En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

04.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

L'avion de ligne bientôt tout "électrique"

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Brexit
Il pourrait y avoir une alternative au "backstop" pour Boris Johnson
il y a 1 heure 56 min
décryptage > International
élections israéliennes

Ces noeuds gordiens que devra trancher le système politique israélien après l’échec de Benjamin Netanyahu

il y a 2 heures 31 min
light > Justice
Mystérieuse affaire
Ils abandonnent leur fille adoptive et déménagent au Canada
il y a 3 heures 27 sec
décryptage > Justice
Enquête virage

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

il y a 4 heures 23 min
décryptage > Economie
projet d'innovation

Les banques et les assurances vont dégager 5 milliards d'euros d’investissement pour les start-up

il y a 6 heures 10 min
pépites > France
Une nouvelle grogne des Gilets jaunes ?
Un possible retour de la taxe carbone est envisagé
il y a 8 heures 9 min
décryptage > Société
Tribune

Quelques bonnes raisons de promouvoir le travail post retraite

il y a 9 heures 47 min
décryptage > Politique
unification des forces ?

Rencontre Macron-Conte en Italie : mais à quoi peuvent aboutir les discussions entre partis attrape-tout ?

il y a 10 heures 6 min
décryptage > Economie
un non-dit dans ses déclarations

Politique fiscale : ce que la France pourrait faire pour répondre aux appels du pays de Mario Draghi

il y a 10 heures 33 min
décryptage > High-tech
navigateur internet

Faut-il faire confiance aux promesses de protection accrue de la vie privée faites par Firefox ?

il y a 11 heures 3 sec
pépite vidéo > Insolite
record
Une américaine traverse la Manche à la nage quatre fois d'affilée
il y a 2 heures 13 min
light > Santé
santé publique
L'Etat de New York interdit les cigarettes électroniques aromatisées
il y a 2 heures 42 min
pépites > Religion
sondage
L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France
il y a 4 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Catamount, la Justice des Corbeaux" de Benjamin Blasco-Martinez

il y a 5 heures 59 min
chocs culturels
Une loi interdisant de manger des chiens est bloquée au Royaume-Uni
il y a 7 heures 50 min
pépite vidéo > Environnement
climat
Greta Thunberg rencontre Barack Obama
il y a 8 heures 45 min
décryptage > Style de vie
Wikiagri

Envie de vous calmer ? Après les bars à chat, la ferme aux chameaux

il y a 9 heures 59 min
décryptage > Société
immigration

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

il y a 10 heures 22 min
décryptage > Santé
mortalité

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

il y a 10 heures 41 min
décryptage > Style de vie
C’est arrivé près de chez vous

Le pays champion du monde en termes de durabilité alimentaire est…

il y a 11 heures 20 min
Bonnes feuilles

Le conservatisme culturel, croire en la supériorité éthique des valeurs traditionnelles

Publié le 03 juin 2018
L’image d’Épinal du conservateur nostalgique, réactionnaire, dont la pensée, comme toujours en deuil, ne semble tournée que vers le passé se trouve fortement remise en question par Roger Scruton, qui révèle l’étendue et la richesse insoupçonnée de cette tradition intellectuelle. Extrait de "Conservatisme" de Roger Scrutin, publié chez Albin Michel. 1/2
Agé de 72 ans, Roger Scruton est un philosophe anglais. Depuis 1993, il est professeur invité à plusieurs universités (Boston, Saint-Andrew, Oxford). Il a parallèlement créé une revue politique conservatrice, "Salsbury Review", qu'il dirige depuis 18...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roger Scruton
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Agé de 72 ans, Roger Scruton est un philosophe anglais. Depuis 1993, il est professeur invité à plusieurs universités (Boston, Saint-Andrew, Oxford). Il a parallèlement créé une revue politique conservatrice, "Salsbury Review", qu'il dirige depuis 18...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’image d’Épinal du conservateur nostalgique, réactionnaire, dont la pensée, comme toujours en deuil, ne semble tournée que vers le passé se trouve fortement remise en question par Roger Scruton, qui révèle l’étendue et la richesse insoupçonnée de cette tradition intellectuelle. Extrait de "Conservatisme" de Roger Scrutin, publié chez Albin Michel. 1/2

Le conservatisme culturel

Beaucoup accusent le conservatisme de n’être qu’une œuvre habitée par la conscience de la perte, une traduction dans le langage politique de la nostalgie de l’enfance que chacun porte en soi. Et il est vrai que la prose de Ruskin peut accréditer ce reproche. Mais, heureusement, il n’est ni le seul ni même le plus reconnu des avocats du conservatisme culturel face à l’État et l’économie modernes.

Son contemporain Matthew Arnold (1822-1888), une figure centrale du conservatisme culturel, ne pensait pas que la foi dont dépend en dernière instance notre culture pouvait revivre sous la forme qui avait donné naissance au monde enchanté de la cathédrale gothique. Dans son grand poème, La plage de Douvres (1867)1, il parle de « la mer de la foi » et de « son rugissement, long et mélancolique », suggérant que les hommes de la modernité doivent mobiliser leurs propres ressources intérieures, notamment leur amour, pour sauvegarder la paix intérieure dont dépend la stabilité extérieure. C’est précisément pour cela, pensait Arnold, que nous devrions apprécier notre héritage culturel qui nous offre le savoir social dont nous avons besoin, que nous possédions ou non la foi religieuse pour le nourrir. 

Dans Culture et anarchie (1869) , Arnold définit la culture comme « la poursuite de notre perfection totale par le moyen de la connaissance, sur tous les sujets qui nous concernent le plus, de ce qui a été pensé et dit de meilleur dans le monde ; et, grâce à cette connaissance, le moyen de diriger un courant de pensée nouvelle et libre sur nos idées et nos habitudes toutes faites, que nous suivons, à l’heure présente, résolument mais mécaniquement, nous imaginant vainement que les suivre résolument est une vertu qui compense le tort que nous avons de les suivre mécaniquement ». Arnold considère que la culture et l’accès à celle-ci sont essentiels à la rectitude du pouvoir politique : sans la culture, il ne saurait y avoir de conception juste des fi ns de la conduite humaine ; seule s’exprimerait une obsession mécanique des moyens. Arnold critique ainsi un grand nombre « d’idées établies » du libéralisme et de l’utilitarisme du XIXe siècle, en particulier leurs visions matérialiste, rationaliste et individualiste du progrès humain. 

L’idée de liberté qui est au cœur de l’ensemble de la pensée libérale lui semble trop abstraite – « un très bon cheval à monter, mais pour aller où ? » – et dépourvue de fondement sérieux pour s’opposer, en son nom, à l’État. L’État est, selon Arnold, « le pouvoir agissant représentant la nation » ; il doit, par conséquent, pouvoir agir au nom à la fois de la liberté et de l’ordre. Sans cette exigence, la vie publique serait au service d’une seule classe sociale. 

Arnold distingue trois classes : les « barbares » ou l’aristocratie, les « philistins » ou la classe moyenne, la « populace » ou la classe laborieuse. Un État agissant au service exclusif de l’une d’entre elles engendre l’anarchie. Au sein de chaque classe se trouve cependant une volonté dévouée au bien commun, à l’ordre public, et hostile à l’anarchie : c’est cet esprit que la culture éveille, nourrit et approfondit. L’État, pour accomplir l’ordre politique, doit ainsi garantir la transmission de la culture ; cela implique que l’éducation des hommes soit aussi largement accessible que possible. 

Pendant une partie de sa vie, Arnold a été inspecteur de l’éducation nationale, notamment au moment, crucial, où l’État a mis en place le système d’éducation pour tous. Il pensait, comme son père, Thomas Arnold, célèbre principal du collège de Rugby, que l’ordre social dépend du « caractère », et que le véritable rôle de l’école est de forger le caractère. Pour Matthew, l’attitude utilitariste et technicienne des « philistins » – c’est ainsi qu’il désigne les propriétaires terriens, les capitaines d’industrie ou les bureaucrates – menace la traditionnelle harmonie sociale, dans la mesure où elle est responsable de l’érosion de ses valeurs intrinsèques. Une éducation digne de ce nom restaure le sens des valeurs en familiarisant les élèves avec « le meilleur de ce qui a été pensé et dit » dans le domaine des arts, de la littérature et des sciences de l’homme. Bien que le conservatisme d’Arnold reproduisît les réserves burkéennes à l’égard de l’individualisme et soulignât le sens de la pérennité des sociétés et des traditions dans des termes proches de ceux de Burke, sa véritable cible était moins le libéralisme que la croyance mécanique dans le progrès « matériel » et les valeurs utilitaristes de la nouvelle espèce de réformateurs sociaux.

Extrait de "Conservatisme" de Roger Scrutin, publié chez Albin Michel

 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

04.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

L'avion de ligne bientôt tout "électrique"

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires