En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Velo Steve / FlickR
On peut mieux faire
Un nouveau fichier contre les fichés S : "Fichez-nous la paix" (FNLP) avec les fichés S !
Publié le 15 mai 2018
Ce n'est pas une solution radicale. Mais on peut en attendre quelques bienfaits.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce n'est pas une solution radicale. Mais on peut en attendre quelques bienfaits.

Khamzat Azimov, le tueur de la rue Monsigny était, nous apprend-on, fiché S. Compte tenu de sa riche personnalité, il était également inscrit au FSPRT (fichier des signalés pour radicalisation terroriste). D'après les estimations du ministère de l'Intérieur, le premier fichier compte 12.000 individus. Le second près de 20.000 ! Ces chiffres sont effrayants : des milliers d'hommes et de femmes habités par des pulsions mortifères. Il se trouve que la presque totalité des attentats commis en France l'on été par des individus inscrits sur ces listes. La tentation est grande dès lors de dire que ces fichiers ne servent à rien. C'est un peu plus compliqué que cela.

Le ministère de l'Intérieur fait observer, à juste titre, qu'on ne peut pas affecter un policier pour surveiller nuit et jour un fiché S. Le ministère de la Justice fait remarquer, à juste titre également, que la loi ne permet d'arrêter préventivement des individus potentiellement dangereux. Ils sont suspects, mais seulement suspects. Crier "mort aux Juifs" ne veut pas dire à coup sûr qu'on va tuer des Juifs…. Hurler "mort aux koufars" ne signifie pas non plus qu'on va passer à l'acte… Et se shooter avec des vidéos d'égorgement de Daech n'implique pas nécessairement qu'on va égorger…

La France est un État de droit. Et il est bien qu'elle entende le rester. Mais un autre fichier pourrait utilement fournier quelques pistes ; le fichier des pédophiles. Ils sont répertoriés suite à des condamnations ou pour leur addiction aux vidéos pornographiques avec des enfants. Là aussi, la loi n'autorise pas qu'on les arrête. L'intention ne fait pas le crime. Cependant, on leur rend la vie pénible et difficile. Il leur est interdit de s'approcher d'une école, de roder autour des enfants, ou d'être moniteur dans une colonie de vacances. Une stigmatisation parfaitement utile.

Pourquoi les fichés S et les fichés FSPRT ne bénéficieraient pas d'un traitement voisin ? On pourrait communiquer aux maires qui le demandent – et à qui c'est refusé – les noms de leurs administrés ou de ceux qui aspirent à le devenir qui figurent sur ces fichiers. Ils leurs rendraient la vie impossible, jusqu'à ce que, les fichés, écœurés, aillent se faire voir ailleurs. Les organismes HLM devraient être également informés. Ils trouveraient les mesures nécessaires, même en trichant un peu, pour mettre fin à un bail ou pour en refuser un. Est-ce que ça éviterait des attentats ? Sans doute pas. Mais il est bon de pourrir un peu la vie aux porteurs de haine et ça fera du bien à des millions de gens en colère qui pensent, dans un silence rageux, qu'on ne fait rien contre les fichés. 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Les princes William et Harry n’auraient jamais dû s’appeler ainsi
02.
Dick Rivers est décédé des suites d'un cancer
03.
Pourquoi la France est malade de son immobilier
04.
Une série d’erreurs serait à l'origine de l’incendie de Notre-Dame de Paris
05.
Travaux à Paris : « Je creuse donc je suis ! »
06.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
07.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
05.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
06.
Tous végétariens ou vegans ? Quand l’OMS met le hola sur les régimes universels écologiques
01.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
02.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
05.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
mymi
- 16/05/2018 - 08:21
Merci Mr Rayski
Excellente suggestion... peut-on espérer que Macron et ses sbires vous aient lu et compris !!!
JG
- 15/05/2018 - 23:05
Comme je l'ai déjà dit par ailleurs...
Une seule solution : la remigration....avec un fusil dans le dos si nécessaire....Quand il y aura eu entre 1 000 et 2 000 morts en France (je compte 1 mort en moyenne pour un fiché S sur 10 ou 20), il y aura peut-être une saine réaction du peuple, éléctorale ou peut-être même plus avec un peu de chance...Un ou deux députés assassinés par des fichés S faciliterait peut être aussi les choses....car tant que ces pourris de politiques ne sont pas personnellement touchés, rien ne se passe....
vangog
- 15/05/2018 - 22:25
Avant d'être importés en France par les caritativo-gauchistes...
ils étaient blancs-comme-neige...c’est seulement après, que ces 20000 fichés S sont devenus noirs-comme-le diable...l’effet France? A l’avenir, pour éviter cette curieuse trans-mutation, il vaudrait mieux leur éviter cette épreuve française et les laisser dans leur patrie d’origine, non?