En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

07.

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 9 heures 40 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 10 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 11 heures 4 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 13 heures 14 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 13 heures 59 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 15 heures 28 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 16 heures 41 sec
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 17 heures 7 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 17 heures 31 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 18 heures 29 sec
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 10 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 10 heures 50 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 11 heures 46 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 13 heures 47 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 15 heures 17 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 15 heures 30 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 17 heures 3 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 17 heures 18 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 17 heures 38 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 18 heures 5 min
© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP
Mélenchon

La France insoumise... à Jean-Luc Mélenchon : quand la gauche file entre les doigts de son héraut

Publié le 04 mai 2018
Jean-Luc Mélenchon a du mal à trouver une place dans le débat politique actuel tout en étant celui qui incarne, de fait, une opposition idéologiquement forte face au gouvernement. Son parti s’est construit à la fois avec lui et sans lui.
Sylvain Boulouque
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvain Boulouque est historien, spécialiste du communisme, de l'anarchisme, du syndicalisme et de l'extrême gauche. Il est l'auteur de Mensonges en gilet jaune : Quand les réseaux sociaux et les bobards d'État font l'histoire (Serge Safran éditeur) ou...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Luc Mélenchon a du mal à trouver une place dans le débat politique actuel tout en étant celui qui incarne, de fait, une opposition idéologiquement forte face au gouvernement. Son parti s’est construit à la fois avec lui et sans lui.

Un an après la présidentielle, comment appréhender aujourd'hui le positionnement de Jean-Luc Mélenchon dans le débat politique?

Sylvain Boulouque : Mélenchon a du mal à trouver une place dans le débat politique actuel tout en étant celui qui incarne, de fait, une opposition idéologiquement forte face au gouvernement. Son parti s’est construit à la fois avec lui et sans lui. La France Insoumise s’est créée dans l’objectif de la campagne des présidentielle et ses représentants n’avaient pas vécue d’histoire commune auparavant. Ce schéma inverse au système des partis classique a fonctionné pour Emmanuel Macon, mais pas pour Jean-Luc Mélenchon.

Son parti, la France Insoumise dispose certes d'un groupe à l'Assemblée nationale mais les députés qui le composent ont-ils un "esprit de groupe", chacun d'entre eux ayant une trajectoire individuelle, un discours propre, et organisent des manifestations auxquelles Jean-Luc Mélenchon ne participe pas, comme ce sera le cas le 5 mai pour le défilé organisé par Jean-Christophe Ruffin?

Son groupe parlementaire est composé de personnalités autonomes, qui avaient déjà leur propre parcours et leurs propres discours, comme Ruffin, Clémentine Autain ou Danièle Obono. Il est confronté  à un problème de stratégie, car certes ces personnes captent différents courants d’idées et de soutiens, mais ce parti souffre d’un manque de cohérence d’ensemble. Mélenchon lui-même entretient ce paradoxe, car il peut être à la fois autoritaire et penser qu’il est le seul chef légitime, tout en laissant d’autres courants prendre leurs distances et  occuper l’espace politique et médiatique.

La « convergence des luttes » espérée par Jean-Luc Mélenchon ne semble pas se réaliser. Quelles sont les conséquences du processus de différenciation de cet électorat, dont il apparait maintenant impossible de faire une synthèse au plan politique?

Jean-Luc Mélenchon pensait sincèrement qu’il serait celui qui pourrait fédérer ces mouvements de contestation et de rejet de la politique de gouvernement. On voit bien aujourd’hui qu’il n’y a pas de convergence collective, donc cette stratégie n’est plus envisageable.  Par ailleurs, il lui arrive de développer un double discours qui déroute les membres de son parti, mais aussi ses sympathisants. L’ensemble donne une image très individualiste du personnage.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 06/05/2018 - 11:14
déséquilibre ressenti par le peuple français
aussi bien chez Mélenchon que chez Macron, et tous les deux pour leur mondialisme,internationalisme, communisme, individualisme et autre chose en isme .
2bout
- 06/05/2018 - 06:29
Dernier couplet
Dans toutes les manifestations - Si ça se trouve, c'est Hamon - Il y a toujours un con - Avec un drapeau breton.
2bout
- 06/05/2018 - 00:18
...
http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/fete-a-macron-pour-corbiere-la-colere-sociale-est-en-marche-1069093.html