En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

03.

Donald Trump pourra-t-il survivre à la perte de l’électorat blanc qui l’avait pourtant soutenu jusque là contre vents et marées ?

04.

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

05.

Le juppéisme, cette obsession gestionnaire des élites françaises tuée par Emmanuel Macron

06.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

07.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

04.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

05.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

06.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

03.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

04.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

05.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

06.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

ça vient d'être publié
light > High-tech
Game over
Le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, annonce des sanctions après des accusations de harcèlement sexuel
il y a 2 heures 24 min
pépites > Politique
Fin du suspense
Michèle Rubirola est élue maire de Marseille
il y a 3 heures 18 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le courage du personnel soignant face au Covid-19 : une médecine de guerre sans protection

il y a 5 heures 45 min
décryptage > Politique
Choix stratégique

Le juppéisme, cette obsession gestionnaire des élites françaises tuée par Emmanuel Macron

il y a 8 heures 14 min
décryptage > Politique
Campagne électorale

Donald Trump pourra-t-il survivre à la perte de l’électorat blanc qui l’avait pourtant soutenu jusque là contre vents et marées ?

il y a 9 heures 13 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée
il y a 10 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les records de l'histoire" de Stéphane Bern : récréation idéale pour l'été, pour parcourir l'histoire en s'amusant

il y a 20 heures 23 min
pépite vidéo > Politique
Emotion à Matignon
Retrouvez l'intégralité de la passation de pouvoir entre Edouard Philippe et Jean Castex
il y a 23 heures 34 min
pépites > Justice
Plaintes
Covid-19 : une enquête judiciaire va être ouverte contre Edouard Philippe, Agnès Buzyn et Olivier Véran
il y a 1 jour 35 min
décryptage > Politique
Nouveau chemin cherche destination

Jean Castex Premier ministre : une nomination très habile... Mais l’habileté peut-elle suffire ?

il y a 1 jour 2 heures
pépites > Politique
Première visite officielle
Le nouveau Premier ministre, Jean Castex, effectue son premier déplacement sur le site de production de X-Fab
il y a 2 heures 56 min
pépite vidéo > International
Campagne électorale
Donald Trump estime que l'Amérique doit être fière de son histoire
il y a 4 heures 33 min
décryptage > Santé
Trop, c’est trop

Si la pandémie vous a rendu maniaque de la propreté, voilà ce que vous devriez savoir pour tempérer vos ardeurs

il y a 6 heures 17 min
décryptage > Politique
Suite de "Passions"

Exclu Atlantico : Nicolas Sarkozy devrait publier le tome 2 de ses mémoires dès ce mois de juillet

il y a 8 heures 42 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

il y a 9 heures 46 min
décryptage > Politique
Premier ministre

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

il y a 10 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La sentence" de John Grisham : un thriller qui maintient sous pression

il y a 20 heures 38 min
pépites > Politique
Equipe renforcée
Mairie de Paris : Anne Hidalgo décide de s’entourer d’une équipe de 37 adjoints
il y a 1 jour 26 sec
pépites > Politique
Premier ministre
Jean Castex "mesure l'immensité de la tâche" qui l'attend à Matignon
il y a 1 jour 1 heure
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la lumière anime les heures et quand le bleu se veut marine : c’est l’actualité estivale des montres
il y a 1 jour 4 heures
© ERIC FEFERBERG / AFP
© ERIC FEFERBERG / AFP
Quand la colère monte

SOS Wauquiez en détresse ? La grogne commence à s’installer dans les rangs LR après une série de sondages calamiteux

Publié le 11 mai 2018
Le parti de droite est depuis plusieurs mois dans une situation délicate. En cause : des divergences internes, un manque de leadership et des sondages catastrophiques (Laurent Wauquiez est à 8% dans un sondage Ifop du 18 avril).
Maxime Tandonnet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
...
Voir la bio
Bruno Jeudy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Jeudy est rédacteur en chef Politique et Économie chez Paris Match. Spécialiste de la droite, il est notamment le co-auteur du livre Le Coup monté, avec Carole Barjon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le parti de droite est depuis plusieurs mois dans une situation délicate. En cause : des divergences internes, un manque de leadership et des sondages catastrophiques (Laurent Wauquiez est à 8% dans un sondage Ifop du 18 avril).

Atlantico : Quelles conséquences entraîne ce "décrochage" en interne ? Comment un parti comme LR peut-il affronter cette déroute ?

Maxime Tandonnet : Les causes de cette situation difficile sont multiples. D'abord, elle tiennent au retrait d'une génération de personnalités politique de LR qui n'a pas été remplacée: Nicolas Sarkozy, François Fillon, Alain Juppé... Le vide se fait cruellement sentir. Ensuite, LR subit la conséquence de la recomposition politique. Le président Macron et LREM occupent une place centrale sur l'échiquier politique, à l'image des radicaux-socialistes de jadis, qui séduit la moitié des sympathisants du parti socialiste et la moitié de ceux des Républicains. L'espace de l'équipe dirigeante LR est donc fortement retréci. Entre LREM et le FN, la marge est étroite. Enfin, le plus grave et le plus déterminant tient à l'antipathie des médias envers Laurent Wauquiez. Après une prestation réussie à l'Emission politique en début d'année, le chef des LR a été éreinté, lapidé à la suite de l'enregistrement clandestin de son cours à l'école de commerce de Lyon et de propos tenus en privé. L'occasion était trop belle et nous avons assisté à un lynchage médiatique en bonne et due forme...Passage à tabac, puis effondrement dans les sondages: son compte était bon... Ce décrochage prive LR d'une dynamique interne. Une équipe interne a été désignée pour préparer le "projet", mais pour l'instant, le mouvement est inaudible. Nous ne ressentons aucun effet collectif de mobilisation ou rassemblement autour du leader. Les dirigeants de LR semblent dans l'attentisme et le scepticisme. Le mouvement est pour l'instant privé d'unité, de volonté, d'espérance, "d'envie", comme disait Sarkozy. Oui, il ne faut pas se voiler la face, l'équation politique est extrêmement compliquée.

Bruno Jeudy : Cette crise d’identité qui a débuté bien avant l’élection de Laurent Wauquiez s'est effectivement beaucoup aggravée. Depuis son arrivée à la tête du parti,  il a notamment amplifié les désaccords politiques et idéologiques existants. Ses propos virulents, voire violents contre Macron ont fini par dérouter les dirigeants mais aussi l'électorat. L'épisode de ses propos enregistrés " à son insu" ont évidemment attisé la méfiance en interne. Auparavant déjà, on a pu observer plusieurs types de réactions en interne : ceux qui ont claqué la porte et sont allés chez En Marche, ceux qui sont restés mais gardent leurs distances, ceux comme Valérie Pécresse qui ont choisi de s'opposer de l'intérieur, comme Bruno Rtailleau au Sénat ou encore ceux qui font cavalier seul comme Xavier Bertrand.

Quelles sont les répercussions possibles à court terme et à plus long terme sur la vie de ce parti? Notamment dans la perspective des élections municipales, puis européennes ?

Bruno Jeudy : Le vrai danger sera en effet celui des élections européennes, sujet très compliqué par définition pour LR. La prochaine convention du parti sera consacrée à l'Europe, thème de division entre les europhiles et les eurosceptiques au sein du parti, avec toutefois une entente possible sur la question des frontières. Wauquiez, qui était pro-européen et qui fut Secrétaire d'Etat aux affaires européennes, a clairement abandonné cette ligne. C'est un sujet qui divise la droite depuis toujours et sur lequel Emmanuel Macron a un avantage incontestable. Il est tout à fait en mesure de leur prendre des voix.

De manière plus générale, la stratégie de Laurent Wauquiez qui consiste à prendre l’espace à la droite de la droite n’est pas assez subtile pour fonctionner. Les questions liées à la vie du parti, même au niveau programmatique, ne sont pas prioritaires pour lui. Il a une stratégie de moyen terme et reste focalisé sur les présidentielles 2022 en pensant siphonner les voix du FN même si cela reste peu probable.

Maxime Tandonnet : LR a des atouts importants en profondeur. Les valeurs du camp des républicains, que LR devrait porter, relatives à l'autorité de l'Etat, la maîtrise de l'immigration, la réduction des impôts et de la dette publique, le renouveau de l'école, la lutte contre le communautarisme, sont largement majoritaires dans le pays. Son implantation locale dans les régions, les départements, les communes, reste significative. La position de force du pouvoir macronien et de LREM est fragile. Elle tient à une étrange sublimation médiatique à la radio et à la télévision, à une conjoncture économique internationale favorable, au relatif succès d'un discours autour de "la transformation du pays", qui de fait, relève en grande partie de la mystification. Malgré ce contexte avantageux, les sondages sont en réalité très mitigés pour le pouvoir en place. Bref, les dirigeants actuels sont eux aussi dans une situation de fragilité. Ils misent sur une image providentielle, ultra médiatisée, au risque d'un basculement et d'un rejet viscéral qui peut se produire à tout moment avec l'usure du pouvoir, la lassitude, l'absence de résultats. La question est de savoir si les LR seront alors présents pour offrir une solution  d'alternance crédible aux Français. Il serait absolument suicidaire pour LR de vouloir imiter le succès de M. Macron en cherchant une idole à lui opposer. Les Français, écoeurés par le système du "sauveur providentiel", n'y croiront plus. En outre, les médias ne laisseront pas faire et se déchaîneront une fois de plus contre toute tête susceptible d'émerger du lot. LR doit jouer sur une toute autre carte: non à la guerre des chefs, non à la fuite dans le narcissisme, mais oui à la relance du débat d'idées. LR doit opposer au culte de la personnalité une culture de l'intérêt général, de la vérité, et du bien commun. Pourquoi ne pas réunir ses parlementaires, ses élus régionaux, départementaux et des grandes communes, ses intellectuels, pour mettre en place un parlement de l'alternance? Bref, jouer la République contre l'idolâtrie. Les Français attendent un message de rassemblement et d'unité... Le temps des candidatures viendra, mais avant, il faut reconstruire les fondements de la maison et une crédibilité au service de la France.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gilbert perrin
- 13/05/2018 - 08:42
changer la structure, la faire reposer sur les départements...
je ne sais pas pour vous mais, MOI mon département est dans le coma... depuis l'élection de WAUQUIEZ, rien à l'horizon, le président départemental a démissionné et, c'est le calme complet. j'ai adhéré à LR, pour voter WAUQUIEZ ? malheureusement mon adhésion a été effective après le vote, parceque le dossier a trainé ???? et depuis Rien LR 56 existe t'il toujours ? j'ai plusieurs fois alerté le NATIONAL : silence complet. J'ai fait la démonstration que sans base, rien ne peut marcher, la base c'est le département, des idées neuves et non des barons et des chevaux de retour ???? globalement c'est l'idée qui ressort des commentaires précédents !!!
pierre de robion
- 12/05/2018 - 21:40
"Le mur"
Même si, faisant mentir le proverbe, Macron arrive à tromper beaucoup de monde longtemps, la réalité d'un pays endetté à mort pourtant prêt à tout pour conserver un niveau de vie qui baisse inéluctablement, mais n'en reste pas moins confortable tant que le système bancaire accepte de prêter et cautionner notre "kolossale" dette, la réalité donc finira par s'imposer. Ne resteront alors que les démagogues du "yaka-fokon", dans le fond assoiffés de pouvoir et donc prêts à tout eux aussi pour enfin dormir sous les ors de la République. Avouez qu'un duo "Méluche-Marine" aurait de la gueule pour nous envoyer définitivement dans le mur! Le pire n'est-il vraiment jamais sûr?
clint
- 12/05/2018 - 21:10
Trop de vieux barons chez LR qui sont "UMP centristes" !
Apparemment une jeune génération arrive, mais les "vieux" sachant qu'il leur reste très peu de temps pour avoir un poste n'ont qu'une obsession : se vendre un peu plus à Macron pour avoir une petite place !