En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

03.

Et si Trump avait raison sur la Chine

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

06.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

ça vient d'être publié
light > High-tech
Générosité en cette période difficile
Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, donne 1 milliard de dollars pour lutter contre le coronavirus
il y a 7 heures 41 min
light > Culture
Tristesse pour les fans
Coronavirus : l'édition 2020 du festival Hellfest de musique metal, organisé à Clisson, est annulée
il y a 8 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un automne de Flaubert" d'Alexandre Postel : Flaubert se libère du démon de la mélancolie. Un roman captivant

il y a 9 heures 59 min
pépites > France
Joies du confinement en province
Selon l’Insee, un Parisien sur dix a quitté Paris depuis le début du confinement
il y a 10 heures 50 min
pépites > Economie
Nouveau record
Coronavirus : 6,3 millions de salariés sont au chômage partiel en France
il y a 13 heures 27 min
light > Science
Quasar
Event Horizon Telescope : des scientifiques capturent l'image d'un trou noir émettant des jets à haute énergie
il y a 15 heures 34 min
pépites > France
Soulager les services de réanimation
Le Conseil scientifique se prononce pour la prolongation du confinement
il y a 17 heures 24 min
décryptage > Santé
Le mal français

Ces raisons qui empêchent le secteur public français de gérer son argent efficacement

il y a 18 heures 35 min
décryptage > Economie
Production relocalisée

Ces faillites qui détermineront bien plus le monde de demain que tous les Grenelle sur un nouvel avenir...

il y a 19 heures 40 min
décryptage > Environnement
Quel cinéma

Parlementaires à la dérive : leur film s’appelle "Le jour d’après" et c’est un navet !

il y a 20 heures 17 min
light > Justice
Star des 12 Coups de midi
Christian Quesada a été condamné à trois ans de prison ferme pour pédopornographie
il y a 8 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oldyssey, un tour du monde de la vieillesse" de Julia Mourri et Clément Boxebeld : pour déconstruire beaucoup d'idées reçues sur "les vieux" !

il y a 9 heures 34 min
pépites > Politique
Président de la République
Coronavirus : l’Elysée annonce que le confinement sera "prolongé" au-delà du 15 avril
il y a 10 heures 19 min
pépites > International
Boulevard pour Joe Biden ?
Démocrates : Bernie Sanders arrête sa campagne et renonce à la course pour la présidentielle américaine
il y a 13 heures 2 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : l’assaillant a été mis en examen pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 13 heures 52 min
pépites > Europe
Action entravée
Covid-19 : Mauro Ferrari, le président du Conseil européen de la recherche (CER), démissionne
il y a 16 heures 30 min
pépite vidéo > Santé
Mental d'acier
Les conseils de l’aventurier Mike Horn pour surmonter le confinement
il y a 17 heures 58 min
décryptage > Santé
Comparaisons

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

il y a 18 heures 58 min
décryptage > Santé
La bêtise aussi est pandémique

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

il y a 19 heures 52 min
décryptage > Société
Petite réflexion de confinement

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

il y a 21 heures 12 min
© Flickr
© Flickr
Chiche ?

Réforme de l’audiovisuel public : le gouvernement ira-t-il jusqu’à intégrer le critère de la diversité des opinions ?

Publié le 04 juin 2018
Ce lundi 4 juin, le gouvernement va dévoiler les premières pistes de sa réforme de l’audiovisuel public. Il est coutume de penser qu’une certaine idéologie de gauche domine le service public.
Christian Combaz, romancier, longtemps éditorialiste au Figaro, présente un billet vidéo quotidien sur TVLibertés sous le titre "La France de Campagnol" en écho à la publication en 2012 de Gens de campagnol (Flammarion). Il est aussi l'auteur de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Combaz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Combaz, romancier, longtemps éditorialiste au Figaro, présente un billet vidéo quotidien sur TVLibertés sous le titre "La France de Campagnol" en écho à la publication en 2012 de Gens de campagnol (Flammarion). Il est aussi l'auteur de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce lundi 4 juin, le gouvernement va dévoiler les premières pistes de sa réforme de l’audiovisuel public. Il est coutume de penser qu’une certaine idéologie de gauche domine le service public.

Atlantico : Avec cette réforme, le gouvernement se risquera-t-il selon vous à intégrer le critère de la diversité des opinions ?

Christian Combaz : Les gouvernements dans nos sociétés ne se risquent déjà plus à tenir compte des résultats des référendums qu'ils organisent, ils sont prêts à annuler une consultation en demandant un deuxième vote de correction du premier ( Brexit ), ils n'hésitent pas à dire que les gens ne  sont plus assez compétents pour juger de ce qui leur convient et on est même parvenu à les tromper sur la lecture de ce qui leur arrive ( "non vous avez mal vu, la rue n'a pas changé d'aspect dans la plupart des villes, vos préjugés vous aveuglent, etc). Mais en même temps il convient d'entretenir l'illusion qu'on reste en démocratie, c'est pourquoi la diversité des opinions dont vous parlez va être prétendument encouragée par cette réforme, mais pour la galerie, pour ne pas alimenter la thèse du contrôle total des médias. Donc on va voir surgir des émissions politiques qui reflèteront une diversité d'opinions acceptable par le système. De même que la gauche s'arrange avant chaque élection pour vous désigner son opposant favori (on a eu Juppé en couverture des Inrockuptibles, c'est assez limpide comme procédé, ça consiste à dire "tant qu'à faire, si nous devons passer la main, que ce soit avec quelqu'un que nous avons nous-même choisi et que nous pourrons contrôler"), de même la Gauche télévisuelle ou radiophonique va s'arranger pour désigner comme intervenants d'opposition institutionnelle les dix personnes dont la parole critique est la moins dangereuse, la plus tolérée par les rédactions, la plus implantée dans la vie parisienne, la mieux financée par les capitalistes conservateurs du genre Charles Beigbeder. FinkielKraut, Elizabeth Lévy, Natacha Polony, Tillinac, Jacques de Guillebon,  la droite caviar après la gauche caviar. Donc il s'agit d'éviter de laisser monter au micro les vrais tribuns, à mon avis Zemmour est à la limite de l'éviction, et les autres, les Ménard, les Collard, Camus, etc ne seront invités nulle part, sauf en cas de tir aux pigeons.

Sous quelle forme cette intégration pourrait-elle se faire ?

Sous quelle forme elle DEVRAIT se faire. On nous dit que la proportionnelle intégrale est impossible,est ingouvernable, d'où l'effet scandaleux qui a laissé une vingtaine de députés communistes au parlement alors que le FN, qui avait dix fois plus d'électeurs, n'avait que deux députés. 
 
Eh bien en matière télévisuelle, comme il ne s'agit pas de gouverner, comme on ne risque pas le blocage institutionnel, la proportionnelle intégrale devrait être la règle. On ne va pas aller jusqu'à diviser les temps de parole au prorata des votes exprimés sur la tête des finalistes à la présidentielle, ce serait trop schématique, on devrait se reporter au premier tour et attribuer les temps de parole dans l'audiovisuel public sur la base des votes exprimés au premier tour.  Les partis se verraient dont attribuer des points de présence, au prorata de ce qu'ils représentent, à dépenser tout au long  de l'année à leur guise dans les émissions politiques de leur choix. La démocratie, c'est ça. Le reste est une mascarade médiatique dont Emmanuel Macron a été le grand bénéficiaire et qui a d'ailleurs été mise en place, a été codifiée pour faciliter l'élection de ce genre de personnages. Si une véritable démocratie avait été observable dans l'expression publique des opinions Macron n'aurait jamais été élu . On lui aurait posé les bonnes questions au bon moment. Tandis que là toute la presse a regardé ailleurs au moment opportun.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

03.

Et si Trump avait raison sur la Chine

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

06.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
nobobo
- 04/06/2018 - 22:50
Grand coup de balai nécessaire
Quel bonheur ce serait de voir disparaitre des médias publics des pasionarias de la gauche caviar comme Elise Lucet! Sans parler de tous ces journalistes de France Inter, France Info et France Culture qui déforment l 'information par leur parti pris forcément de gauche.
vangog
- 04/06/2018 - 22:08
Laisse tomber...c’est mort!
Jamais la gauche n’aura le courage du pluralisme...ce serait pour elle courir le risque de perdre le contrôle des tète molles, céder la direction de la propagande, soit la seule façon qu’elle connaisse pour faire accéder au pouvoir une minorité de pensé. Le pluralisme, c’est la mort de la gauche, à terme..
Atlante13
- 04/06/2018 - 20:03
Hélas, il y a longtemps que les pouvoirs politiques
ont pris le pourvoirr de tous les médias : par le capitalisme de connivence, par la fonctionnarisation de l'audiovisuel, par la protection de l"école communiste du journalisme, par la subvention des médias. Résultat : la gauche est au pouvoir dans les médias. Je n'ose même pas parler des réseaux souterrains.