En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Allah n’avait pas été informé…
Attentat de la rue Monsigny : la très surprenante déclaration de Dalil Boubakeur
Publié le 14 mai 2018
Le recteur de la grande Mosquée de Paris pèse ses mots. Et ceux qu’il a choisis valent leur poids de cacahuètes.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le recteur de la grande Mosquée de Paris pèse ses mots. Et ceux qu’il a choisis valent leur poids de cacahuètes.

Dalil Boubakeur est une autorité en matière de religion musulmane. Il sait ce qu’est l’Islam. Et ce que n’est pas l’Islam. C’est pourquoi durant longtemps il s’est refusé à toute déclaration concernant les attentats terroristes. En effet, selon son raisonnement, les auteurs de ces actes n’étaient pas de vrais musulmans.

Moyennant quoi Dalil Boubakeur ne voyait pas à quel titre les vrais musulmans seraient appelés à les condamner. Déniez, déniez il en restera toujours quelque chose… Puis il a assoupli cette position sans doute un peu trop rigide. Et, es-qualité, il condamne dorénavant les attentats.

Il l’a donc fait cette fois ci. Mais d’une façon pour le moins singulière : « l’agresseur ne peut se revendiquer d’aucune religion » a-t-il déclaré. Tartuffe a trouvé son élève. Le terroriste en effet ne peut se revendiquer ni du catholicisme, ni du protestantisme, ni du judaïsme, ni de l’orthodoxie, ni du bouddhisme… J’ai oublié une religion ? Oui, celle que ne veut pas citer le recteur de la Grande Mosquée de Paris.

Si M. Boubakeur avait des rapports un peu plus étroits avec les notions de vérité et d’honnêteté il aurait pu dire : « l’agresseur ne peut se revendiquer de l’Islam ». Ça aurait été normal et bien. Mais le mot « Islam » ne peut pas ne doit pas être prononcé. Ce serait discriminant, stigmatisant et islamophobe.

Rue Monsigny tout le monde a entendu l’assassin crier : « Allah Akbar ! ». Mais il n’a pas crié suffisamment fort : ses paroles ne sont pas parvenues jusqu’aux oreilles de M. Boubakeur. Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

Avec tout le respect qu’on doit au recteur de la Grande Mosquée de Paris force est de constater que son corps (ça vaut aussi pour sa tête) est enveloppé d’une épaisse graisse de niaiserie triomphante. Pour la faire fondre une séance de hammam lui ferait le plus grand bien.

Facile : il en a un juste devant sa porte. Il pourra faire profiter de ce bienfaisant bain de vapeur la rédaction de Libération. Seul de toute la presse française – qui parle d’une victime – ce journal a titré : « Deux morts lors de l’attentat ». L’assassiné et l’assassin sur le même plan !

Benoît Rayski est l'auteur de :

Le gauchisme maladie sénile du communisme

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
02.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
03.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
04.
Notre-Dame de Paris : l'entreprise en charge des travaux impliquée dans un autre départ de feu récent
05.
Notre-Dame et Gilets jaunes : le week-end à hauts risques d'Emmanuel Macron
06.
Et encore des contacts "volés" à ses utilisateurs : l’heure de dissoudre Facebook est-elle venue ?
07.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (24)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lasenorita
- 16/05/2018 - 19:01
L'indulgence de nos gouvernants envers les terroristes musulmans
Nos gouvernants et nos médias sont plein d'indulgence envers les musulmans! Pendant la ''guerre d'Algérie'', nos médias répétaient que notre armée faisait subir la torture aux courageux fellouzes.. mais ils se gardaient de dire que ces fellouzes avaient égorgé des enfants, éventré des femmes, émasculé des hommes, qu'ils avaient coupé le nez et les membres des musulmans qui ne voulaient pas payer leur dîme, qu'ils avaient mis des bombes dans des bâtiments fréquentés par des femmes et des enfants,etc..etc.. Cette ''gégène'' qui était utilisée pour ''faire parler'' les terroristes et pour empêcher d'autres attentats.. .est utilisée actuellement par le F.L.
N. contre ses opposants politiques, que ce F.L.N. tue, torture, enlève ceux qui osent manifester (les Kabyles, etc..)Pourquoi nos gouvernants laissent-ils des ''rappeurs'' insulter les non-musulmans voir https://www.breizh-info.com/2018/05/15/95784/kouffar-booba-derapage..ces rappeurs qui gagnent tellement de sous chez les ''kouffars'' et qui ont ''réussi'' dans la vie grâce aux impôts payés par ces ''kouffars''!..
gilbert perrin
- 16/05/2018 - 10:04
à NDA : encore une idée sans VALEUR ?
Vouloir que les imamms jurent leur fidélité à la FRANCE ? et les laisser prêcher "terrorisme" çà me fait rire : les immams doivent comme tout le monde respecter les valeurs françaises. Ne surtout pas me dire que les religieux ont une tolérance spéciale ? Voyez donc la religion catholique dans l'affaire SEZNEC ??? comment croire les politiciens ????
wanda60
- 16/05/2018 - 08:08
MENACES
La "tartufferie" est un autre pilier de l4islam . Il n'en ont rien à foutre de nos compatriotes assassinés; ils seraient plutôt du coté de leurs "frères".