En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

03.

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grande perspectives de succès

04.

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

05.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

06.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

07.

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

ça vient d'être publié
pépites > International
La gestion politique du Coronavirus
Un avocat chinois arrêté pour avoir critiqué la gestion de l'épidémie par les autorités
il y a 20 min 20 sec
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "Le fantôme d'Aziyade" de Pierre Loti : Quête initiatique, nostalgique et fascinante sur les rives de l'amour et du Bosphore

il y a 2 heures 47 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 4 heures 23 min
décryptage > Société
Engagez-vous qu'ils disaient

Piot Pavlenski : artiste, voyou, les deux ?

il y a 6 heures 16 min
décryptage > Politique
Honneur au courage malheureux

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

il y a 6 heures 59 min
décryptage > Economie
Jalousie

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

il y a 7 heures 23 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Santé, retraite : le secteur de l‘assurance fait le pari d’être moins cher et plus efficace que la sécurité sociale ...

il y a 8 heures 34 sec
décryptage > Politique
Post Griveaux

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

il y a 9 heures 45 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 1 jour 1 heure
pépites > International
Coronavirus
Le marathon de Tokyo annulé pour les amateurs
il y a 1 jour 2 heures
pépites > Politique
Nouveau rebondissement
La compagne de Piotr Pavlenski mise en examen
il y a 38 min 22 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Tu seras un homme, mon fils" de Pierre Assouline : Un portrait inattendu, saisissant et remarquable de Rudyard Kipling

il y a 3 heures 16 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

il y a 5 heures 43 min
décryptage > Politique
A l'école du politique

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

il y a 6 heures 32 min
décryptage > Religion
Pas d'amalgames

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grande perspectives de succès

il y a 6 heures 59 min
décryptage > Politique
Pas d'union à l'horizon

Municipales : Marine Le Pen maintient sa fervente opposition à l’union (locale) des droites

il y a 7 heures 39 min
décryptage > Société
Je t’aime moi non plus

Liaison fatale : avoir ou ne plus avoir un smartphone, telle est la question

il y a 9 heures 17 min
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 1 jour 36 min
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 1 jour 1 heure
light > Sport
Solidarité
Racisme : le monde du football apporte son soutien à Moussa Marega
il y a 1 jour 2 heures
© Michael Buckner / Getty Images North America / AFP
© Michael Buckner / Getty Images North America / AFP
Espérance

Traitement de la calvitie : nouvel espoir en vue (et à défaut, les meilleures solutions en l’état...)

Publié le 14 mai 2018
D'après les travaux de chercheurs de l'université de Manchester, un médicament contre l'ostéoporose appelé WAY-316606 contribuerait à la repousse des cheveux pour les personnes atteintes de calvitie.
Pascal Boudjema est chirurgien capillaire, spécialisé dans le traitement de la calvitie. Il a créé un site d'information sur le sujet : www.lesgreffesdecheveux.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Boudjema
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Boudjema est chirurgien capillaire, spécialisé dans le traitement de la calvitie. Il a créé un site d'information sur le sujet : www.lesgreffesdecheveux.fr
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'après les travaux de chercheurs de l'université de Manchester, un médicament contre l'ostéoporose appelé WAY-316606 contribuerait à la repousse des cheveux pour les personnes atteintes de calvitie.

Atlantico : D'après les travaux de chercheurs de l'université de Manchester, un médicament contre l'ostéoporose appelé WAY-316606 contribuerait à la repousse des cheveux pour les personnes atteintes de calvitie. Ce médicament inhibe en effet l'activité d'une protéine bloquant le développement des follicules pileux. Au regard des travaux menés, et en l'attente d'expériences sur l'homme, cette découverte est-elle réellement prometteuse pour guérir la calvitie ?

Pascal Boudjema : Les travaux menés par l’équipe britannique du Dr Hawkshaw et dont les résultats préliminaires récemment publiés dans la revue Plos Biology sont très intéressants et constituent un progrès supplémentaire dans la compréhension des mécanismes biologiques inhibant ou stimulant le développement  des follicules pileux. En effet, les chercheurs se sont intéressés tout d’abord aux mécanismes moléculaires d’un ancien médicament : la CyclosporineA ( CsA) utilisée depuis de nombreuses années en tant que médicament anti-rejet de greffes d’organes chez les transplantés ainsi que dans certaines maladies auto-immunes. Le choix de ce médicament a été orienté par le fait que les personnes traitées avaient des effets secondaires tels que la repousse indésirable de poils sur le corps. D’autre part la toxicité  de la CyclosporineA ne permettait pas d’envisager son utilisation en tant que traitement de la calvitie commune pour des raisons purement esthétiques. L’équipe a pu constater en laboratoire, sur des cultures de follicules pileux humains que la CyclosporineA  pouvait bloquer l’activité d’une protéine particulière (SFRP1) inhibant la croissance de nombreux tissus dont les cheveux. Ils ont donc recherché un autre moyen de bloquer l’activité de cette protéine et ont découvert qu’un médicament connu pour traiter l’ostéoporose appelé WAY-316606 pouvait également bloquer l’action de la protéine SFRP1 sans avoir les effets secondaires de la CyclosporineA.

Cela constitue donc une découverte très encourageante qui devra nécessiter des essais cliniques du médicament WAY-316606 ou d’un médicament analogue chez l’homme afin de mesurer son efficacité dans le traitement de la calvitie. Cela  demandera encore beaucoup de temps avant la mise éventuelle sur le marché d’un tel traitement. Nous devons donc être patients….

Quels sont les traitements déjà disponibles pour les personnes atteintes de calvitie ?

Les traitements actuels de la calvitie androgénique sont dominés essentiellement par trois types de traitements :

Les traitements médicamenteux, le traitement de bio stimulation locale du cuir chevelu  et les greffes de cheveux.

Les traitements médicamenteux regroupent  essentiellement deux médicaments : le Minoxidil à 2% ou 5%  en lotion à appliquer localement sur le cuir chevelu de manière quotidienne ainsi que le Finasteride 1 mg  en comprimé à avaler tous les jours. Ces traitements ont pour but de ralentir ou de stabiliser  la chute des cheveux en épaississant les cheveux et de faire repousser dans certains cas les cheveux sur les zones postérieures. Leur  efficacité est variable selon les cas et peuvent présenter des effets secondaires assez rares tels que démangeaisons ou allergies locales du cuir chevelu pour le Minoxidil ainsi que des troubles de la libido et dépression chez l’homme pour le Finasteride.

Le traitement de bio stimulation locale du cuir chevelu appelé technique PRP  consiste à injecter localement dans le cuir chevelu dégarni des extraits cellulaires  plaquettaires riches en facteurs de croissance. Ces extraits sont obtenus à partir d’une prise de sang classique. Le sang prélevé est alors immédiatement placé  pendant quelques minutes dans une centrifugeuse et l’on récupère les fractions plaquettaires qui sont immédiatement réinjectées localement dans le cuir chevelu à l’aide d’une aiguille très fine. Ce traitement a pour but de stabiliser la chute des cheveux voir favoriser la repousse des cheveux mais n’est malheureusement pas efficace chez tout le monde ainsi que sur des zones totalement dégarnies.

Les greffes de cheveux constituent le traitement actuel  le plus efficace. Les progrès réalisés dans l’instrumentation et les protocoles opératoires nous permettent de traiter aujourd’hui sous anesthésie locale des calvities très étendues aussi bien chez l’homme que chez la femme. Cependant,  il existe des cas où la greffe de cheveux n’est pas possible par manque de cheveux à prélever à l’arrière de la tête. 

D'où vient la nécessité de trouver un nouveau traitement ?

Tous les médicaments  actuellement disponibles ont une efficacité variable selon les individus et ne sont malheureusement pas dénués d’effets secondaires. Il est donc nécessaire de trouver un nouveau traitement véritablement efficace et sans effets secondaires.

Comment avance la recherche dans ce domaine ? À quelle échéance a-t-on une chance de voir se développer un traitement efficace et sans effets secondaires ?

De nombreuses équipes scientifiques travaillent quotidiennement à travers le monde sur la compréhension des mécanismes impliqués dans la chute des cheveux en vue de mettre au point le médicament miracle qui ferait repousser les cheveux de manière définitive. Les enjeux économiques sont immenses compte-tenu du fait que cette affection touche des centaines de millions d’individus. Nous attendons toujours le Graal d’autant plus que de nombreuses annonces  considérées comme très prometteuses n’ont malheureusement  jamais abouti pour l’instant à la commercialisation d’un médicament véritablement efficace et sans effets secondaires... 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

03.

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grande perspectives de succès

04.

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

05.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

06.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

07.

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
J'accuse
- 14/05/2018 - 10:01
La calvitie n'est pas une maladie
Mettez donc une moumoute: c'est moins cher et il n'y a pas d'effet secondaire.
Deudeuche
- 14/05/2018 - 08:13
Au poil!
Adieu Atlantico !