En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Alerte météo : Climat pourri pour les chasseurs homosexuels musulmans de droite

05.

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

06.

Alberto Alesina, l’économiste qui mettait les pieds dans le plat des sujets qui fâchent

07.

Génération loose (salariale) : les diplômés de 2020 se préparent à des années de galère

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

ça vient d'être publié
light > People
"Cauchemar"
Le ténor Andrea Bocelli révèle avoir été atteint par le coronavirus
il y a 2 heures 33 min
pépites > Economie
"Se battre pour l’emploi et l’industrie"
Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques
il y a 4 heures 44 min
pépites > Santé
Immunité
Coronavirus : les malades faiblement atteints pourraient être immunisés, selon une nouvelle étude
il y a 6 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’empreinte du dieu" (Tome 4 de la saga "Gens du Nord") de Maxence Van der Meersch : cet été 2020 marchez en Flandres dans les empreintes du dieu

il y a 7 heures 14 min
pépites > Politique
Bataille pour Paris
LREM : Agnès Buzyn annonce qu'elle est toujours candidate pour le second tour des municipales à Paris
il y a 8 heures 12 min
pépite vidéo > International
Menace pour les récoltes
L’Inde fait face à une invasion de criquets
il y a 9 heures 20 min
décryptage > Economie
Politique industrielle

Les Etats moyens d’Asie, ces alliés "naturels" pour la France et l’Europe

il y a 11 heures 17 min
décryptage > Sport
Activité physique

L’avenir en demi-teinte pour le sport en ville par temps de pandémie

il y a 12 heures 12 min
décryptage > Economie
Génération Covid-19

Génération loose (salariale) : les diplômés de 2020 se préparent à des années de galère

il y a 12 heures 51 min
décryptage > International
Stratégie

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

il y a 13 heures 38 min
pépite vidéo > Economie
Plan de soutien "massif"
Soutien au secteur automobile : retrouvez l’intégralité du discours d’Emmanuel Macron
il y a 3 heures 43 min
Relance de la consommation
Le Printemps Haussmann à Paris va pouvoir rouvrir ses portes suite à une décision de justice
il y a 5 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mandela, une philosophie en actes" de Jean-Paul Jouary : un essai intéressant qui appelle néanmoins pas mal de réserves…

il y a 6 heures 58 min
pépites > Politique
"Agir ensemble"
Création d’un 10e groupe politique, situé dans la majorité, à l’Assemblée nationale
il y a 7 heures 34 min
pépites > High-tech
Atout contre le virus
StopCovid : la Cnil autorise l’application de traçage pour lutter contre le coronavirus
il y a 8 heures 50 min
décryptage > France
Monde d'après

Alerte météo : Climat pourri pour les chasseurs homosexuels musulmans de droite

il y a 11 heures 6 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

La BCE et la Cour de Karlsruhe

il y a 11 heures 54 min
décryptage > Economie
Disparition

Alberto Alesina, l’économiste qui mettait les pieds dans le plat des sujets qui fâchent

il y a 12 heures 42 min
décryptage > France
Danger public

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

il y a 13 heures 19 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les entreprises aspirent à plus de Made in France, moins de CO2... mais surtout pas à la décroissance

il y a 13 heures 59 min
© ERIC PIERMONT / AFP
 Eric Lombard, directeur général de la Caisse des dépôts.
© ERIC PIERMONT / AFP
 Eric Lombard, directeur général de la Caisse des dépôts.
Nouveau

Banque des territoires : décalage entre l’ambition affichée et les moyens consacrés, épisode 432

Publié le 31 mai 2018
La banque des territoires a été lancée par le gouvernement et la Caisse des dépôts pour "lutter contre les inégalités entre les territoires". Cette nouvelle entité répond-elle aux enjeux économiques et aux fortes disparités sur l'ensemble du territoire?
Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La banque des territoires a été lancée par le gouvernement et la Caisse des dépôts pour "lutter contre les inégalités entre les territoires". Cette nouvelle entité répond-elle aux enjeux économiques et aux fortes disparités sur l'ensemble du territoire?

Lancée en grande pompe hier à Paris, la banque des territoires n'en est pas vraiment une. Olivier Sichel, le numéro deux de la CDC, a déclaré lors de la conférence de presse : "c'est une construction managérialeun projet assez original et innovant que l'on conduit en mode startup". De quoi s'agit-il réellement ?

Laurent Chalard : Cette annonce sur une nouvelle "banque des territoires"   est excessive au regard de ce qu’est concrètement ce dispositif. Il ne s'agit pas d'une banque en effet, mais plutôt d'une mesure de simplification qui permettra  aux élus et aux organismes de logement social, d'avoir un guichet unique, doté de 5 milliards d’euros d’investissements sur 5 ans. Cette simplification sera utile mais au-delà, les objectifs ne sont pas ambitieux. Cette annonce est  révélatrice du problème de fond qu’entretient le gouvernement avec la question des inégalités de territoires, sur lequel il n'a pas de vision. Faire une opération de communication sur ce type de dispositif est étrange, car à qui s'adresse-t-elle ? Pas aux principaux concernés en tout cas.Comment expliquer ce problème de fond?

Même si le gouvernement est conscient des disparités et des difficultés économiques des territoires plus pauvres ou ruraux, il ne propose pas de politique concrète ni d'alternatives à l’existant. Il se contente de faire des arbitrages et de “boucher quelques trous”, comme si les villes de taille moyenne et plus généralement, les collectivités sans essor économique ne l'intéressaient pas. Emmanuel Macron est plus à l'aise avec les métropoles et leurs représentants, en toute logique…

Comment les territoires pourraient-ils peser davantage dans les arbitrages du gouvernement?

La visibilité des territoires est insuffisante pour plusieurs raisons et notamment parce qu'ils ont du mal à exister en tant que force politique. Ils ne se sont pas rassemblés pour constituer une force de lobbying permettant de défendre des intérêts communs et de peser dans les choix d'Emmanuel Macron. Au contraire, ils continuent une stratégie plus individualiste, dans laquelle ils tentent d'obtenir des financements et des subventions publiques. C'est une stratégie clientéliste qui divise plus qu'elle ne rassemble et qui peut aussi s'expliquer par les personnalités qui les gouvernent. Certains élus ont fait de leurs mandats locaux une rampe de lancement qui leur permet également d'installer un leadership personnel.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 31/05/2018 - 21:18
La loi ALLUR-Duflot organise le bétonnage des centre-villes...
des zones pavillonnaires, en contradiction avec tout bon-sens minimal. Le logement social était nécessaire en période de croissance industrielle...en période de décroissance industrielle et de gauchisme aggravé, ces lois imbéciles aboutissent à la sur-saturations des centre-villes- avec cortège d'embouteillages, de pollution et d’insuffisance des infrastructures...une nouvelle belle merde gauchiste!