En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© LUDOVIC MARIN / AFP
Disparition angoissante
Inquiétude maximale sur l’Arabie saoudite, MBS, le prince héritier qui s’est volatilisé
Publié le 30 mai 2018
Depuis 38 jours quand s'écrit ce texte, le tout-puissant et médiatiquement hyperactif prince Mohammed bin Salman ("MBS") a disparu. Depuis, nulle personnalité crédible n'a vu le prince-héritier, régent du royaume d'Arabie saoudite ; ni photos, ni vidéos significatives, ni vision publique.
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis 38 jours quand s'écrit ce texte, le tout-puissant et médiatiquement hyperactif prince Mohammed bin Salman ("MBS") a disparu. Depuis, nulle personnalité crédible n'a vu le prince-héritier, régent du royaume d'Arabie saoudite ; ni photos, ni vidéos significatives, ni vision publique.
Depuis 38 jours quand s'écrit ce texte, le tout-puissant et médiatiquement hyperactif prince Mohammed bin Salman ("MBS") a disparu. Depuis, nulle personnalité crédible n'a vu le prince-héritier, régent du royaume d'Arabie saoudite ; ni photos, ni vidéos significatives, ni vision publique. Un bruit de fond envahit les réseaux sociaux saoudiens et arabes - moins anxieux désormais que dans l'attente d'une grave révélation - MBS est-il mort ? Blessé ? Victime d' un coup d'état familial - classique dans la péninsule arabe ?
 
Ce, dans cette électrique seconde part du Ramadan, où les masses - celle de La Mecque en tête - basculent aisément de l'élan mystique à l'émeute fanatisée - la barrière est fragile. D'où, dit-on à Riyad, un gouvernement désemparé jouant la montre  - faute de mieux.
Plus inquiétant encore, la révélation dès le 15 avril d'une disparition inexpliquée de MBS par le quotidien iranien Kayhan proche des Gardiens de la révolution, eux et leur redoutable appareil de renseignement et d'action.
 
Si la question agite désormais le monde, notons l'étrange absence des médias français de cette grave affaire. Sont-ils si déshabitués d'observer et d'enquêter ? Si asservis par les service officiels que, quand ceux-ci ratent une information importante, leurs zélés journalistes l'ignorent aussi ? Pourtant, le pire advenant, l'élimination de MBS déclencherait la crise moyen-orientale la plus sévère depuis l'invasion du Koweït par Saddam Hussein en août 1990.
 
Or loin d'être une brutale surprise, cette "occultation" suit, depuis début 2018, maints faits inquiétants. Faits qui, combinés comme l'enseigne le décèlement précoce, avaient conduit l'auteur à prévenir ses interlocuteurs officiels.  Ces faits, les voici.
 
Début 2018, une amie et ex-étudiante revient affolée de La Mecque. Depuis des années, cette Sahélienne y accompagne en pèlerinage (Haj) des femmes africaines. Le Haram, ce territoire sacré (interdit aux non-musulmans) entourant La Mecque, cette amie le visite tous les ans et le connaît bien. Début 2018 dit-elle, le Haram bruisse d'une rumeur : MBS s'est vendu aux israéliens... Il a confié la gestion du Haj à des sociétés de sécurité israéliennes... Ses gardes du corps sont désormais "des Juifs"... Vrai ou faux ? Comme l'éclair, la rumeur parcourt les trois millions d'habitants du Haram... Indignation, rage, haine - pour les durs du Haram, le "traître doit mourir". Or le Haram est le cœur du réacteur nucléaire islamique, le sismographe d'un milliard de fidèles.
 
Peu après, le président Trump - novice sur la scène moyen-orientale - adoube en vociférant son copain MBS... Ils feront ensemble de grandes choses. Ce programme des deux compères, Benjamin Netanyahu en coulisse, menace clairement l'axe Téhéran-Damas. 
 
Une folie : les intéressés ont oublié que de longue date, qui touche à l'axe Téhéran-Damas le paie cher et vite. Retour à la décennie 1980 : la guerre Irak-Iran s'éternise... Téhéran tire la langue... La France suréquipe l'armée irakienne ? Des bombes éclatent dans les rues de Paris, les enlèvements de Français se multiplient au Liban... La France comprend et rééquilibre... Attentats et kidnappings s'arrêtent net. 
 
En 1990, une guerre civile ravage le Liban depuis 15 ans. Saddam Hussein envahit le Koweït. Pour éviter la guerre sur deux fronts, George Bush senior informe Hafez al-Assad (père de Bachar, l'actuel président syrien) que désormais, le "méchant" du Moyen-Orient, c'est Saddam et non plus lui.  Le lendemain, au coup de sifflet, l'interminable guerre libanaise - massacres, attentats, sournoises trahisons et scissions brutales - s'arrête net. Plus un coup de feu au Liban, les 17 années qui suivent.
 
Retour en France et aux périlleuses vantardises de M. Fabius en décembre 2012. Pour lui, l'opposition au régime syrien, terroristes y compris, fait "du bon boulot". A-t-on une fois encore marché sur la queue du serpent ? En janvier 2015, une sanglante vague d'attentats débute en France, 240 morts en 18 mois. Coïncidence ? Réponse du berger à la bergère ? Face à de tels adversaires, les meilleurs experts officiels d'Europe conseillent tous une immense prudence et beaucoup de doigté.
 
Or là, le duo Trump-MBS provoque clairement l'Iran, interdit d'armes balistiques et de séjour au Moyen-Orient arabe ; embargos, sanctions... "changement de régime" si besoin.  
 
Attendons: retour de MBS au bercail - mais alors, pourquoi cette durable et fort chi'ite "occultation" ? Si c'est bien l'élimination, les cajoleries de Donald Trump à MBS auront bien plutôt été un foudroyant baiser de la mort.
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
04.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
05.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
06.
Nominations européennes : le bras de fer entamé par Emmanuel Macron avec l’Allemagne peut-il aboutir ?
07.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
05.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Burkini : des femmes envahissent une piscine à Grenoble
Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kelenborn
- 05/06/2018 - 11:29
merci Made in France
Made in Germany, RAUFER veut dire bagarreur!!! Il s'est pris une patate! que cela lui serve de leçon! Au passage c'est pas un nom terrible pour un criminologue, encore que Joffrin-Mouchard c'est encore pire pour un journaleux! (nb le vrai nom de Joffrin c'est Mouchard )
lasenorita
- 05/06/2018 - 11:26
Mohamed Ben Salmane..
MBS ''met un coup de frein à l'émancipation des femmes'': le 30 mai 2018,des militantes à la cause féminine ont été placées en détention voir vhttp://www.france24.com/fr/20180529-arabie-saoudite-mbs-freine-emancipation-femmes-droits-conduire-prison...et les ''décapitations'' continuent de plus belle, voir http://www.france24.com/fr/20180426-arabie-saoudite-executions-peine-mort-decapitation...MBS est un criminel responsable de centaines de morts au Yémen, en Syrie, c'est un salafiste qui encourage le terrorisme islamique!.. mais nos ''médias'' se taisent sur les attentats barbares commis par les musulmans...ils ne parlent que d'un ''clandestin'' musulman qui vivait très bien, en France, dans sa ''clandestinité'' et qui a sauvé un garçon de 4 ans,etc..etc...
Made in France
- 01/06/2018 - 12:06
Sujet réglé
http://www.jforum.fr/le-prince-mbs-reparait-a-la-grande-deception-de-ses-detracteurs.html