En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
Bonnes feuilles

Quand les djihadistes de l'Etat islamique qui tiennent le père Mourad en otage confondent son télescope avec une arme à feu

Publié le 26 mai 2018
Le témoignage extraordinaire du père Jacques Mourad, enlevé par Daech en 2015. Il y a fait l’expérience de l’extrême souffrance mais aussi de la grâce, et nous invite à choisir la paix. A retrouver dans "Un moine en otage" publié par les Editions de l'Emmanuel.
Moine et prêtre syriaque-catholique originaire d’Alep (Syrie), Jacques Mourad était le supérieur du monastère de Mar Elian, près de Palmyre, où il se consacrait, entre autres, au dialogue avec les musulmans. Il fut enlevé le 21 mai 2015 par les soldats...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Mourad
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Moine et prêtre syriaque-catholique originaire d’Alep (Syrie), Jacques Mourad était le supérieur du monastère de Mar Elian, près de Palmyre, où il se consacrait, entre autres, au dialogue avec les musulmans. Il fut enlevé le 21 mai 2015 par les soldats...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le témoignage extraordinaire du père Jacques Mourad, enlevé par Daech en 2015. Il y a fait l’expérience de l’extrême souffrance mais aussi de la grâce, et nous invite à choisir la paix. A retrouver dans "Un moine en otage" publié par les Editions de l'Emmanuel.

Soudain, j’entends un des chefs des djihadistes lancer : « Avant de venir combattre ici, j’étais au Koweït et j’ai organisé des débats avec des prêtres coptes sur Internet. Ils sont très forts pour vendre le christianisme ! Certains font aussi des programmes télévisés qui critiquent l’islam !» Puis, en parlant de moi : « Comme j’ai envie de le tuer pour me venger d’eux !» Son voisin l’interrompt en m’adressant à nouveau la parole : «On a trouvé des armes dans les maisons de tes paroissiens.

– Non, c’est impossible.

– On a même vu des armes au monastère !

– Au monastère ? Non, je vous dis c’est impossible. »

Je sais que c’est faux. Toujours cette tactique pour faire monter la pression et me faire craquer.

«Et dans ta chambre? Il y avait même un lance-roquettes !

– Comment ? Je n’ai jamais eu d’armes, je suis contre les armes, depuis toujours... Ah, mais je vois de quoi tu parles. Ce n’est pas un lance-roquettes, c’est un télescope !»

J’avais en effet dans ma chambre, sur son trépied, un télescope avec lequel nous passions des soirées entières, avec les jeunes de la paroisse, à contempler les étoiles dont la blanche lueur ne cessait de m’émerveiller ! Sans doute vexé, l’homme reprend la conversation sur le premier sujet :

« Alors, les armes de tes paroissiens ?

– Je te jure qu’aucune personne de ma paroisse n’a jamais porté d’arme et n’en a jamais eu chez elle!

– Mais comment peux-tu l’affirmer avec autant de certitude ?

– Je connais mes paroissiens.

– Mais tu ne sais pas ce qu’il y a dans leurs maisons et... »

Je lui coupe la parole net : « Si, je sais !» Le chef militaire fait une grimace : apparemment, mon ton assuré, presque autoritaire, l’agace. Mais je suis encore plus énervé que lui. Je n’en peux plus de ces conversations insensées, où ils essayent de me pousser à bout. C’est d’ailleurs ce qui est en train de se passer. Il se tourne vers ses hommes : «Allez dans toutes les maisons des chrétiens vérifier ce qu’il dit.» Là, je suis sûr que c’en est fini de moi : ils vont mettre des armes dans les maisons, simplement pour m’accuser d’avoir menti ! Le wali me regarde avec un air menaçant :

« Si je trouve le moindre pistolet dans une maison des chrétiens, je te tue devant tous tes paroissiens.

– Je suis d’accord. »

Fin de la discussion. J’en ai marre d’être leur jouet. Ils me prennent pour un pantin et cela me donne le tournis. Ils me fatiguent, m’exaspèrent même, me saoulent de questions, d’insinuations, m’accusent de mentir. Depuis le début de la révolution syrienne, je suis un des seuls responsables de Qaryatayn à avoir répété sans cesse que les armes et la violence n’apportent que la destruction et la mort. Cette non-violence n’est pas un choix de circonstance, elle fait partie intégrante de la spiritualité de notre communauté de Mar Moussa et de notre vocation de chrétiens.

Pour commander "Un moine en otage" cliquez sur l'image du livre ci-dessous

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

02.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

03.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

04.

Pourquoi le Roi Lion pourrait être le dernier classique que Disney parvient à recycler

05.

Jordan Bardella sur Sibeth Ndiaye : "Elle est habillée comme un Télétubbies"

06.

Quand les documents officiels sur le SNU montrent que l’occasion de restaurer l’autorité a été manquée

07.

Pourquoi l’Europe ne s’est jamais complètement remise de l’échec de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

03.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

04.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires