qui revient hanter la droite

il y a 7 heures 44 min
décryptage > Environnement
Atlantico Business

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

il y a 8 heures 24 min
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 22 heures 50 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 1 jour 5 heures
© ludovic MARIN / POOL / AFP
© ludovic MARIN / POOL / AFP
Le grand méchant mâle blanc

L’inquiétante obsession du « mâle blanc »

Publié le 08 juin 2018
Lundi 4 juin, la Ministre de la Culture Françoise Nyssen a présenté les objectifs de sa réforme de l’audiovisuel public. Dans un discours expliquant que celui-ci devait s’engager pour mieux mettre en avant la « diversité », elle a apporté son soutien à la présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, qui avait déploré le trop grand nombre d’hommes blancs de plus de 50 ans à la télévision. Cet épisode, qui fait écho aux récents propos d’Emmanuel Macron sur les « mâles blancs » illégitimes à élaborer des plans banlieues, met en lumière une mentalité effrayante.
Diplômé d'école de commerce, Nicolas Moreau a exercé en tant qu'auditeur pendant une décennie, auprès de nombreux acteurs publics, associatifs et privés.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Moreau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômé d'école de commerce, Nicolas Moreau a exercé en tant qu'auditeur pendant une décennie, auprès de nombreux acteurs publics, associatifs et privés.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lundi 4 juin, la Ministre de la Culture Françoise Nyssen a présenté les objectifs de sa réforme de l’audiovisuel public. Dans un discours expliquant que celui-ci devait s’engager pour mieux mettre en avant la « diversité », elle a apporté son soutien à la présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, qui avait déploré le trop grand nombre d’hommes blancs de plus de 50 ans à la télévision. Cet épisode, qui fait écho aux récents propos d’Emmanuel Macron sur les « mâles blancs » illégitimes à élaborer des plans banlieues, met en lumière une mentalité effrayante.

Du marketing, encore du marketing

Depuis le porte à porte des débuts d’En Marche, Emmanuel Macron nous a habitués à un marketing politique massif, ce qui fait dire à certains comme Michel Onfray qu’il nous a été vendu comme une marque de lessive.

Or il n’y a pas de marketing sans segmentation de la population et ciblage des segments par des messages précis. Cet usage de la notion de « mâle blanc » chez notre gouvernement est avant tout la marque de cette segmentation à outrance, où des messages ciblés et différents sont adressés aux hommes, aux femmes, aux blancs, aux noirs, aux ruraux, aux citadins, etc.

Sauf qu’une fois de plus il est nécessaire de rappeler à Emmanuel Macron qu’un pays, qui possède ses structures, son identité, et son histoire propres, ne peut pas être géré comme une entreprise ; et que le marketing, s’il est utile à gagner des élections, ne peut pas être la boussole de politiques publiques.

Des modèles outre-Atlantique

Les modèles d’Emmanuel Macron se nomment Barack Obama et Justin Trudeau, des présidents jeunes et charismatiques, usant et abusant de ficelles de communication si grossières qu’elles en deviennent écœurantes. Mais toutes écœurantes qu’elles soient elles permettent de gagner des élections. 

Sauf que le plan de notre président ne s’arrêtait pas à la victoire à la Présidentielle. Afin de conserver une côte de popularité raisonnable, et afin de diviser pour mieux régner, il gouverne par ces stratégies de segmentation de la population française. 

Celles-ci sont courantes dans des pays multiculturalistes comme les USA d’Obama ou le Canada de Trudeau, où la population est un agrégat de communautés plus ou moins fermées. Mais c’est faire une erreur grossière que de diriger la patrie des Droits de l’Homme de la sorte.

Un modèle précieux

La France l’annonce de manière très claire dès l’article 1 de sa constitution : « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. »

Indivisible. Sans distinction. Les mots sont pourtant clairs.

Longtemps la France a misé sur un modèle républicain particulier. Il s’agissait d’assimiler les populations immigrées, de toutes origines, et de toutes croyances grâce à la Laïcité, au sein d’une Nation indivisible dans laquelle tous les citoyens seraient libres et égaux en droits. C’est cela, l’esprit des Lumières que porte la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789. Françoise Nyssen fait un contresens grossier en invoquant les Lumières pour vanter l’inverse.

La France n’est pas un pays de communautés. Elle n’est pas un pays de concurrence raciale, générationnelle ou sexuelle. Elle n’est pas un pays qu’il convient de segmenter. Elle est un pays dans lequel la Nation ne tolérait jusqu’ici ni les subdivisions, ni les différences de traitement.

A l’heure où le communautarisme se développe, et où les tensions entre ces communautés naissantes s’exacerbent, le vieux modèle républicain de la France aurait pu offrir des opportunités formidables pour souder tous les individus au sein d’une même Nation. 

Un enterrement discret

Malheureusement, notre gouvernement enterre aujourd’hui ce modèle. La répétition par la Ministre de la Culture des termes du Président sur les mâles blancs lève le doute sur l’ancrage de cette vision communautariste dans l’esprit de nos dirigeants. Si la sortie de Macron sur les mâles blancs pouvait être vue comme une boutade ratée, ou un égarement passager, l’insistance de Nyssen sur ce concept porte la marque des idées bien ancrées.

Par cette obsession des « mâles blancs », le gouvernement consacre ainsi la France des communautés, la France des divisions, la France des tensions.

Les exigences de la politique moderne poussent nos dirigeants à miser gros sur le marketing, ce qui peut se comprendre. Mais cette segmentation doit rester strictement marketing, et ne jamais être transférée vers la sphère de la politique publique, car les divisions au sein d’une Nation posent les bases de situations désastreuses.

La plus effrayante des perspectives, toutefois, serait que cette obsession du « mâle blanc » ne soit pas qu’une stratégie consciente de marketing ou de gouvernement, et qu’elle puisse être profondément et inconsciemment intégrée par nos dirigeants. Elle serait alors le signe que notre gouvernement ne croit plus à ce qui faisait la France, et qu’il a définitivement tourné la page de notre modèle républicain de Nation indivisible. Celui-ci serait abandonné au profit d’un désastreux modèle communautariste, sans espoir de voir un jour nos élites faire machine arrière.

Perspective effrayante, car si nos dirigeants, garants de nos institutions, n’y croient plus eux-mêmes, qui serait assez puissant, convaincu et organisé pour défendre notre modèle historique ? Et qui pourrait lutter face à ce  « média public engagé » dont la mission, comme l’annonçait Françoise Nyssen, sera justement de porter ces idées mortifères ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

04.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

05.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

06.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

07.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kelenborn
- 08/06/2018 - 16:04
Que la mère Nyssen
se rassure!!! Il y a de moins en moins de gens à regarder la merde du service public et qui souhaiteraient ne plus la financer
A M A
- 08/06/2018 - 15:56
Débile.
Pour en arriver à ce niveau de débilité, il faut qu'ils commencent à se rendre compte qu'ils sont en réelle perdition. Tout salir avant d'être foutu dehors.
pale rider
- 08/06/2018 - 08:35
c'est encore plus grave que ça : ils ne croient plus au
modèle de nation. Alors dans ce contexte, indivisible ou pas, ils s'en tapent.