En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

05.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

06.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

07.

Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

04.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Violences
L'IGPN ouvre une enquête après la diffusion d'une vidéo montrant deux policiers frapper un manifestant à terre le 5 décembre
il y a 3 heures 49 min
pépites > International
Drame
Pakistan : les autorités enterrent l'enquête sur les centaines de femmes chrétiennes vendues à des Chinois
il y a 5 heures 1 min
pépites > France
Autre mouvement de protestation
Prix du gazole : des blocages routiers organisés dans toute la France
il y a 6 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Léonard 2 Vinci" : Une étonnante fresque, qui magnifie le grand Léonard, et le "9ème art"

il y a 7 heures 28 min
décryptage > Politique
Perdus

Après le ratage des Gilets jaunes, la droite impuissante sur la réforme des retraites

il y a 9 heures 47 min
décryptage > International
Election présidentielle américiane

Joe Biden, fantôme poids plume d'Obama ?

il y a 11 heures 8 min
décryptage > France
Et pendant ce temps-là...

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

il y a 11 heures 25 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le jour où de Gaulle est tombé sous le charme de Jackie Kennedy

il y a 12 heures 50 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Le débat public peut-il se passer des Libéraux ?

il y a 12 heures 50 min
décryptage > France
Il n'est pas trop tard

Contre la pensée bourgeoise – celle du politiquement correct – osons être révolutionnaires !

il y a 12 heures 50 min
pépite vidéo > People
Plus de peur que de mal
Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain
il y a 4 heures 16 min
pépites > Politique
Friends will be Friends
Mise en examen de François Bayrou : Emmanuel Macron continuera à échanger avec lui
il y a 5 heures 46 min
light > Société
Inégalités
Brest : les urinoirs retirés à la gare sous pression d'une association féministe
il y a 6 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'A-Démocratie. Volet 1: Elf, la pompe Afrique" : un des plus grands scandales politico-financiers de la fin du XXème siècle

il y a 7 heures 32 min
décryptage > Politique
Vrai combat

Fini de rire, la République s'attaque à la Haine

il y a 10 heures 48 min
décryptage > Politique
Pour une nuit, pour la vie ?

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

il y a 11 heures 18 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex
il y a 11 heures 53 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sportif, ce nouveau héros de temps de paix

il y a 12 heures 50 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Elections 2020 : les enjeux du combat face à Donald Trump

il y a 12 heures 50 min
décryptage > Economie
Paroxysme

Services publics paralysés et pression fiscale record : tous les symptômes d’une faillite programmée du système français

il y a 12 heures 51 min
© TOM KARGES / AFP
© TOM KARGES / AFP
Sous les tapis la plage

Les événements de Mai 68 la révolution iranienne de 78 : comment les aspirations aux libertés individuelles ont produit ( toute proportion gardée) des effet inverses

Publié le 02 mai 2018
Le parallèle peut paraître audacieux, mais il est fondé : entre mai 1968 et la révolution iranienne, il y a bel et bien un pont. A commencer par une vraie lutte d'émancipation portée par une jeunesse révoltée.
Farhad Khosrokhavar est directeur d'études à l'EHESS et chercheur au Centre d'analyse et d'intervention sociologiques (Cadis, EHESS-CNRS). Il a publié de nombreux ouvrages dont La Radicalisation (Maison des sciences de l'homme, 2014)...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Fabry est historien et tient le blog Historionomie, principalement dédié à l'étude des schémas historiques et leur emploi à des fins d'analyse géopolitique et de prospective. Il a publié Rome du libéralisme au socialisme, Leçon antique...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Farhad Khosrokhavar
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Farhad Khosrokhavar est directeur d'études à l'EHESS et chercheur au Centre d'analyse et d'intervention sociologiques (Cadis, EHESS-CNRS). Il a publié de nombreux ouvrages dont La Radicalisation (Maison des sciences de l'homme, 2014)...
Voir la bio
Philippe Fabry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Fabry est historien et tient le blog Historionomie, principalement dédié à l'étude des schémas historiques et leur emploi à des fins d'analyse géopolitique et de prospective. Il a publié Rome du libéralisme au socialisme, Leçon antique...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le parallèle peut paraître audacieux, mais il est fondé : entre mai 1968 et la révolution iranienne, il y a bel et bien un pont. A commencer par une vraie lutte d'émancipation portée par une jeunesse révoltée.

Atlantico : Dans le parallèle entre Mai 68 et la révolution de 1978 en Iran, quelles sont les causes communes à ces deux mouvements à la fois culturels et sociaux?

Farhad Khosrokavar : On trouve des points communs dans l'aspiration à la liberté individuelle, l'affirmation de soi et l'émancipation par rapport à un pouvoir considéré comme trop rigide et soutenu par des intellectuels et des artistes dans les deux cas. En revanche, en Iran, le mouvement ouvrier était n'était pas identique dans ses revendications, car il s'agissait des "ouvriers du pétrole", qui contestaient la manière dont l'Etat captait les revenus du "fléau noir'. Par ailleurs, l'opposition au patriarcat, la lutte pour l'égalité hommes/femmes et la révolution sexuelle ont été bien plus radicales en mai 68.

Philippe Fabry : Je ne suis pas sûr que ces deux phénomènes soient comparables. Bien sûr, il y a l’aspect « mouvement révolutionnaire », qui semble commun, mais il faut bien voir que l’idée-même de révolution, historiquement, est assez fourre-tout et désigne tout à la fois des événements qui répondraient plutôt à des catégories bien distinctes. Autrement dit, quel rapport entre la révolution nationaliste-communiste cubaine des années 1950, la Révolution française, la Révolution américaine ? Guère, en dehors du mot employé.

La comparaison de Foucault me semble donc assez peu fondée historiquement. Bien entendu, on trouve dans les deux cas une jeunesse lasse de l’ordre établi, mais d’une part le rôle de la jeunesse et de ses aspirations spécifique n’est pas le même, et d’autre part la révolution concerne deux types de sociétés totalement différentes. Ainsi, la révolution iranienne était une révolution nationale, qui cherchait à mettre fin à l’absolutisme du shah, dans le cadre plus général d’un mouvement de construction d’un Etat-nation iranien moderne ; en cela la révolution iranienne est plus comparable à la Révolution française de 1789 ou à la russe de 1917. Avec mai 68, nous étions plutôt face à une post-révolution,, ou révolution post-démocratique, dans un Etat-nation démocratique déjà vieillissant, et cherchant une sorte de second souffle, de dépassement d’acquis politiques et sociaux déjà anciens ; d’ailleurs, ce n’est pas vraiment une révolution, puisqu’elle n’aboutit pas à un changement de régime mais à une sorte de négociation.

En 1979, Michel Foucault soutient la révolution iranienne en la comparant à mai 68 : "les Iraniens veulent tout" écrit-il alors, en pensant que cette insurrection est celle "d'hommes aux mains nues qui veulent soulever le poids formidable qui pèse sur chacun de nous". Cette aspiration à la liberté individuelle et à l'émancipation vers un style de vie occidental, tout en voulant conserver ses idéaux politiques est-elle commune à ces deux projets de révolution?

Farhad Khosrokavar : Oui, dans la mesure où le soulèvement en Iran s'est d'abord produit avec les ouvriers, la jeunesse des quartiers populaires et les enseignants, rejoints ensuite par les classes moyennes occidentalisées, qui revendiquaient le respect des droits de l’homme, la liberté d’expression et un exercice plus démocratique du pouvoir, tout en s'émancipant des dominations géopolitiques. Cependant, Mai 68 a quand permis de concilier ces valeurs dans une large mesure, au contraire de l'Iran.

Philippe Fabry : Si, comme je le disais ci-dessus, les deux phénomènes n’appartiennent pas à la même catégorie, il est certain qu’elles portent certaines préoccupations permanentes, notamment au sein de la jeunesse : l’accroissement de la liberté individuelle, l’émancipation en font partie. Mais les revendications nées de ces préoccupations, elles, se forgent par rapport à une situation radicalement différente : le régime autoritaire du shah d’un côté, dans un Etat sans tradition démocratique, et de l’autre le régime démocratique de la Ve République, dans un Etat déjà démocratique depuis un siècle. Sur ces deux terreaux différents, les pulsions ne résultent naturellement pas en exigences similaires, et si les Iraniens recherchaient la liberté politique, c’est sur la libération des mœurs que se concentrait en France une jeunesse qui jouissait déjà depuis longtemps de la liberté que les Iraniens espéraient gagner.

Les conséquences de ces deux mouvements ont abouti à des régimes politiques très différents. Pour autant, ils ont abouti l'un comme l'autre à l’effet inverse de ce qu'ils recherchaient – sur un plan économique et sur un plan religieux. Dans quelle mesure ces conséquences étaient finalement inéluctables?

Farhad Khosrokavar : En France, 68 a créé des contre effets, comme le montre aujourd'hui la quête d’identité nationale, le besoin de cadres et de normes, les effets pervers de l'individualisme et du consumérisme... En favorisant l'avènement d'un système libéral et compétitif, les valeurs de solidarité de classe et les structures collectives ont volé en éclat. En Iran, la gauche et l’extrême gauche ont voulu libérer le pays de l’impérialisme et s’opposer au Shah, pour finalement aboutir à une répression bien plus forte et au repli du pays sur lui-même.

Philippe Fabry : Le mot-même de « révolution » désigne à l’origine un mouvement circulaire complet, et donc un retour au point de départ. Ce n’est généralement que dans la longue durée que les révolutions produisent des bouleversements profonds, tandis que leur expression historique a l’air d’un feu de paille. Pensons, pour y revenir, à la Révolution française, qui n’aboutit vraiment à un ordre correspondant à ses valeurs que cent ans plus tard, sous la Troisième République.

Mai 68 a largement concrétisé ses aspirations dans les années 1980 et 1990 lorsque la génération des étudiants contestataires est progressivement arrivée au pouvoir.

Pour ce qui est de l’Iran, les Iraniens attendent encore l’évolution démocratique de leur régime. Mais il y a des alertes régulières, comme en 2009 avec les manifestations contre la réélection de Mahmoud Ahmadinejad, ou encore en ce début d’année. Il est vraisemblable qu’à terme, le régime des mollahs finira par passer. Peut-être à l’occasion de la mort de Khamenei, quand se posera la question de maintenir pour une troisième génération la fonction de « Guide de la Révolution ».

Quels sont les autres exemples de "révolutions" récentes s'inscrivant dans cette catégorie?  

Farhad Khosrokavar : Les révolutions arabes ont connu un échec identique avec un durcissement des régimes qui ont succédé aux Printemps arabes. La réussite de 68 a notamment été permise parce que la France est un pays sécularisé, contrairement aux révolutions menées dans les pays arabes. Le rapport au Sacré explique que les aspirations individuelles soient beaucoup plus difficiles à mettre en œuvre dans le monde musulman. C'est une différence fondamentale entre les deux, qui a également contribué à l'échec du mouvement vert en Iran en 2009.

On reproche à Mai 68 d'avoir également eu pour conséquence de favoriser la montée du communautarisme en France, et laissé les polémiques sur la question du port du voile s'installer. Mais contrairement à l'Iran, c’est une intolérance qui émane de l’opinion, pas d'un régime politique…La France reste un pays démocratique, contrairement à l’Iran.

Philippe Fabry : L'Egypte a suivi un cheminement similaire depuis la révolution de 2011: après que la jeunesse de la place Tahrir ait obtenu la fin du régime de Moubarak, les Frères musulmans sont arrivés au pouvoir avec Mohamed Morsi. Le pays aurait sans doute suivi la voie iranienne si Sissi n'avait pas renversé Morsi. Il faut se souvenir en effet que le régime des mollahs a été bâti selon la doctrine des Frères musulmans, importée en Iran par les Fedayin de l'islam au mitan du XXe siècle. Cependant, la prise de pouvoir par Sissi n'a guère eu comme résultat un régime plus démocratique qu'en Iran. Mais le retour d'autoritarisme est un classique avant la démocratisation progressive du régime - on l'a observé lors de la révolution française, mais aussi, par exemple, au XXe siècle en Espagne. Il y a donc de bonnes raisons pour être optimiste, à long terme, quant à l'avenir démocratique de l'Egypte, comme de l'Iran.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

05.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

06.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

07.

Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

04.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires