En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

04.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

05.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

06.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

07.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 1 heure 37 min
light > Culture
"Lucky 7"
Justin Bieber a détrôné le record d'Elvis Presley sur le marché musical américain avec son septième album numéro un des charts
il y a 4 heures 51 min
pépites > Santé
Multiplication de cas
Selon l'OMS, le monde doit se préparer à une "éventuelle pandémie"
il y a 6 heures 4 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture fonce sur la foule lors d'un carnaval de la ville de Volkmarsen
il y a 7 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

il y a 8 heures 44 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Le centre ? Quel centre ? Le socialisme gagne les USA et le centre quitte la vie politique mondiale. Pourquoi ?

il y a 10 heures 13 min
pépite vidéo > Europe
Zones d'ombre
Inquiétudes en Europe : comment le coronavirus a-t-il pu arriver en Italie si rapidement ?
il y a 11 heures 45 min
décryptage > Politique
Qu'est-ce qu'on se marre avec lui…

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

il y a 12 heures 52 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

il y a 13 heures 24 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Et si le principal obstacle sur la route des voitures autonomes était… la neige et la pluie ?
il y a 14 heures 14 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 2 heures 32 min
light > Justice
Conséquences judiciaires de la vague #MeToo
Harvey Weinstein a été reconnu coupable à New York d'agression sexuelle et de viol
il y a 5 heures 32 min
light > Media
Disparition d'une grande figure des médias
Mort d'Hervé Bourges à l'âge de 86 ans
il y a 6 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Mégère apprivoisée" de William Shakespeare : féministe ou pas, telle est la question !

il y a 8 heures 35 min
pépites > Justice
Renvoi
Grève des avocats : le procès de François Fillon et de son épouse Penelope est renvoyé au mercredi 26 février
il y a 9 heures 1 min
pépites > Justice
Terrorisme
Nicole Belloubet révèle qu'une quarantaine de djihadistes vont sortir de prison en 2020 et près de 300 d'ici 2023
il y a 10 heures 29 min
décryptage > Economie
Diplomatie

L'euro au plus bas par rapport au dollar : pourquoi, jusqu’où ?

il y a 12 heures 36 min
décryptage > Economie
Disraeli Scanner

La République une et indivisible d’Emmanuel Todd

il y a 13 heures 9 min
décryptage > Terrorisme
Etat islamique

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

il y a 13 heures 53 min
décryptage > Politique
Leçons

Le Fillonisme, ce deuil non accompli qui revient hanter la droite

il y a 14 heures 25 min
Bonnes feuilles

Faut-il se sentir coupable de ses fantasmes sexuels ?

Publié le 07 mai 2018
Nous sommes tous des êtres de fantasme. Nous habillons tous en effet notre rapport à la réalité de notre imaginaire. Mais le fantasme sexuel, lui, est d’une autre nature. Il engage notre lien à la morale et aux convenances. Extrait de "Je fantasme donc je suis" d'Alain Héril, aux éditions Eyrolles (2/2).
Alain Héril est psychothérapeute et sexothérapeute depuis 25 ans.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Héril
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Héril est psychothérapeute et sexothérapeute depuis 25 ans.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nous sommes tous des êtres de fantasme. Nous habillons tous en effet notre rapport à la réalité de notre imaginaire. Mais le fantasme sexuel, lui, est d’une autre nature. Il engage notre lien à la morale et aux convenances. Extrait de "Je fantasme donc je suis" d'Alain Héril, aux éditions Eyrolles (2/2).

Il me semble juste de poser maintenant quelques mots autour de la notion de culpabilité. Vivre ses fantasmes, les accepter, doit se faire avec une once minimale de culpabilité afin de ressentir le maximum d’excitation joyeuse à l’intérieur de soi. Cela dit, si la culpabilité est là, il ne s’agit pas de se sentir comme une personne incapable d’avoir des fantasmes et penser que sa vie sexuelle est ratée. Le mieux est de donner du sens à cette culpabilité. Les fantasmes jouent avec la morale et la transgression (même légère) qu’ils proposent doit nous amener à mieux saisir qui nous sommes. La sensation transgressive sera différente d’une personne à une autre et cela est normal. La culpabilité ou la honte que l’on peut éventuellement ressentir face à l’expression de ses fantasmes doit nous amener à nous interroger sur nous-mêmes. La culpabilité peut être une chance et un bon moyen pour avancer vers soi et mieux saisir les enjeux que l’on porte en soi. Aussi ne cherchez pas à fuir ce sentiment parfois méprisé. Il donne le ton, il nous aide à nous apprécier tout autant que la joie ou la colère.

Les fantasmes s’amusent avec nos culpabilités parce qu’ils nous proposent des mondes où tout semble possible sans aucune restriction. Nous savons que cela n’est pas réalisable et si ces images nous heurtent et nous déstabilisent il vaut mieux les regarder en face, en trouver la signification plutôt que de chercher à les fuir.

Conseil de thérapeute

Beaucoup de nos sentiments coupables sont liés au fait que nous confondons fantasmes sexuels et perversions sexuelles. Je vous propose donc, lorsque vous vous interrogez sur vos fantasmes, de toujours prendre le temps pour bien signifier ces différences fondamentales qui permettent de saisir la ligne de démarcation entre ce qui est de l’ordre du logique et du pathologique.

La question du passage à l’acte

Nous avons souligné combien le fantasme est là pour nous questionner intimement sur ce que nous sommes. Mais il est là aussi pour nous permettre d’accepter que notre fonction imaginative n’a pas vertu à être mise en acte systématiquement. Nous devons considérer que des parts de nous-mêmes ont plus à voir avec le rêve qu’avec la réalité. Et que cette acceptation est la reconnaissance de notre pluralité. Nous sommes des êtres qui agissent, qui sont déterminés, qui changent les choses. Mais nous sommes aussi des êtres de projections, d’imaginations et de rêverie. Notre richesse se situe dans le dialogue fécond entre ces différentes parties de nos personnalités.

Un fantasme mis en acte n’est plus un fantasme. Et je peux même affirmer que réaliser ses fantasmes c’est appauvrir une partie de nous-mêmes. Cette partie qui a besoin de se projeter, d’enrichir la réalité par des images et des scénarios parfois irréalisables.

Il existe toute une littérature laissant à penser qu’une sexualité réussie serait une sexualité mettant en actes ses fantasmes. C’est une erreur fondamentale car lorsqu’on interroge celles et ceux qui accomplissent leurs fantasmes régulièrement on peut sentir que quelque chose en eux s’est défait et qu’ils sont dans une course effrénée à des sensations toujours plus fortes et qui ne s’apaise jamais.

Nos fantasmes sont marqués par notre histoire personnelle

Il existe un lien particulier entre les fantasmes sexuels et la morale ; je dirais même l’antagonisme, le combat que se livrent ces deux entités. Ce lien est similaire aux tensions qui peuvent exister entre les notions de nature et de culture. On peut dire que le fantasme est naturel. Comme vous avez pu le saisir dans les pages précédentes, nous sommes des êtres de fantasmes ; cela est inscrit en nous. Mais notre culture (éducation, expériences personnelles, valeurs, croyances, etc.) peut nous amener à ressentir une certaine crispation quant à nos univers fantasmatiques sexuels. C’est comme si nous portions un conflit interne et permanent au sein même de notre demeure intime. Et chacun d’entre nous trouve ses propres solutions pour gérer au mieux cet éventuel conflit.

Ce qui est certain, c’est que le rôle des fantasmes sexuels (même dans leur dimension douce et érotique) est de nous questionner sur notre désir et son organisation. Le fantasme est un aiguillon particulier qui ne laisse pas forcément tranquille et qui oblige à comprendre que nous ne sommes pas toujours conditionnés par la gentillesse et le respect de l’autre. C’est une manière de questionner ce que l’on appelle « notre part d’ombre » et de nous amener à la prendre en considération.

Extrait de "Je fantasme donc je suis" d'Alain Héril, aux éditions Eyrolles

Pour acheter ce livre, cliquez sur l'image ci-dessous :

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

04.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

05.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

06.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

07.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires