En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© GERARD JULIEN / AFP
Combat de jeunes
La présidentielle de 2022 : François Ruffin contre Emmanuel Macron ?
Publié le 27 mai 2018
Ce n'est qu'une hypothèse. Mais elle est envisagée par le président de la République.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce n'est qu'une hypothèse. Mais elle est envisagée par le président de la République.

Les deux hommes ont nombre de chose en commun. L'âge : la quarantaine (avec un léger avantage juvénile pour Macron). La ville où ils ont passé leur enfance et leur jeunesse : Amiens dont Ruffin a été élu député. Et surtout un lycée nommé La Providence tenu par des jésuites : tous deux y ont été scolarisés.

Chez les Jésuites on apprend des choses qui ont été très profitables au président et au député… Pour toutes ces raisons Macron s'intéresse, un peu perplexe, à Ruffin. Mais pas du tout à Mélenchon et à sa "Marée humaine" du 26 mai !

Concernant cette manifestation il a eu des mots clairs et définitifs dans une interview à BFMTV. "Je ne laisserai pas le désordre s'installer… Je poursuivrai ma route et mes réformes sans en dévier…" Quant à Mélenchon il le trouve, tel que le relate Le Figaro, "grotesque".

De toute façon le patron de la France insoumise ne joue pas dans la même catégorie que Macron et Ruffin. Lui, c'est chez les seniors. Aucune inquiétude de ce côté-là chez le chef de l'Etat. Mais il n'en va pas de même avec Ruffin.

"Un proche du chef de l'Etat" a distillé quelques confidences au Figaro. On sait tous ce que veut dire "un proche du chef de l'Etat"… Ainsi, nous apprend cette précieuse source, "le président a lu avec attention" l'interview accordée par Ruffin au magazine "Society".

Dans ce texte le député d'Amiens se livre sans détours. Quelques phrases de lui a frappé l'auguste lecteur élyséen. "Le ciel bas et lourd de la finance pèse sur nous. On se sent rétrécis. On aspire à davantage. C'est assez flou, je l'entends. Mais je pense qu'il y a une espèce d'élan vital partagé, on se sent cadenassés, il y a un truc qui demande à être libéré".

La finance en moins on dirait du Macron en 2017 lors de sa campagne présidentielle. Lui aussi voulait, comme aujourd'hui Ruffin, "libérer la société française". Il fut élu. "Dans quatre ans Ruffin sera neuf" précise le "proche du chef de l'Etat". Mais Macron le sera-t-il encore ?

PS : La "fête à Macron" organisée le 5 mai par Ruffin a mobilisé plus de personnes que la fameuse "Marée Populaire" du 26 mai initiée par Mélenchon!! Macron ne s'était pas trompé d'adversaire. Il a eu raison. Et après bye bye Jean-Luc…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
04.
Grand Débat à Souillac : le Président qui mouillait sa chemise (jusqu’à risquer de la perdre ?)
05.
"Il entend, mais il n'écoute personne" : les conseillers de Macron sont au bout du rouleau
06.
L'ancien garde du corps de Lady Di s'inquiète pour la sécurité de Meghan Markle
07.
10% des oeuvres d'art de l'Etat portées disparues
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
03.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
06.
Et la raison pour laquelle les Allemands commencent sérieusement à s’inquiéter d’un Brexit sans deal est…
07.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
05.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
06.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kelenborn
- 13/06/2018 - 14:06
Ah ...
Vangodouille,le clébard mécanique de Plenel et Joffrin est déchainé . plus il est fou plus ils rient! la ils lui ont fait bouffer du viacra- cherchez sur le Bon Coin !
MIMINE 95
- 28/05/2018 - 13:23
RUFFIN A AUSSI LE SENS DU PARTAGE si si
....."Le 9 juin 2016, La Lettre A rapporte que « selon les calculs des producteurs et des professionnels du cinéma, les 500 000 entrées du film et la vente des droits à plusieurs pays étrangers vont lui rapporter quasiment un million d'euros »....."En 2017,le 24 février, son film Merci Patron ! reçoit le César du meilleur film documentaire."...." Le 3 mars suivant, il remet symboliquement son trophée aux ouvriers de l'usine Whirlpool, opposés à la délocalisation de leur usine en Pologne". les whirpool aurait sans doute préféré qu'il partage son million d'euros avec eux, voilà qui aurait eu plus de gueule. Mais voilà, Ruffin préfère, au partage du "sale pognon", profiter de la tribune cannoise pour: "critiquer vertement la politique gouvernementale face aux délocalisations " ... et :" interpeller ...François Hollande ". Bon, en même temps, comment lui en vouloir, petit bourgeois élevé chez les jésuites, ça laisse forcément des traces ....
Pharamond
- 28/05/2018 - 10:09
La société spectacle.
Ne sommes nous pas dans la société du spectacle? Il sait mettre en scène et vendre du rêve.C''est son domaine.