En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

02.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

03.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

04.

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

05.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

06.

(Enième ) plan de sauvetage de l’industrie automobile française : une obsession politique contre-productive

07.

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Mais au fait, quel est le plan des « anti-mondialisation-libérale » pour empêcher des dizaines de millions de personnes dans le monde de retomber dans la grande pauvreté ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Soutien
Deuil après la mort d’un enfant : l’Assemblée nationale approuve enfin et à l’unanimité le congé de 15 jours
il y a 29 min 42 sec
pépites > Europe
Solidarité
Covid-19 : la Commission européenne propose un fonds de relance de 750 milliards d'euros pour sortir de la crise
il y a 1 heure 15 min
pépite vidéo > Science
Bond de géant pour l’humanité
Plus que quelques heures avant le premier vol habité de SpaceX
il y a 2 heures 11 min
décryptage > France
Hexagone

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

il y a 4 heures 36 min
décryptage > Société
Univers cauchemardesques

Pourquoi les oeuvres dystopiques déprimantes attirent tant de gens par temps de pandémie ?

il y a 5 heures 45 min
décryptage > Politique
Des hommes, des vrais !

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

il y a 6 heures 18 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron se réinvente en ministre de l’Industrie très gaullien… dans un environnement concurrentiel totalement différent

il y a 6 heures 56 min
light > People
"Cauchemar"
Le ténor Andrea Bocelli révèle avoir été atteint par le coronavirus
il y a 19 heures 39 min
pépites > Economie
"Se battre pour l’emploi et l’industrie"
Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques
il y a 21 heures 51 min
pépites > Santé
Immunité
Coronavirus : les malades faiblement atteints pourraient être immunisés, selon une nouvelle étude
il y a 23 heures 10 min
décryptage > Société
Lutte contre le virus

StopCovid : les dangers d’un mirage

il y a 31 min 4 sec
pépites > Justice
Justice
Fraude fiscale : Patrick Balkany est condamné en appel à cinq ans de prison, son épouse Isabelle à quatre ans d’emprisonnement
il y a 1 heure 43 min
décryptage > Economie
Plan de relance

Le gouvernement contaminé par le virus du micro-management

il y a 4 heures 20 min
décryptage > Economie
Soutien face à la crise

(Enième ) plan de sauvetage de l’industrie automobile française : une obsession politique contre-productive

il y a 5 heures 24 min
décryptage > Economie
Crise économique

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

il y a 5 heures 56 min
décryptage > France
Polarisation du débat

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

il y a 6 heures 38 min
décryptage > Politique
Zombie qui s’ignore

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

il y a 7 heures 9 min
pépite vidéo > Economie
Plan de soutien "massif"
Soutien au secteur automobile : retrouvez l’intégralité du discours d’Emmanuel Macron
il y a 20 heures 50 min
Relance de la consommation
Le Printemps Haussmann à Paris va pouvoir rouvrir ses portes suite à une décision de justice
il y a 22 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mandela, une philosophie en actes" de Jean-Paul Jouary : un essai intéressant qui appelle néanmoins pas mal de réserves…

il y a 1 jour 5 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Projet à oublier

Un service national universel d’un mois : une aberration démocratique !

Publié le 02 mai 2018
Comme un vieux serpent de mer, l’idée d’un service national universel, militaire ou pas, refait régulièrement surface.
Michel Fize est un sociologue, ancien chercheur au CNRS, écrivain, ancien conseiller régional d'Ile de France, ardent défenseur de la cause animale.Il est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages, dont  Le Peuple adolescent (2ème éd. Mots...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Fize
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Fize est un sociologue, ancien chercheur au CNRS, écrivain, ancien conseiller régional d'Ile de France, ardent défenseur de la cause animale.Il est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages, dont  Le Peuple adolescent (2ème éd. Mots...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Comme un vieux serpent de mer, l’idée d’un service national universel, militaire ou pas, refait régulièrement surface.

Nostalgie d’une époque révolue ? Assurément. Cette idée est une idée de l’ancien temps, peu conforme à la modernité actuelle. Jacques Chirac, alors président de la République, avait donc décidé, en 1996, de suspendre l’application d’un service militaire à bout de souffle (décision entrée en application en 2001). Il le faisait au vu d’un rapport rédigé dans le cadre du Secrétariat général de la Défense nationale, animé par Jean Picq. Avec Dominique Schnapper, Philippe Raynaud, Luc Pareydt et quelques autres personnalités de la société civile et des armées, nous avions, pendant plusieurs mois, planché sur la question qui nous était posée : le « sens » du service national - pour, finalement, n’en plus trouver aucun. Ce service, par le jeu des exemptions, des réformes, du « piston », n’était plus universel depuis longtemps et ne répondait pas aux besoins des armées requérant désormais des personnels de plus en plus qualifiés. Enfin, l’aspect contraignant de ce service (son caractère obligatoire) apparaissait de plus à plus insupportable à une grande majorité de jeunes. D’où son abandon.

L’idée d’un service national universel obligatoire à partir de 16 ans, effectué en internat, est aujourd’hui remis au goût du jour par la volonté du président Macron. Ce dispositif, s’il était adopté, viendrait sans doute contrarier le dispositif actuel du service civique volontaire. Le constat du départ est toujours le même : les jeunes manquent de valeurs républicaines, il faut donc les leur enseigner pour produire de bons citoyens. Ce présupposé est tendancieux. Les jeunes ne sont pas moins civiques que beaucoup d’adultes aujourd’hui très incivils et fort peu civiques (voir le fort taux d’abstention aux élections par exemple).

Le dispositif d’un service national, qui reste à construire, présente tout de même trois défauts qu’il faut ici signaler. Il est contraignant dans une société qui se veut d’abord de libertés – démocratie oblige ! Il est coûteux : l’on parle de 2 à 3 milliards d’euros par an. Il est de trop courte durée : un mois, alors que l’on sait pertinemment que tout service inférieur à trois mois ne peut produire de résultats significatifs chez les « obligés » : il équivaut donc à une perte de temps pour les jeunes et à une perte d’argent pour l’Etat (qui peut trouver à employer mieux son budget, non ?). Enfin, il est discriminant et peut-être de ce fait inconstitutionnel. Comment justifier en effet de faire peser sur la seule catégorie-jeunesse une obligation qui doit concerner tous les citoyens. Nous préconisons donc, comme cela se fait en Suisse, d’établir un service national réellement universel, concernant hommes et femmes, de 16 à 40 ans, un service de 6 mois pouvant être fractionné tout le long de la vie. Le civisme en effet est l’affaire de tous, pas des seuls jeunes.

Pour l’heure, nous recommandons au président Macron de renoncer à son mauvais projet. Aucun président n’a la science infuse. Reconnaître une erreur est toujours preuve d’une grande vertu.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 02/05/2018 - 13:06
Excellent article
Un projet de vieux con antimilitariste et anar désolé de voir le produit de ses idées à l’oeuvre Dans la société et donc décidé à faire payer les jeunes d’aujourd’hui pour leurs bêtises d’il y a 50 ans.
Que la société libérée savoure son incivisme voluptueux. La rééducation par simple démographie arrive....inch Allah!
Anouman
- 02/05/2018 - 11:04
Ce projet est en effet
Ce projet est en effet ridicule et coûteux et c'est probablement pour ça que Macron le mettra en place.
cloette
- 02/05/2018 - 10:26
@en effet
c'est d'une stupidité crasse !