En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron

05.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

06.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

07.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 5 heures 37 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 20 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 2 min
light > Culture
7e art
"Soumission" : le roman de Michel Houellebecq sera bientôt adapté au cinéma par le réalisateur Guillaume Nicloux
il y a 12 heures 13 min
light > Politique
Classe politique endeuillée
L'ancien ministre socialiste Michel Charasse est décédé à l'âge de 78 ans
il y a 13 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie de Gérard Fulmard" de Jean Echenoz : un pastiche de polar, plaisant mais pas fracassant !

il y a 15 heures 16 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir passe au blanc et quand le design horloger est de retour : c’est l’actualité des montres à l’heure du Covid-19
il y a 15 heures 38 min
pépite vidéo > Europe
Lutte contre l'extrémisme
Attentats à Hanau : l'hommage émouvant des Allemands envers les victimes
il y a 16 heures 34 min
décryptage > Environnement
Inquiétudes

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

il y a 17 heures 57 min
décryptage > Santé
Lutte contre l'épidémie

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

il y a 19 heures 23 min
décryptage > Terrorisme
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

il y a 20 heures 29 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 5 heures 51 min
light > People
Parisian Way of Life
Une plaque a été installée dans un restaurant KFC à Paris après le passage de Kim Kardashian et Kanye West
il y a 10 heures 31 min
pépites > Justice
Affaire Griveaux
Piotr Pavlenski indique être à l'origine du vol des vidéos sur l'ordinateur d'Alexandra de Taddeo
il y a 13 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"What is love" d'Anne Buffet : un contrepied systématique et réjouissant des poncifs sur l’amour

il y a 14 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Miroir de nos peines" de Pierre Lemaitre : un roman passionnant dont on regrette de tourner la dernière page...

il y a 15 heures 24 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : un expert chinois indique que des patients "guéris" pourraient toujours véhiculer le virus
il y a 16 heures 19 sec
décryptage > Défense
Dissuasion

L’armement nucléaire français est incontournable à l'indépendance de la France

il y a 17 heures 38 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"
il y a 18 heures 25 min
décryptage > Science
La menace fantôme

Vaisseaux spatiaux, fusées et débris divers : quand la NASA transforme l’espace en cimetière géant

il y a 19 heures 53 min
décryptage > Politique
Comme avant

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

il y a 20 heures 45 min
© AHMAD AL-RUBAYE / AFP
© AHMAD AL-RUBAYE / AFP
Irak

Législatives en Irak : les résultats inattendus préfigurent-ils un retour du nationalisme arabe ?

Publié le 15 mai 2018
Dans l'attente des résultats définitifs, il apparaîtrait que le favori des élections irakiennes, Haider al-Abadi n'arrive que 3e, derrière les listes de Moqtada al-Sadr et de Hadi al-Améri, dans un scrutin qui a connu sa plus faible participation depuis 15 ans.
Karim Pakzad est chercheur associé à l’Institut de recherches Internationales et Stratégiques (IRIS). Il a été professeur de sciences politiques à Kaboul.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Karim Pakzad
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Karim Pakzad est chercheur associé à l’Institut de recherches Internationales et Stratégiques (IRIS). Il a été professeur de sciences politiques à Kaboul.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans l'attente des résultats définitifs, il apparaîtrait que le favori des élections irakiennes, Haider al-Abadi n'arrive que 3e, derrière les listes de Moqtada al-Sadr et de Hadi al-Améri, dans un scrutin qui a connu sa plus faible participation depuis 15 ans.

Atlantico : Que peut-on anticiper pour le pays dans les prochaines semaines et les prochains mois ? Que révèle ce résultat des aspirations de la population ?  ​

Karim Pakzad : Il y a eu deux surprises au cours de ce scrutin. C'est d'abord la participation parce que nous n'avions jamais assisté à moins de 60% de participation dans les différentes élections qui ont lieu dans le passé en Irak. Et cette fois-ci, du fait de la grande mobilisation des Irakiens dans le combat contre la corruption, de part la victoire du gouvernement contre Daech, on pouvait s'attendre à une forte mobilisation. Or, je pense que la crainte qui existait était ce sentiment d'abandon de la société irakienne par la classe politique, en raison de la corruption qui touche l'ensemble des personnalités, dont seul peut être al-Abadi était épargné, et c'est ce qui a pu provoquer un tel niveau d'abstention. On voit que cela s'est traduit par le succès de Moqtada al-Sadr et de sa liste "en marche vers le changement". Il s'agit d'une liste atypique. Al-Sadr lui-même était considéré dans le passé comme un jeune islamiste chiite anti-américain, anti-occidental, et pro-iranien. Mais cela était au début de l'occupation de l'Irak. Après avoir fait un passage en Iran pour ses études, il est revenu en Irak et a pris la tête du combat contre la corruption en s'alliant avec le parti communiste. Il s'agit d'une alliance entre un parti islamiste radical et les communistes sous le nom du parti communiste, et ce, avec des gens venus de la société civile. C'est une alliance qui a mobilisé une grande partie de la jeunesse contre la corruption. Moqtada al-Sadr ne s'est pas présenté comme une personnalité politique, il ne s'est pas présenté sur la liste, il n'a fait que la soutenir. Et il a réussi à obtenir que 33 de ses députés au parlement irakien ne se représentent pas pour laisser la place à des nouvelles personnalités, cela est un élément important parce que ceux qui ont voté et ceux qui se sont abstenus souhaitaient une classe politique nouvelle.

Il faut encore attendre le résultat définitif. L'Irak a 90 jours pour former un gouvernement, les listes vont devoir négocier entre elles pour y parvenir puisque personne ne semble avoir de majorité. Je n'exclus pas que, malgré sa 3e place, Haider al-Abadi soit reconduit sur la base d'une politique nouvelle qui prendrait en considération ces résultats.

Alors que Moqtada al-Sadr a pu se rapprocher de Riyad ​au cours de l'année passée, et après avoir été accusé d'être "trop" proche de Téhéran, que peut-on attendre d'un tel résultat pour la stabilité régionale ? 

Moqtada al-Sadr n'est pas une personnalité politique traditionnelle. Il ne correspond à aucune autre. C'est un chef religieux chiite qui était pro-iranien. Sa famille a souffert pendant le régime de Saddam Hussein, son oncle, son grand père, des Ayatollah, ont été exécutés. Il est donc profondément chiite mais en même temps c'est une personnalité qui pourrait être qualifiée de nationaliste arabe, parce qu'il veut dépasser les divisions confessionnelles. C'est l'élément principal qui permet de le définir. Il s'est déplacé à Riyad mais cela ne veut pas dire qu'il va entrer dans un retournement en s'alliant avec les saoudiens. Il a aussi mené des luttes farouches contre les soldats américains. Il n'y aura donc probablement pas de bouleversement politique régional. Mais il faut savoir qu'il existait des listes beaucoup plus pro-iraniennes.

Haider al-Abadi avait déjà montré un certain réalisme au cours de ces dernières années, sans être anti-iranien, parce que l'on ne peut pas dire que Téhéran soit opposé à sa reconduite à la tête du pays. Il a été largement soutenu par l'Iran dans sa guerre contre Daech. Mais parmi les 4 premiers, Moqtada al-Sadr est le seul , sans être anti-iranien, est partisan de ce nationalisme arabe, comme cela a été le cas dans le passé. Dans le passé, c'était un nationalisme laïc, demain cela ne sera plus laïc, mais cela sera toujours un nationalisme arabe. Mais cela ne veut pas dire qu'il va devenir pro-Arabie saoudite ou pro-Américain.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron

05.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

06.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

07.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires